Exploration spatiale

08 janvier 2016 05:04; Act: 12.01.2016 11:01 Print

Bientôt des pommes de terre sur Mars ?

La Nasa et un centre de recherche lanceront fin janvier une étude au Pérou pour savoir si la patate peut être cultivée sur Mars.

storybild

(Image fournie par la Nasa, prise par la sonde Curiosity, sur Mars - novembre 2015) (Photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Peut-on cultiver de la pomme de terre sur Mars? La Nasa et le Centre international de la pomme de terre vont tenter de le découvrir en lançant fin janvier au Pérou des recherches sur le sujet, a indiqué jeudi à l'AFP un scientifique péruvien.

Au sein du Centre international de la pomme de terre (CIP), un espace «avec les conditions atmosphériques, la température, la gravité, le sol et les niveaux de radiation comparables à ceux du sol martien» sera créé, a affirmé un scientifique péruvien associé au projet, Julio Valdivia Silva.

Le scientifique a assuré avoir trouvé dans la région d'Arequipa (sud), dans une zone aride de la pampa un sol aux caractéristiques très similaires à celui prélevé sur Mars par la sonde Curiosity.

Sol (presque) martien

Il a précisé que depuis 2005 plusieurs publications scientifiques confirment ces similitudes.

«Environ 80 kg de la terre de la Pampa de la Joya seront apportés à Lima», a-t-il détaillé.

Les recherches commenceront fin janvier et verront dans un premier temps collaborer deux scientifiques de la Nasa, neuf chercheurs du CIP et un spécialiste de Dubaï (Emirats arabes unis).

Le chercheur a précisé que le CIP a sélectionné neuf variétés de pomme de terre pour la première phase, dont les résultats seront connus en mars.

«Un bon résultat pour nous sera de voir qu'une plante a poussé, et ensuite on pourra passer à la phase suivante», a-t-il ajouté.

Patate péruvienne vedette

La pomme de terre péruvienne, qui peut pousser à plus de 4000 m d'altitude, a été choisie parce qu'elle est un tubercule très résistante qui a réussi à s'implanter dans la majorité des écosystèmes du monde, a expliqué Julio Valdivia Silva.

Le CIP, fondé en 1971, est un des plus grands laboratoires au monde spécialisé dans les tubercules. Il possède une base de données génétique de plus de 4000 variétés de pommes de terre.

(nxp/afp)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Tyrion Lannister le 08.01.2016 19:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    gnak gnak gnak

    Très bien , comme ça après on pourra y envoyer les politiciens, les banquiers, les financiers, les terroristes et autres ordures de tous poils ; ils auront au moins quelque chose à grignoter et nous, sur terre, on aura peut-être enfin la paix !

  • Lara Clette le 08.01.2016 11:57 Report dénoncer ce commentaire

    Une raclette spatiale?

    Avec les patates sur mars et les cornichons sur terre ça sera bien sympa!

  • Ahaha le 08.01.2016 12:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Juste prix

    Tcheu le prix de la patate avec le transport ahahahah

Les derniers commentaires

  • J-C Duss le 09.01.2016 18:42 Report dénoncer ce commentaire

    Sens des priorités.

    Et pendant qu'on met des milliards pour ces conneries, des milliers d'enfants meurent de faim tout les jours. Triste monde

  • jc le 09.01.2016 18:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ubs

    Moi je veux mettre un bancomat sur mars

  • predator le 09.01.2016 17:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    E.T

    Attention des martiens risquent de les voler.

  • LeMaxman le 09.01.2016 17:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Rigolo

    Plutôt amusant le fait de savoir les résultats des pommes de terre au mois de mars, au moins là on est bien dans le thème.

  • Aldi le 09.01.2016 14:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Cool

    Ce n'est pas pour nous, mais une prospection sur les possibilités de nourrir une colonie sur mars ! Les patates et d'autres légumes suivront. Et il y a de l'eau dans les patates. Boire et manger. Mars peux produire de la richesse. Nous ne sommes pas seul. Un coup de pouce à des nouvelles technologies.