Antarctique

17 janvier 2017 08:12; Act: 17.01.2017 09:07 Print

Forcée de déménager pour ne pas se retrouver piégée

La base britannique Halley VI risque de se retrouver sur un iceberg à la dérive si elle n'est pas déplacée avant l'hiver antarctique.

storybild

Près de 90 personnes se trouvent actuellement à bord de la station.

Sur ce sujet
Une faute?

Une station britannique dans l'Antarctique va être déplacée à la suite de la fonte des glaces, a-t-on appris lundi de source scientifique. Cette mesure intervient de crainte qu'elle ne se retrouve sur un iceberg à la dérive.

Seize personnes qui devaient y passer l'hiver antarctique, de mars à novembre, doivent maintenant quitter la station Halley VI, a indiqué dans un communiqué le British Antarctic Survey (BAS), un organisme de recherches sur les zones polaires. Cette station, composée de huit modules surélevés aux couleurs bleue et rouge vifs, a été construite en 2012.

Sept des huit modules, posés sur des skis, ont été acheminés à l'aide d'un tracteur à 23 kilomètres à l'intérieur du continent antarctique. Ils ont ainsi été éloignés de deux fissures dans la barrière, l'une identifiée en 2012 et l'autre en octobre dernier. «Il n'y a pas de risque dans l'immédiat pour les personnes travaillant sur la station, ou pour la station elle-même», a précisé toutefois le BAS.

«Néanmoins, l'incertitude sur ce qui pourrait arriver à la glace lors de l'hiver antarctique est assez grande pour que le BAS décide de changer ses dispositions», poursuit le communiqué. «Pour des raisons de sécurité, il est prudent de fermer la station, par précaution, et de déplacer son personnel avant l'arrivée de l'hiver».

Un déplacement de l'équipe au cours de l'hiver est exclu en raison notamment de l'obscurité permanente qui règne alors et des températures extrêmement basses.

Il y a actuellement 88 personnes à bord de la station, affectées pour la plupart uniquement pour l'été antarctique. Elles sont sur le point de partir.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Scientifique le 17.01.2017 10:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ignorance des commentateurs 20min

    Pour information, l'Antarctique est un continent (terre ferme), contrairement à l'Arctique qui n'est qu'un océan. Cependant, il est caché sous plusieurs kilomètres de glace... Difficile d'y rester si celui-ci part la dérive. Et non, les scientifiques ne reçoivent pas d'alerte push "vous risquez de vous retrouver sur un iceberg à la dérive", ça se calcule et ça ne peut pas être prévu deux ans à l'avance.

  • El Capitan le 17.01.2017 13:13 Report dénoncer ce commentaire

    Jules Verne

    C'est exactement le scénario du livre de Jules Verne "Le pays des fourrures" sauf que celui-ci se passe en Arctique.

  • Ilse le 17.01.2017 11:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    planète

    La fonte accélérée des glaces réservera sans doute encore bien des surprises.

Les derniers commentaires

  • SanchoPanza le 17.01.2017 14:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Brexit

    Brexit ?

  • El Capitan le 17.01.2017 13:13 Report dénoncer ce commentaire

    Jules Verne

    C'est exactement le scénario du livre de Jules Verne "Le pays des fourrures" sauf que celui-ci se passe en Arctique.

  • Ilse le 17.01.2017 11:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    planète

    La fonte accélérée des glaces réservera sans doute encore bien des surprises.

  • Trinity le 17.01.2017 10:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Incompétents!

    Aaaah les scientifiques et leur soit disant science infuse... Et dire qu'ils n'ont rien vu venir mdr...

  • Scientifique le 17.01.2017 10:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ignorance des commentateurs 20min

    Pour information, l'Antarctique est un continent (terre ferme), contrairement à l'Arctique qui n'est qu'un océan. Cependant, il est caché sous plusieurs kilomètres de glace... Difficile d'y rester si celui-ci part la dérive. Et non, les scientifiques ne reçoivent pas d'alerte push "vous risquez de vous retrouver sur un iceberg à la dérive", ça se calcule et ça ne peut pas être prévu deux ans à l'avance.