Retraite

14 juin 2018 17:41; Act: 14.06.2018 18:55 Print

Les fonctionnaires fribourgeois à la caisse?

La baisse des espérances de rendement sur les marchés financiers entraîne une perte des perspectives de rente aussi dans le canton de Fribourg.

storybild

L'Etat de Fribourg pourrait passer à la caisse en amenant entre 442 et 570 millions de francs. (Photo d'illustration) (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Le comité de la Caisse de prévoyance du personnel de l'Etat de Fribourg (CPPEF) a présenté plusieurs options, à quelque 1 milliard de francs au total, pour assurer son financement futur. Les fonctionnaires pourraient notamment en faire les frais.

Parmi ses propositions, la CPPEF préconise de passer d'un plan de prévoyance en primauté des prestations à un plan en primauté des cotisations. Selon le comité, ce système lui permettrait notamment de réagir de façon plus adaptée aux fluctuations des marchés boursiers et d'améliorer sa capacité de pilotage.

«Il en résulte toutefois un transfert du risque lié à la performance des placements vers les assurés» a reconnu jeudi devant les médias réunis à Fribourg Gérald Mutrux, vice-président de la CPPEF. Pour cette raison, le comité sollicite le financement de mesures transitoires, ainsi qu'une recapitalisation partielle.

La baisse des espérances de rendement sur les marchés financiers, notamment, entraîne une perte moyenne des perspectives de rente de l'ordre de 21%, ont calculé les représentants de la CPPEF. Pour les assurés de plus de 50 ans, les pertes pourraient même dépasser 30%. Les bénéficiaires actuels de rentes ne seraient toutefois pas touchés par cette révision.

Mesures transitoires

Afin de minimiser la perte subie, le Comité présente deux modèles de mesures transitoires de compensation. Le premier prévoit, pour les assurés de plus de 50 ans, un mécanisme de limitation de la baisse maximale des prestations à 15%, modulée en fonction de l'âge.

Le second propose, pour les assurés de plus de 52 ans, de travailler deux ou trois ans de plus selon les cas pour conserver la rente attendue à 62 ans du plan actuel. Le mécanisme serait aussi modulé en fonction de l'âge.

Pour financer ces mesures, le comité sollicite des employeurs affiliés, soit principalement l'Etat de Fribourg, entre 442 et 570 millions de francs, selon le modèle et la variante retenus.

Le comité propose par ailleurs une recapitalisation partielle de la caisse. Celle-ci permettrait d'augmenter la réserve de fluctuations de valeur, actuellement insuffisante, et nécessaire pour faire face à la volatilité des marchés financiers.

Pour ce faire, un apport en capital à hauteur de 500 millions de francs est sollicité. Il permettrait en contrepartie une diminution de 3 points du taux de cotisation actuel.

Processus de consultation

Les discussions avec les partenaires sociaux vont bientôt débuter, puis une procédure de consultation sera lancée par le Conseil d'Etat lors du dernier trimestre de cette année. Le processus parlementaire devrait ensuite s'étendre sur l'année 2019. Une entrée en vigueur de la loi est espérée au 1er janvier 2020.

«Il s'agit d'un gros dossier, mais nous nous devons d'agir sans plus tarder pour éviter que la facture n'augmente pour l'Etat et les assurés», a relevé le président du comité Georges Godel, par ailleurs président du Conseil d'Etat et chef des finances. Ce dernier reconnaît qu'il faudra trouver un consensus politique, mais ne s'attend pas à une levée de boucliers, estimant que le projet est suffisamment équilibré.

Déséquilibre structurel

Le comité de la CPPEF justifie la révision du plan de prévoyance par des contraintes légales, mais aussi par l'augmentation de l'espérance de vie, la péjoration du rapport actifs/retraités, ou la baisse de l'espérance de performance sur les marchés financiers. En outre, le taux d'intérêt technique baissera de 3,25% à 2,25% au 1er janvier 2020.

Les projections des experts montrent ainsi que la caisse enregistre un déséquilibre structurel à long terme qui ne permet plus de financer les prestations réglementaires actuelles. Sans mesures, les exigences fédérales ne seraient plus respectées et le chemin de croissance ne serait plus suivi.

Le maintien du statu quo nécessiterait un versement d'environ 1,8 milliard de francs dans la caisse, ou une augmentation de 5,7 points de cotisations, pour verser les prestations actuelles pour toute les personnes assurées, note encore le comité. Sans cet apport, une baisse des prestations de l'ordre de 20% devrait être appliquée.

