Zermatt (VS)

13 janvier 2018 07:03; Act: 13.01.2018 14:38 Print

«Les touristes russes ont fini nos réserves de vodka»

En début de semaine, Zermatt a été coupé du monde pendant plusieurs jours à cause des fortes chutes de neige. L'isolement aura laissé des souvenirs inoubliables aux nombreuses personnes concernées.

Voir le diaporama en grand »
23.01 Les rayons de la Migros se sont vidés, un ravitaillement des produits frais restant impossible mardi. Dans la Coop, même combat: les frigos ont été dévalisés. 20.01 Moins de deux semaines après avoir été coupée du monde, la station de Zermatt est une nouvelle fois inaccessible. 09.01 La vie reprendra son cours normal en Valais à partir de mercredi après plus de 24 heures de blocage en raison des importantes chutes de neige. Si plusieurs routes restent encore fermées, les purges des couloirs d'avalanche ont pu débuter. Les villages de Zermatt, de la vallée de Saas, de la région du Simplon restent encore inaccessibles. Mais la plupart des routes devraient être ouvertes dans la journée de mercredi. Dans les vallées d'Anniviers et d'Hérens, ou plusieurs routes ont été fermées, les réouvertures ont pu se faire progressivement dans la journée de mardi. La plupart des axes seront ouverts en soirée. A Zermatt, où près de 13'000 touristes séjournent actuellement, un pont aérien a pu être mis en place de 15h à 17h mardi. Quelques vacanciers en ont profité pour quitter la station, d'autres pour s'y rendre, a déclaré la présidente de Zermatt, Romy Biner-Hauser. Mis à part le fait que les pistes de ski étaient fermées, de même que les chemins de randonnée, la station du pied du Cervin a vécu une journée calme. Le village n'est pas du tout menacé par les avalanches, seules les voies d'accès par le rail ou la route le sont. Un pont aérien a été mis en place mardi entre 15 et 17 h... ... entre la station de Zermatt et la vallée, a annoncé la présidente de la commune a 20 minutes online. Il s'agit d'assurer une liaison pour les urgences de personnes et d'apporter des produits de première nécessité. Les employés des chemins de fer s'affairent à déblayer la neige. Vue des installations à 1867 m d'altitude. Et ici à 2268 m d'altitude. Zermatt, mardi au petit matin. Près de 2 mètres de neige sont tombés en 24 heures dans la région. La route cantonale pour accéder à Zermatt a été fermée depuis lundi matin, 9h. La station se retrouve coupée du monde. Environ 13'000 touristes à Zermatt Les employés du Best Western Hotel Butterfly ont proposé un petit déjeuner romantique à leurs clients... ... éclairés à la bougie et aux chandelles. Le danger est notamment monté au degré 5 dans le Haut-Valais, lundi. Des lignes ferroviaires ont été temporairement fermées. Zermatt n'est pas accessible. Sur ces images d'Air Zermatt, prises dimanche, on comprend mieux pourquoi la station est inaccessible. Plusieurs coulées ont entravé la route.

Sur ce sujet
Une faute?

Lorsque 13'000 touristes se retrouvent bloqués dans un petit village de montagne, cela mène forcément à des moments exceptionnels. C'est ce qui s'est produit en ce début de semaine dans la station de Zermatt (VS), coupée du monde jusqu'à mercredi en raison des fortes chutes de neige et du danger d'avalanches.

Si les choses sont désormais revenues à la normale, certaines personnes ne sont pas prêtes d'oublier les instants spéciaux qu'elles ont vécus, écrit 20 Minuten. Nico, qui travaille en tant que serveur dans la station, explique avoir servi de nombreux touristes russes pendant les jours d'isolement et cela déjà dès les premières heures de l'après-midi. Leur boisson préférée: la vodka.

«Je me rappellerai longtemps cette histoire»

«En début de semaine, tout allait bien encore. J'ai servi et resservi les clients jusqu'à ce qu'ils soient tous contents. Mais nos ressources en vodka sont devenues de plus en plus petites dès le deuxième jour déjà. Mardi soir à minuit, les touristes russes avaient bu toutes nos réserves.» Et d'ajouter: «C'est à contre-coeur qu'ils sont passés à un autre alcool. Je me rappellerai longtemps cette histoire.» Afin de s'assurer que la situation ne se reproduira plus, le bar a d'ores et déjà augmenté ses stocks en matière de vodka.

Pendant que les Russes se sont malgré eux tournés vers d'autres types de boissons, Marco, un jeune habitant de Zermatt de 17 ans, a rencontré une belle demoiselle grâce à la neige. «Bon, elle vient de la plaine, mais elle est jolie et rigolote», explique-t-il en souriant. «Elle était venue à Zermatt pour quelques jours et comptait rentrer à la maison lundi. Mais la météo l'en a empêchée.» Les deux se sont rencontrés par hasard dans un bar, ont bu un verre ensemble et ont échangé leur numéro de téléphone. «Nous nous écrivons souvent», affirme l'adolescent en rougissant un peu.

(ofu/br/miw)