Bâle-Campagne

20 mars 2017 23:03; Act: 21.03.2017 00:08 Print

«Certains petits avaient tout simplement faim»

Des parents et anciens collaborateurs accusent une structure d'accueil de Binningen (BL) d'avoir appliqué trop sévèrement un concept alimentaire, et cela même auprès des plus petits.

storybild
Une faute?

«La relation de confiance est brisée», résume lundi un père bâlois, interrogé par la «BZ Basel». Il a décidé de sortir ses enfants de leur crèche à Binningen (BL), gérée par la fondation Kinderbetreuung. Selon le média alémanique, vingt autres parents en ont fait de même au cours des derniers mois, et ce alors même que les places dans les autres structures d'accueil de la région sont rares.

Quatre bébés pour une apprentie

La liste des reproches adressés à la direction de la structure est longue. Selon «BZ Basel», tout a commencé il y a deux ans avec le changement de direction. La nouvelle s'est fixé comme but de faire des économies afin de résoudre ses problèmes financiers. «La qualité de la prise en charge des enfants s'est discrètement dégradée», explique une ancienne employée. «Avant, une collaboratrice travaillant au sein du groupe bébé devait s'occuper de deux enfants, puis de trois. A la fin, il arrivait parfois que l'apprentie doive gérer quatre bébés à elle toute seule.» Les parents n'auraient à aucun moment été informés de la situation. Plusieurs d'entre eux confirment cette information à «BZ Basel».

«Ils étaient trop stricts, surtout avec les petits»

Un deuxième père interrogé par le journal explique par ailleurs qu'au fil du temps, plus personne ne savait qui s'occupait de leurs enfants. A cours des derniers mois, la direction a en effet licencié cinq employés, dont l'apprentie. Cinq autres collaborateurs sont partis de leur propre gré parce qu'ils ne partageaient plus la manière dont la direction s'occupait des petits. Plus concrètement, les critiques concernent l'introduction d'un nouveau concept alimentaire. «Certains enfants avaient tout simplement faim», raconte l'ancienne employée, qui ne critique pas le concept en soi (lire encadré), largement reconnu en Suisse, mais son application. «Ils étaient trop stricts, surtout avec les petits.»

«Il m'est arrivé de donner en douce du pain à un petit»

Selon elle, les enfants âgés de 1 an et plus étaient ainsi obligés de manger ce qui était au menu. S'ils ne s'y pliaient pas, la seule alternative qu'il leur restait était de ne rien manger du tout. «Ils disaient qu'avoir un peu faim ne faisait pas de mal aux enfants. Il m'est alors arrivé de donner en douce un morceau de pain à un petit.»

Evaluation en cours

Contactée, la présidente de la fondation, Corinne Schmid, n'a pas voulu s'exprimer sur les reproches. Elle a néanmoins précisé que les dissidences allaient être réglées à l'interne. La crèche a par ailleurs contacté d'elle-même le canton pour l'informer de la situation. L'office en charge des structures d'accueil de Bâle-Campagne confirme qu'il évalue actuellement si les conditions d'octroi de l'autorisation sont respectées.

(ofu)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • râle bol le 21.03.2017 01:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    région vaudois du patrimoine

    bravo...faites des économies. .. je travaille dans un hôpital et c'est le même scandal// baisse de qualité pour économiser. .. mais les cadres ont un super salaire et des horaires cool. .

  • Mb le 20.03.2017 23:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Label fourchette verte

    Fourchette verre n'est pas égal uniquement à une alimentation de fruit et de légume. L'enfant a le droit à chaque repas aux féculents jusqu'à satiété.. je ne mettrai donc en aucun cas la faute sur le label mais la manière de l'appliquer..

  • David Pluquet le 20.03.2017 23:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    triste

    c'est n'importe quoi. je suis cuisinier en crèche mais je pourrais pas laisser les enfants comme ça... ça arrive que de temps en temps, un ou l'autre ne veuille pas manger mais si ça dure, j'interviens moi-même.

Les derniers commentaires

  • tante georgette le 21.03.2017 18:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Africa first

    les pauvres chou, ils ont sûrement moins faim que les petits africains.

  • Vonlord le 21.03.2017 13:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Garder vos enfants à la maison

    Voilà ce qui se passe quand les deux parents veulent travailler. Moi en tant que papa je me suis serrer la ceinture afin de pouvoir rester à la maison, m'occuper de mes enfants, les voir évoluer, grandir. Tout cela avec d'énormes contraintes financières mais payantes. Avec la fierté d'avoir éduqué nous-mêmes nos enfants.

  • Telle le 21.03.2017 12:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Difficile

    Perso, je trouve que les enfants deviennent super compliqués a nourrir!! Ou alors j'ai la chance d'avoir les 2 miens qui mangent de tout sans rechigner. La crèche n'est pas non plus un restaurant avec 4 menus à choix, le label fourchette verte promeut une alimentation saine et variée et je soutiens que les enfants doivent goûter à tout.

  • ...... le 21.03.2017 11:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    alimentation....

    mon fils est grand à 9ans, 1m51 et un peux rond....et sans cesse on me casse les pieds pour le faire maigrir.....et c'est un enfant qui a faim.....

    • Ilse le 21.03.2017 13:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @......

      Veillez à une alimentation variée et riche. Il s'agit de qualité avant tout.

  • Claire.... le 21.03.2017 11:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pauvre humanité....

    on préfère un enfant squelettique et jeter la nourriture ici en Suisse.....et pleurer sur le triste sort de ces malheureux enfants Africains qui dépérissent à vue d'oeils.....