La Providence

03 janvier 2013 12:38; Act: 03.01.2013 16:04 Print

Les grévistes cherchent un nouveau site

Les grévistes de l'Hôpital de la Providence, à Neuchâtel, sont toujours à la recherche d'un lieu où établir leur piquet de grève.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Expulsés la semaine dernière du parking de l'hôpital, ils ont brièvement trouvé refuge devant la basilique catholique de la ville avant de devoir à nouveau plier bagage.

«Nous avons bon espoir de trouver bientôt un lieu où monter notre tente», a dit jeudi à l'ATS le secrétaire de Syna pour Neuchâtel, Giorgio Bragoni. Samedi, le comité de soutien, réunissant les syndicats et les partis de gauche, monte un stand au centre-ville, devant la fontaine de la Justice.

Le public pourra s'y informer, mais aussi partager la galette des rois. Pour le moment, les grévistes «n'ont pas eu de nouvelles du Groupe Genolier», nouvel exploitant de l'hôpital depuis le 1er janvier. «Tout est bloqué actuellement», dit le syndicaliste.

Fonds de grève

Mais pas question pour les syndicats et les grévistes de baisser les bras. «C'est un combat qui en vaut la peine, il s'agit de la privatisation de la santé publique.» Les grévistes reçoivent leurs salaires sur le fonds de grève: «Nous avons de quoi tenir s'il le faut», explique encore M. Bragoni.

L'annonce parue samedi dernier dans «L'Express/L'Impartial» ne déstabilise pas plus que ça grévistes et syndicalistes. Le 29 décembre, la Providence a fait publier un encart indiquant qu'elle recherchait du personnel pour cinq départements, soit en médecine, chirurgie, dialyse, anesthésie et pour le bloc opératoire.

Au travail en cas de besoin

Selon le porte-parole de l'institution, Benoît Couchepin, l'hôpital engage petit à petit du personnel pour pallier l'absence des grévistes. De son côté, M. Bragoni fait remarquer que les grévistes vont «bien sûr» travailler lorsque l'hôpital fait appel à eux en cas de besoin.

Les protestataires en sont jeudi à leur 39e jour de grève. De l'avis de Syna, il s'agit de la plus longue grève que le canton ait connue. Les grévistes luttent pour le maintien de la CCT Santé 21 que le Groupe Genolier a dénoncée. Le nouvel exploitant continuera cependant à l'appliquer encore toute l'année 2013 comme le veut le Code des obligations.

(ats)

Immobiliers

powered by

Trouvez des immobiliers

NPA
Loyer à
Pièces à

Trouver des locataires? Passer une annonce maintenant sur homegate.ch