Crans-Montana (VS)

12 avril 2016 14:19; Act: 13.04.2016 00:35 Print

Grogne des festivaliers contre le Caprices

par Francesco Brienza - Des fêtards sont fâchés contre les organisateurs du festival. En cause: caisses défaillantes, staff débordé et informations lacunaires. Des mesures seront prises.

storybild

Faire la queue à la caisse dans le froid: l'expérience en a dégoûté plus d'un. (Photo: François Mellilo)

Sur ce sujet
Une faute?

A l'heure du bilan de son édition 2016, le Caprices Festival ne s'en cachait pas: les couacs ont été nombreux cette année, notamment au niveau du nouveau système de paiement sans argent comptant.

Il n'empêche, les visiteurs sont fâchés avec l'organisation, et ils le font savoir sur les réseaux sociaux. Depuis ce week-end, des dizaines de messages incisifs sont apparus à l'attention des responsables du raout valaisan. «Vous avez tout foiré cette année», lance un internaute. «Vraiment une catastrophe niveau organisation», renchérit une autre. Ou encore: «Caprices, ce n'est plus ce que c'était...» Et le flot continuait mardi. Les fêtards s'en prennent principalement aux couacs sur le système de bracelets pré-payés et aux longues files d'attentes qu'ils ont créés. Mais pas seulement. Ainsi, ils dénoncent aussi une signalétique défaillante ou un staff dépassé par l'affluence.

Si t'es d accord partage!

Posté par Stéphanie Inthemix sur 11 avril 2016

Difficile de contenter tout le monde, comme dans tous les festivals. Il n'empêche, l'ampleur du mécontentement a forcé Caprices à réagir. Dans une prise de position diffusée mardi après-midi, le festival indique qu'il va prendre en compte les critiques constructives formulées. Pour le pré-chargement des bracelets sans cash, Caprices fait profil bas: «Dès que nous avons eu vent de ce souci, nous avons immédiatement entrepris des démarches avec notre prestataire pour résoudre la situation. Tous les fonds non utilisés ou chargés en avance seront remboursés.» En ce qui concerne le staff d'accueil, le festival promet à l'avenir «d'augmenter la capacité à ce poste-clé afin de pouvoir diminuer le temps d’attente», de même qu'au service après vente.

En plus de cette prise de position globale, le festival va répondre dans un deuxième temps en privé aux festivaliers qui ont formulé des remarques particulières. A eux de juger, dès l'an prochain, si les promesses seront tenues.

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Thierry le 12.04.2016 15:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ah !!

    C est sûrement le même organisateur que poly manga !!

  • Incari One le 12.04.2016 16:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Encore ? ... Pas surprenant...

    C'est chaque année le bordel au Caprices... Y'a rien de nouveau... Et ce sont les mêmes qui ont foiré le concert de Radiohead à St-Triphon... C'est comme pour Polymanga, on prend les sous et tant pis pour le reste...

  • L. le 12.04.2016 15:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Une habitude !

    Les autres années c'était déjà chaotique... Niveau transports publics et parking notamment, n'importe quoi !

Les derniers commentaires

  • 3 nanas toujours en colère le 13.04.2016 16:17 Report dénoncer ce commentaire

    Hold up payant (2)

    Un hold-up payant! (Chapitre 2) Puis l'attente dehors pour les bracelets, déjà largement commentée. Enfin entrée dans 'La boîte à sardines': un VIP surdimensionné et un espace de misère pour ces cons qui payent!... Il faut ressortir plusieurs fois pour SOUFFLER! Pas 10 cm pour bouger... La sortie après 5 h du mat? Jamais vu une 'Navette'... Le tout à pied pour la descente, 1 heure au froid... Merci Caprices, on n'y reviendra pas, mais on en parlera autour de nous...

  • 3 nanas en colère le 13.04.2016 16:07 Report dénoncer ce commentaire

    Un hold-up payant!

    Un hold-up payant! (Chapitre 1) Le bordel ... Cette année, c'est le mépris total pour les pauvres festivaliers qui avaient maintenu leur confiance dans le Caprice: n'en jetez-plus, et mettez le tout à la poubelle! Cela commence dans le funiculaire Sierre-Montana où nos billets ne sont pas valables, malgré la promesse d'un transport gratuit sur le réseau SMC. Puis déception au festival Off, totalement décentré, plus de raclettes à 21h le samedi soir... Tirez le rideau, on ferme! Puis plus de 30 minutes d'attente pour une "Navette"... (Suite au chapitre 2)

  • Marc le 13.04.2016 08:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Stop aux râleurs

    Faut que les gens arrêtent de râler un peu, si ils ne sont pas content, ils n'y vont pas. Ou on annule ce festival, fini terminé.

  • LaNobleContree le 13.04.2016 07:14 Report dénoncer ce commentaire

    Cashless et Transports ?

    System cashless a revoir, c'est à l'organisation de prendre en charge le fonctionnement d'un tel system, non au festivalier. Transports à revoir, attente d'une demie heure sous la neige à la cloture du festival ou 40 minutes de marche pour atteindre la station ?

  • y en a marre le 13.04.2016 05:56 Report dénoncer ce commentaire

    bla bla bla

    Lhomme qui ne tente rien ne se trompe quune fois...ABE