Science

14 août 2013 20:28; Act: 14.08.2013 20:33 Print

L'oeil de mouche artificiel voit le jour

Une équipe de chercheurs européens, avec participation de l'EPFL, a mis au point un oeil de mouche artificiel. Il pourrait trouver de nombreuses applications.

Une faute?

Dans un communiqué de presse diffusé mercredi, la Commission européenne a salué cette réussite, qui a fait collaborer des scientifiques suisses, français et allemands et qui a bénéficié d'un financement européen de plus de deux millions d'euros.

L'oeil artificiel est un petit objet cylindrique (12,8 mm de diamètre, 1,75 gramme) constitué de 630 capteurs disposés sur 42 colonnes. Ces capteurs possèdent des propriétés optiques avancées, notamment un champ visuel panoramique sans distorsion de 180°x60° et une grande profondeur de champ.

Des débouchés sont envisagés dans l'automobile, mais aussi dans la robotique (pour les drones notamment), pour les vêtements intelligents (par exemple des chapeaux de haute technologie pour les malvoyants), dans des applications médicales ou encore dans le mobilier des maisons.

Cinq établissements européens collaborent depuis 2009 à ce projet baptisé «Curvace»: l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL), l'université d'Aix-Marseille et le CNRS (F), le Fraunhofer Institute for Applied Optics and Precision Engineering et l'université de Tübingen (D). Le budget total du projet (2,73 millions d'euros) a été très largement financé par des fonds européens.

(ats)