Röstigraben

01 mars 2012 12:59; Act: 01.03.2012 21:04 Print

«Les Romands sont les Grecs de la Suisse»

Le journal alémanique «Die Weltwoche» se moque ouvertement de la population francophone du pays qui, selon elle, accumulerait les tares. Le Conseiller national Antonio Hodgers réagit à sa manière.

storybild

A gauche, la une de la «Weltwoche», à droite, la réponse du Conseiller national genevois Antonio Hodgers...

Une faute?

A en croire l'édition du 1er mars de la «Weltwoche», les Romands sont les Grecs de la Suisse. Les 21% de francophones du pays (contre 73% de germanophones et 5% d’italophones) seraient, en caricaturant, une bande de paresseux, amateurs de sexe et d'alcool et incapables de gérer correctement leur argent.

Dettes, taux de chômage, consommation d'alcool, stress au travail, le journaliste du magazine Andreas Kunz, dont le propriétaire Roger Köppel est connu pour ses affinités avec les idées de l'UDC, aligne une série de statistiques dans lesquelles les cantons francophones s'arrogent les places de choix, relate «Le Temps».

Dans son article sur quatre pages, l'hebdomadaire zurichois se moque notamment de certains politiciens romands qui auraient un goût un peu trop prononcé pour l'alcool comme la Neuchâteloise Valérie Garbani et le Genevois Mark Muller. Ce qui leur aurait coûté, à tous les deux, leur poste...

Le pied de nez d'Antonio Hodgers

Le Conseiller national genevois Antonio Hodgers a répondu à la provocation de la «Weltwoche» en postant une image sur son profil Facebook. Il a accompagné un cliché de lui-même posant un verre de rouge à la main, les pieds sur son bureau de la légende «Bon temps, bon vin et bonnes choses de la vie. Romands et fiers de l’être».

Il a complété son pied de nez avec ce texte: «A l’adresse des Weltwocho-udécistes, nous précisons que l’évolution du PIB romand est supérieur à la moyenne suisse depuis des années, que l’Arc lémanique est l’une des régions économiques les plus dynamiques et que des cantons comme Genève et Vaud sont des contributeurs nets à la péréquation inter-cantonale. Tout cela en glandant... pas mal, non ?»

(gco)

Fragen und Antworten rund um die Kommentar-Funktion
«Warum dauert es manchmal so lange, bis mein Kommentar sichtbar wird?»

Unsere Leser kommentieren fleissig - durchschnittlich gehen Tag für Tag 4000 Meinungen zu allen möglichen Themen ein. Da die Verantwortung für alle Inhalte auf der Website bei der Redaktion liegt, werden die Beiträge vorab gesichtet. Das dauert manchmal eben einige Zeit.

«Gibt es eine Möglichkeit, dass mein Beitrag schneller veröffentlicht wird?»

Wer sich auf 20 Minuten Online einen Account zulegt und als eingeloggter User einen Beitrag schreibt oder auf einen Kommentar antwortet, der wird vorrangig behandelt. Hat ein eingeloggter User bereits viele Kommentare verfasst, die freigegeben wurden, so werden seine neuen Beiträge mit oberster Priorität behandelt.

«Warum wurde mein Kommentar gelöscht?»

Womöglich wurde der Beitrag in Dialekt verfasst. Damit alle deutschsprachigen Leser den Kommentar verstehen, ist Hochdeutsch bei uns Pflicht. Sofort gelöscht werden Beiträge, die Beleidigungen, Verleumdungen oder Diffamierungen enthalten. Auch Kommentare, die aufgrund mangelnder Orthografie quasi unlesbar sind, werden das Licht der Öffentlichkeit nie erblicken. (oku)

«Habe ich ein Recht darauf, dass meine Kommentare freigeschaltet werden?»

20 Minuten ist nicht dazu verpflichtet, eingehende Kommentare zu veröffentlichen. Ebenso haben die kommentierenden Leser keinen Anspruch darauf, dass ihre verfassten Beiträge auf der Seite erscheinen.

Haben Sie allgemeine Fragen zur Kommentarfunktion?

