Neuchâtel

21 avril 2017 18:29; Act: 21.04.2017 18:32 Print

Hôpitaux de soins aigus: compromis trouvé

Un compromis a été trouvé entre le Conseil d'Etat et les partisans de l'initiative pour deux hôpitaux de soins aigus.

storybild

(Image d'illustration) (Photo: Keystone)

Une faute?

La procédure de mise en oeuvre de l'initiative pour deux hôpitaux de soins aigus dans le canton de Neuchâtel franchit une étape. Le Conseil d'Etat et les partisans de l'initiative ont trouvé un accord sur la composition du groupe chargé de plancher sur sa concrétisation.

Après la victoire de l'initiative devant le peuple en février, la composition de ce groupe de travail faisait débat. Les partisans de l'initiative s'y estimaient insuffisamment représentés.

Le gouvernement cantonal a communiqué vendredi la liste des membres, qui est désormais complète et compte 15 personnes. En plus des partisans de l'initiative, il y a des représentants de plusieurs communes et de diverses sociétés médicales. Restait à trouver un président et un vice-président gagnant l'adhésion des autorités du Locle et de La Chaux-de-Fonds: Olivier Guillod (directeur de l'institut du droit de la santé à l'Université de Neuchâtel) et Daniel Fritschy (chirurgien orthopédique).

D'ici la fin de l'été

Les idées du groupe pour répartir les missions hospitalières devront assurer la sécurité sanitaire et intégrer les aspects financiers, précise l'exécutif cantonal. «Elles sont attendues d'ici la fin de l'été et serviront de bases aux propositions que le gouvernement entend ensuite transmettre au plus vite au Grand Conseil.»

Les deux conseils communaux du Haut du canton ont salué vendredi le franchissement de cette étape. Ils ont salué aussi le prérequis d'un engagement de chaque membre à agir dans l'unique but de mettre en oeuvre l'initiative. «Le message quant à la mission est clair et rassurant pour les citoyens: il n'y aura pas de match à rejouer.»

(nxp/ats)