(nxp/ats)

Les commentaires les plus populaires

  • julien le 14.06.2018 19:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le social prend l'eau

    Notre système est plus étanche et ceci à tous les niveaux. En effet les caisses de pension coulent depuis des années, la lamal ça vaut pas le peine d'en parler et l'avs permet même pas de payer son pain, AI et les caisse accidents pousse les handicapés dans le gouffre. Et pour finir le niveau de vie baisse pour le suisse moyen donc pas possible de se faire un 3 èmes pilier.

  • Maitre renard le 14.06.2018 21:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Rendement???

    La baisse de rendements... la bourse a jamais autant rapporte ou quand on prend les assures pour des cons...

  • Albert le Vert le 14.06.2018 21:50 Report dénoncer ce commentaire

    Grande arnaque

    Finalement, tout se résume à ceci: le systèmes des retraites (AVS + 2è pilier + 3è pilier) n'est pas viable à long terme. Les futurs rentiers vivront au rabais, les suivants ne toucheront plus rien... mais comptez sur l'état pour les ponctionner jusqu'à ce qu'il s'effondre.

Les derniers commentaires

  • Bonbon le 16.06.2018 18:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Retraite

    Je pense que lon ferait mieux de regarder ce que le canton a verser pour Blue Factory Et que lon continue à nourrir aux frais des contribuables sans grand résultat de rendement de retour pour moi à fond perdu avant de couper dans les retraites

  • Bonbon le 16.06.2018 18:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Retraite

    Révoltons nous autant côté état que privé

  • Jean-Jacques Rousseau le 15.06.2018 12:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Injustices et vol sur les retraites !

    Encore une fois, on touche aux rentes et aux avoirs acquis durant des années par les employés... Tandis qu'eux, les membres du Conseil d'Administration, sans oublier les actionnaires... eux se remplissent les poches

    • Salut le 15.06.2018 14:20 Report dénoncer ce commentaire

      On parle des caisse de l'état

      Les membres du conseil d'administration? Les actionnaires?

    • Holbach le 15.06.2018 18:44 Report dénoncer ce commentaire

      @J-J Rousseau la cruche.

      L'art de prendre la population pour des cons alors que le plus grand des voleurs reste l'État dont les fonctionnaires sont les complices. Tu l'ouvres pour dire des imbécilités.

    • Rouge? le 16.06.2018 10:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Jean-Jacques Rousseau

      Pourquoi, nos si chers fonctionnaires ont-ils droits à plus quun travailleur, « arrivési à la retraite » qui lui na pas les horaires de bureau, des doublons, une retraite à 60 -62ans, etc, cest nous qui les payons tout de mêmes ces fonctionnaires.

    • Béa le 16.06.2018 17:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Rouge

      Des horaires de bureau??? Dans le médical ? On travaille bien plus y compris samedi et dimanche et jours fériés et je travaille dans ladministratif.

    • Bobo le 16.06.2018 18:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Rouge

      On ne vous a pas empêché dêtre fonctionnaire en quoi ça vous dérange

  • Sandrine Demont le 15.06.2018 10:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    crédit de l armée !!!

    les 4% de salaires pendant 3 ans n ont pas suffis ??? Merci M Godel !!! prenez dans le crédit de l'armée !!! ou demander à Payerne de faire voler leur avion 2x moins.... cela créera des économies !! après vous vous demandez pourquoi on s expatrie ??? franchement déçue de cette gestion depuis 2014 !!!

    • Gégé le 15.06.2018 15:17 Report dénoncer ce commentaire

      Armée et asile

      Et dans aussi celui de l'asile qui dépasse l'entendement.

    • margareth eigenmann le 16.06.2018 10:53 Report dénoncer ce commentaire

      tout le monde à la caisse

      Cela ne date pas de 2014, bien avant la caisse de pension avait dû être réhabilitée pour cause un énorme trou ds la caisse. Déjà là on avait demandé aux employés de la fonction publique ainsi qu'aux travailleurs du privé de boucher le trou. Aujourd'hui à nouveau on met tous les citoyens à contribution. L'état représentant tous les travailleurs du canton de Fribourg ne l'oubliez pas tout de même.

  • Ontepouss Alaruinne le 15.06.2018 08:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bosse pour de prunes et paye les.

    Ridicule, car bien gérés et vu les loyers actuels, des immeubles locatifs rapportent bien assez et les caisses ont les moyens d'investir. L' AVS dans le rouge, les EMS hors de prix, explosion de la LAMal, tourisme commercial, revenus dégradés, ta Suisse va de plus en plus mal. On dirait que seul le deal de rue rapporte comme vendre la crème des chasseurs multi rôles à Parmalat.

    • Terre à terre le 15.06.2018 09:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Ontepouss Alaruinne

      Normal que le deal de rue rapporte, une partie des consommateurs sont à la tête de l'état, lol.