Schreiben Sie an feedback@20minuten.ch
Hinweis: Wir beantworten keine Fragen, die sich auf einzelne Kommentare beziehen.

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Commentaires sélectionnés

Malgré le fait que l'article de la WW est raciste et élitiste, il donne à réfléchir. Les suisses allemands mettent tous les romands dans le même sac en présentant des statistiques, mais nous, romands, ne nous faisons pas la même chose? Tous les albanais sont des voleurs, les portugais des concierges, les noirs des dealeur et les roumains des cambrioleurs... C'est pas drôle d'être pour une fois la cible des stéréotypes négatifs? A méditer. – core_i7

Sinon que devons dire à tous ces suisses-allemands qui vont venir s'encanailler à Genève pour le salon de l'auto? – Milpa Bagen

Les Suisses Allemands sont unanimes dans leur commentaires sur "20 Minuten". Ce journal de boulevard est de la m... !!! Leur avis est plutôt qu'ils adorent les Welsches et nous défendent contre la Weltwoche!!! Ne répondons pas à la provocation de quelques crétins minoritaires... ABE – Denis

Les commentaires les plus populaires

  • damien x. le 01.03.2012 14:00 Report dénoncer ce commentaire

    Fausse croyance

    S'ils se moquent de nos politiciens, là ils ont raison. Par contre concernant le travail, cela est un fausse croyance. Ayant travaillé plus de 13 ans en suisse allemande, ils sont pas si efficaces que ça, ils brassent beaucoup d'air et en cas de problème, ils n'y a plus de responsables et chacun se renvoit la responsabilité. En conclusion, je trouve qu'on est côté travail beaucoup plus efficace en Suisse romande.

  • au secours le 01.03.2012 18:23 Report dénoncer ce commentaire

    Köppel Kunz

    c'est le K K Clan

  • mtgardy le 01.03.2012 14:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    maisbiensur!!!

    combien le déficit de Zurich déjà????....

Les derniers commentaires

  • cathy le 05.03.2012 16:13 Report dénoncer ce commentaire

    Nouveau röstigraben

    La différence d'aujourd'hui comparé à l'époque est que les oppositions ne sont plus entre régions linguistiques du pays mais entre les régions périphériques du pays et les régions centres/urbaines. D'ailleurs pour la plupart des bons vaudois (passé la région de Nyon), "Genève, c'est la France". Idem pour un Bernois, "Zurich, c'est l'Allemagne". Il n'y a plus que l'intérieur du pays écartelé entre ces deux extrêmes qui a du mal à se trouver une réelle identité en tant que nation helvétique et non française et allemande.

  • Minga le 03.03.2012 17:19 Report dénoncer ce commentaire

    Welschwoche

    Grâce à la Weltwoche, on est entrain de vivre la Welschwoche :-) Buvons donc un coup à cette gloire éphémère ! Prostate ! heu.. Prosit !!

  • Carou Fadel le 03.03.2012 10:17 Report dénoncer ce commentaire

    Nous sommes tous suisses

    Il n'y a pas en Suisse de citoyens helvètes de deuxième catégorie ! Tous les Suisses de notre beau pays doivent tirer à la même corde, se comprendre et s'entraider au lieu de se discréditer. La Suisse a besoin de tous ses enfants pour vivre et progresser.

  • Toto le 02.03.2012 18:28 Report dénoncer ce commentaire

    Santé

    Pythagore,Périclès,Socrate,Homère et j'en passe...c'est plutôt flatteur d'être comparé aux Grecs .Et puis je préfère célébrer Dionysos que Christophe Blocher ;-D

  • ConSeLeDise le 02.03.2012 17:12 Report dénoncer ce commentaire

    Ya Ya mon général

    La Weltwoche dit ce que la plupart des Suisses allemands pensent, il y a longtemps qu'on le sait, c'est aussi ce que les Allemands pensent des Suisses allemands

Immobiliers

powered by

Trouvez des immobiliers

NPA
Loyer à
Pièces à

Trouver des locataires? Passer une annonce maintenant sur homegate.ch