Suisse

14 janvier 2018 12:22; Act: 14.01.2018 22:00 Print

Une entreprise falsifiait les dates d'anticancéreux

Une société valaisanne a été condamnée pour avoir écoulé un vieux stock de médicaments.

storybild

(Photo: Keystone/archive/photo d'illustration)

Sur ce sujet
Une faute?

L'affaire de la société Alkopharma, basée à Martigny (VS), révélée par la presse dominicale fait réagir la Banque cantonale du Valais (BCVs). L'établissement rappelle que par principe et par obligation légale, il ne commente ni l'existence ni l'absence de relations d'affaires avec des tiers.

Selon «Le Matin Dimanche» et la «Sonntagszeitung», la BCVs avait accordé un prêt de 85 millions de dollars à Alkopharma. En contrepartie, la banque possédait 95% des actions de l'entreprise, dont le chiffre d'affaires annuel était de 49 millions de francs en 2010.

Des experts consultés par les journaux soulignent que ce prêt est très important pour une banque de la taille de la BCVs. Il est aussi invraisemblable d'accorder un tel montant à une entreprise réalisant un chiffre d'affaires de 49 millions.

Perte de 17 millions

Avec la faillite d'Alkopharma en 2013, la BCVs aurait perdu 17 millions de dollars, soit environ 20% du crédit, poursuit «Le Matin Dimanche». Là encore, un expert consulté affirme qu'une telle perte devrait faire l'objet d'explications dans le rapport annuel de la banque. Or il n'en est rien.

La BCVs se serait également portée créancière pour 600'000 francs lors de la vente d'un bien immobilier du directeur d'Alkopharma sur la Riviera vaudoise. Enfin, le journal évoque un conflit d'intérêts du président du conseil d'administration de la banque, qui serait lié d'amitié avec le patron d'Alkopharma.

Dans son communiqué diffusé dimanche soir, la BCVs entend attirer l'attention sur le fait qu'elle applique rigoureusement les prescriptions légales et réglementaires en matière de gestion de crédits.

Croissance constante

En application du principe de prudence, la BCVs constitue des correctifs de valeurs et des provisions individuels pour tous les risques de pertes reconnaissables, poursuit le communiqué. Les résultats et bénéfices de la BCVs sont en croissance constante depuis plus de quinze ans, rappelle-t-elle.

La banque confirme également les perspectives positives annoncées le 30 juin 2017 lors de la publication des résultats semestriels, à savoir qu'elle devrait atteindre un résultat opérationnel et un bénéfice supérieurs à 2016. Enfin, la BCVs précise que les résultats annuels 2017 seront annoncés comme prévu le 7 mars prochain.

(nxp/ats)

Les commentaires les plus populaires

  • Rotheu le 14.01.2018 13:00 Report dénoncer ce commentaire

    Problème de vocabulaire

    Mise en danger !? C'est un peu plus que cela... Les patients prenant ces médicaments pensent se soigner alors que le médicament n'a plus d'effet et laisse la maladie se propager ! Je n'appelle pas cela de la mise en danger, mais un meurtre organisé et planifié a grande échelle !

  • doudou le 14.01.2018 13:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    tous des maffieux

    donc les familles à vos avocats car il y sûrement eu des décès suite à cette malversation ça devient vraiment grave.

  • Vic le 14.01.2018 12:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Criminels

    Mais c est tellement grave !!!! Ces personnes doivent être condamnées comme des criminels!!!!

Les derniers commentaires

  • Chantal le 15.01.2018 17:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    honteux

    ne jamais souhaiter du mal...mais laisser volontairement ces médicaments sur le marché c est inhumain, criminel ! ça se voit que ces personnes ne dont pas touché par le cancer! tout ça pour du fric !alors que les personnes qui prenaient ces médocs se battaient pour leur vie !! j espère qu ils seront sévèrement punis

  • Francesca le 15.01.2018 15:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Escrocs infâmes

    Il n'y a pas de mots pour décrire ce scandale . Les personnes d'Alkopharma sont des assassins et devraient être jugés comme tels. Prison à vie et restitution de l'argent encaissé et certainement caché. Faillite frauduleuse ?? Marre de tous ces escrocs. Marre d'une justice laxiste et incapable. Quand toi-même, pendant toute ta vie, tu paies ton dû, tu respectes les institutions, les lois, ton prochain. Cela t'inspire un dégoût incommensurable.

    • Jojobargeot le 16.01.2018 08:35 Report dénoncer ce commentaire

      Au bûcher !!

      Ouais et une certaine envie de meurtre avec des raffinements de cruautés, filmés et postés sur internet aux yeux de tous, ça calmerait les velléités de certains salopards. Mais notre justice est plus laxiste avec ces marchand de mort avérés, qu'avec un usager de la route qui n'en a que la potentialité. Condamné lourdement car ils AURAIT pu engendrer un accident mortel alors que ces sagouins ONT certainement tué des patients. Parfois on regrette que la peine de mort soit abolie quand on voit avec quel laxisme ces escrocs de haut vol s'en tire avec une petite pichenette dans le pif.

  • mimipat64 le 15.01.2018 12:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mise en danger terme inapproprié

    Il me semble que c'est bien plus qu'une mise en danger. Administrer des Anti cancéreux périmé à des patients en lieu et place de vrais traitements actifs est immonde criminel. Cela s'apparente à des meurtres pour ces patients avec préméditation et tout ça très certainement pour ne pas perdre de fric. Abjecte

  • Appelez-moi Arthur. le 15.01.2018 12:08 Report dénoncer ce commentaire

    A choco di no.

    Je note que les 2 condamnés ont pris beaucoup moins cher que Tristian pour son coup de pied au derrière. En Valais, la justice du Pays Des Coquins a le sens de l'amitié. Et les copains de mes copains sont mes copains. Notez que le NF sait tenir un secret...

  • Àne Onyme le 15.01.2018 10:15 Report dénoncer ce commentaire

    Affaire suisse

    Des dirigeants de banques, des médics falsifiés et pas de justice réelle. Et un point sur lequel je suis jaloux: un bien immobilier sur la riviera vaudoise à Chf 600.000.-. Cest ce que je recherche. Mais la justice ne va jamais aller mettre son nez la-dedans. Et une affaire de plus dans ce paquet Noël entre copains