Climat

05 octobre 2017 16:13; Act: 05.10.2017 16:45 Print

La Suisse centrale presque sans glaciers d'ici 2090

Une étude menée par l'Université de Fribourg révèle que la Suisse centrale perdra 90% de ses glaciers sous l'effet des changements climatiques d'ici à 2090.

storybild

Le glacier du Rhône (VS). (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Les enfants qui naissent aujourd'hui verront les Alpes de Suisse centrale sans glaciers. A cause du changement climatique, les glaciers suisses régressent toujours plus vite selon les recherches effectuées par l'Université de Fribourg, indique jeudi le Service de protection de l'environnement du canton d'Uri, se référant à cette étude mandatée par la commission de surveillance du lac des Quatre cantons.

Les recherches se basent sur un inventaire détaillé des glaciers. Ces enregistrements réguliers remontent jusqu'en 1850. Les scientifiques ont aussi modélisé le développement futur de ces étendues gelées, en supposant que le climat se réchaufferait de 4 degrés d'ici à la fin du siècle.

1,4 kilomètre cube disparu

Dans le bassin versant de la Reuss, 60 kilomètres carrés sont encore glacés selon l'inventaire de 2010, soit la moitié de la surface du lac des Quatre cantons, indique le communiqué. Entre 1973 et 2010, environ 15 kilomètres carrés de la surface et un volume de glace de 1,4 kilomètre cube ont disparu.

Même le plus grand glacier du bassin versant du lac des Quatre cantons, le Hüfifirn dans le val Maderan, aura fondu à 90% en 2090, selon les calculs. Un sort qui attend tous les glaciers du canton d'Uri et de Suisse centrale, précise le Service de protection de l'environnement.

Nouveaux lacs glaciaires

Ce processus laisse place à des paysages fondamentalement modifiés. Pendant des siècles, les glaciers ont charrié des rochers et creusé les sols. Dans ces trous, de nouveaux lacs se créeront.

Le phénomène est déjà visible dans le lit du Hüfifirn: le lac du Hüfi s'est constitué après le retrait des glaces. Les conséquences ne peuvent pas encore être évaluées, selon les chercheurs.

Approvisionnement en eau

La fonte des glaciers aura aussi une influence sur l'approvisionnement en eau. Tant qu'ils subsistent, le débit d'eau dans les ruisseaux, les fleuves et dans la nappe phréatique resteront identiques à aujourd'hui.

Toutefois, il pourrait diminuer de 60% en août et en septembre d'ici à la fin du siècle. Durant les périodes de sécheresse, l'approvisionnement en eau pourrait être difficile.

Les scientifiques soulignent que les calculs des évolutions futures sont liés à de grandes incertitudes. Une chose est sûre: le climat sera plus aride et plus chaud en Suisse et les fleuves de glace et le permafrost disparaîtront toujours plus vite.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Jacques Addy le 05.10.2017 20:26 Report dénoncer ce commentaire

    Qui faut-il croire ?

    On nous dit que les glaciers disparaissent ? D'autres scientifiques pensent que nous allons vers une glaciation. Qui faut-il croire ? A se demander si quelqu'un en sait quelque chose. Ce que l'on constate, c'est que le genre humain ne s'embarrasse pas de grandes questions: à force de bouffer 3-4 planètes par année, l'équilibre n'y sera plus. Et il ne s'agit pas là d'écologie mais de l'asservissement de toutes les ressources par un capitalisme destructeur dont il faudra bien tenir compte un jour. La vie pourrait bien ne plus s'en relever. Peu importe: la Terre s'en remettra. Avec ou sans nous.

  • Chalouve le 05.10.2017 17:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    vision d avenir

    Et on veut baser notre stratégie électrique sur les barrages...

  • L'Intondable des Alpages le 05.10.2017 20:00 Report dénoncer ce commentaire

    Pas grave

    Les abeilles auront disparu bien avant, et nous avec.

Les derniers commentaires

  • yoxi le 06.10.2017 13:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et les hommes des cavernes

    Quant la glaciation est arrivée, les hommes des cavernes ils ont dû stopper les feux. A non c'est juste la manipulation des peuples en ces temps reculé ça existait pas.

  • DV le 06.10.2017 11:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Remonter à la source

    Certes on pollue trop et le taux de gaz à effet de serre dans l atmosphère augmente et contribue au réchauffement. (L élevage bovin y contribue plus que tous les transports mais c est un autre sujet). On sait que cette tendance est la depuis env 1850, quand il y avait 5 fois moins d humains et quasi pas d industrie...pourquoi se concentrer sur les 30 dernières années pour l expliquer plutôt que sur l époque où ça a commencé lorsque les causes ne pouvaient pas être les mêmes. Il semble que nous accélérions un peu un processus inexorable mais qu on ne pourra éviter. La nature est trop puissante

  • Chopi le 06.10.2017 11:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est normal que la glace fond

    Il me semble que la terre était recouverte de glace! Et en général la glace fond ABE

  • Paul54 le 06.10.2017 10:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ....

    Ce que ne souligne pas cette étude c'est qu'il s'agit d'un phénomène normal mais qu'il est simplement plus rapide en raison de l'activiter humaine...la fonte se produira de toute façon car il s'agit d'un cycle normal au niveau de la planète....et le processus reprendra en sens inverse dans quelques centaines d'années voir miliers....le seul avantage de cette communication dans le genre "catastrophisme" en est retiré par les milieux écolos de la politique....lol

    • Marc M le 06.10.2017 12:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Paul54

      Quand c'est un millier de fois plus rapide que là normal, ce n'est plus normal. La différence c'est s'une variation lente permet à la faune et à la flore de s'adapter. Une variation rapide non, suffit de se souvenir que l'an passé il a fallu l'armée pour abreuver les vaches d'alpage. Si vous trouvée cela une invention politique, réveillez vous, on parle de notre eau et de notre repas !

  • Whaanga le 06.10.2017 10:00 Report dénoncer ce commentaire

    Mais aucun . . .

    . . . de ces 'scientifiques' n'ose dire que l'Explosion Démographique de l'Humain n'est certainement pas la solution pour réduire le réchauffement Climatique ! ! ! Pourquoi n'osent-ils pas le dire franchement ? ? ?

    • Marc M le 06.10.2017 12:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Whaanga

      Certains le dise mais vous préconisez quoi ? Vous vous sacrifier ? On n'arrive déjà pas à avoir un consensus pour isoler les logements au standard minergie passif en Suisse, alors une limitation mondiale des naissances, c'est se trouver une excuse impossible pour ne pas prendre d'autre mesure plus réaliste

    • Ngolongolo le 06.10.2017 20:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Whaanga

      Cest pas politiquement correct...donc tabou!