Mercure en Valais

18 novembre 2014 09:53; Act: 18.11.2014 16:00 Print

Contamination près de la gare de Viège

De nouvelles investigations faites dans le cadre de la contamination au mercure dans le Haut-Valais ont démontré que d'importantes concentrations ont été enregistrées à Viège et Rarogne.

storybild

Une partie de l'usine Lonza au bord du Rhône, à Viège (VS). (Photo: Keystone/Olivier Maire)

Sur ce sujet
Une faute?

La pollution au mercure près de Viège (VS) s'étend. Les sols d'une zone d'habitation supplémentaire sont touchés. Les travaux pour la construction de l'A9 révèlent aussi d'autres pollutions, qui crèvent le plafond, dans la région de Steineye (Rarogne). L'entreprise chimique Lonza va étendre sa zone d'investigation à la demande du canton.

L'aire concernée, nommée «Bäret», se trouve au sud de la gare de la Viège. Ses sols présentent des concentrations en mercure pouvant atteindre 75 mg/kg, dépassant ainsi fortement la valeur d'assainissement actuelle de 5 mg/kg. La norme autorisée est fixée à 0,5mg/kg.

L'utilisation des parcelles fortement polluées en tant que jardins privés et places de jeux pour enfants est interdite, jusqu'à ce que ces surfaces soient assainies, a décidé le canton du Valais.

Dans les secteurs présentant des concentrations en mercure situées entre 0,5 et 5 mg/kg, il est recommandé de ne pas manger de denrées alimentaires provenant des jardins pollués, écrit l'Etat du Valais mardi. De plus, les enfants ne devraient pas jouer sur de la terre non végétalisée.

Lonza étend ses recherches

Dans la zone touchée au sud de la gare de Viège, 38 surfaces ont été examinées, indique Lonza mardi dans un communiqué. Trois d'entre elles présentent une concentration de mercure supérieure à 5 mg/kg. Ces zones vont donc être assainies. D'autres surfaces sont touchées, mais avec des teneurs en mercure en dessous de 5 mg/kg.

Les habitants de la région jugent ces nouvelles découvertes comme «très inquiétantes», indique dans un communiqué Thomas Burgener, co-président du «groupe mercure» qui défend les intérêts des habitants. Ils demandent que la recherche de mercure dans les sols soit étendue à toute la vallée.

Pour le canton, la localisation de cette zone en dehors du périmètre du Grossgrundkanal laisse penser qu«il s«agit d«un remblai pollué mis en place par le passé. Des parallèles peuvent être tirés avec la découverte de matériaux fortement pollués au mercure dans la région de Steineye (Rarogne).

Valeurs très élevées dans la région de Rarogne

De nouveaux sondages réalisés dans le cadre de la construction de l'autoroute A9 ont aussi démontré des teneurs en mercure extrêmement élevées dans la région de Steineye, hors de la zone d«habitation de Rarogne, sur un périmètre d'environ deux fois 400 m2. Les teneurs atteignent 1300 mg/kg à l'Ouest de la zone contaminée.

Dans la partie orientale, les concentrations s'élèvent jusqu'à 2600 mg/kg. Ces teneurs extrêmement élevées ainsi que la présence de déchets de démolition suggèrent là aussi qu'il s'agit de matériaux d'excavation apportés par le passé et non de boues du Grossgrundkanal.

Les habitants s'inquiètent aussi du sort des travailleurs de la construction. Que fait le canton pour protéger leur santé? s'interrogent-ils.

Parcelles de pâturage interdites

La pollution pouvant également s'étendre hors du tracé de l'autoroute, le Service de protection de l'environnement (SPE) a demandé à la Lonza d'analyser immédiatement les parcelles attenantes de manière plus détaillée. Le SPE a recommandé aux propriétaires de manière préventive de ne pas utiliser ces parcelles pour le pâturage, jusqu'à ce que l'état de la pollution soit clarifié.

Il était initialement prévu que la Lonza investigue la région du Grossgrundkanal entre Viège et Niedergesteln d'ici la fin de l'année, afin d'obtenir une bonne vue d'ensemble de la pollution au mercure. La découverte de matériaux fortement pollués au mercure au milieu de la zone d'habitation de Viège implique aussi d'élargir le périmètre en direction de l«Est.

(ats)