Tabac

21 décembre 2016 16:02; Act: 21.12.2016 16:34 Print

E-cigarette: réglementation stricte exigée

Elle ne doit pas devenir un marché de niche pour l'industrie du tabac, estime la commission fédérale pour la prévention du tabagisme.

storybild

La commission recommande donc une régulation spécifique pour ce type de produit. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

La commission fédérale pour la prévention du tabagisme (CFPT) plaide pour une réglementation stricte de la cigarette électronique. Ce produit ne doit pas devenir un marché de niche pour l'industrie du tabac pour compenser le recul des ventes de cigarettes classiques.

Les experts sont partagés sur l'e-cigarette, indique la CFPT dans une prise de position publiée mercredi. Certains sont d'avis qu'elle représente un instrument à haut potentiel pour réduire les risques sur la santé. D'autres y voient un danger: à l'échelle individuelle, elle peut conduire à la dépendance à la nicotine et socialement elle normaliserait le fait de fumer.

En l'état actuel, l'e-cigarette est moins nocive que la cigarette contenant du tabac pour autant qu'elle soit utilisée brièvement et occasionnellement. En raison du manque de données sur leur effet à moyen et long terme, il n'est cependant pas possible d'estimer avec exactitude dans quelle mesure la substitution totale des cigarettes ordinaires par les électroniques entraînerait une réduction relative des risques.

Même prévention et même taxe

La commission recommande donc une régulation spécifique pour ce type de produit: normes de qualité pour les appareils et pour les liquides, liste restrictive de composants autorisés dans ces liquides et limite maximale de concentration de la nicotine.

La composition doit figurer sur l'emballage tout comme les mises en garde sur les risques liés à la consommation. Toute forme de promotions et de publicité pour l'e-cigarette doit être interdite. Enfin, la cigarette électronique doit être taxée au même titre que les autres produits du tabac.

Conformément aux recommandations de l'OMS, les autorités sanitaires doivent enfin s'abstenir de conseiller l'e-cigarette aux personnes désireuses d'arrêter de fumer. Il manque encore trop de données sur la sécurité et l'efficacité à long terme pour les prescrire dans ce but.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Dave23 le 21.12.2016 17:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    merci la cig-e!

    Je suis passé de la clope à l'e-cig il y a 3 ans. Puis j ai diminué progressivement le taux de nicotine, ce qui n'est pas faisable avec les clopes. Après être passé à zéro nicotine, j'oubliais de vaper! et là j'ai tout arrêter depuis 2 ans!!! Merci l'e-cigarette! je sais que JAMAIS je ne recommencerai, je vape parfois chez des amis, mais la cigarette tabac, quand je sens rien que l'odeur, ça me dégoûte!

  • Jean Larue le 21.12.2016 17:16 Report dénoncer ce commentaire

    De la vapeur.

    Une cigarette électronique qui n'est pas une cigarette ne contiens pas de tabac et produit que de la vapeur elle n'à donc rien à faire dans une loi de prévention du t a b a g i s m e.

  • Winston Wolf le 21.12.2016 16:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Novartis et Philipp Morris vous remercient

    Et surtout, ne pas déplaire à Big Pharma et Big Tobacco, des très bons contribuables en Suisse, hmmm?

Les derniers commentaires

  • Didier le 22.12.2016 17:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Marre de ces abrutis qui veulent tout contröler !

    C'est à peu près la TDP européenne, la "taxe" suisse en plus pour le moment. Alors on veut s'aligner sur l'Europe sans oublier de taxer ce produit qui n'a rien à voir avec le tabac. En fait on se fout de votre santé, on veut juste faire du fric ! De toute façon, ils peuvent faire ce qu'ils veulent, la e-cig perdurera. A ce jour, les fioles à nicotine sont interdites. DONC, IL S'AGIT D'UN PRODUIT ALIMENTAIRE UNIQUEMENT SOUMIS A LA TVA. Non mais c'est quoi cette commission qui veut interdire et taxer. Ce produit permet justement d'arrêter de fumer.

  • Yves Kanyo le 22.12.2016 16:23 Report dénoncer ce commentaire

    Merci la Vape !

    Merci le vaporisateur. Grâce à ça, j'ai arrêter de fumer, sans même en avoir eu l'intention après 45 ans de tabagisme. Je vape depuis 3 ans, je ne tousse plus, et ne fait plus de bronchite ! Mais bien sur, il faut taxer la vape. Rendez-vous compte, BigTobacco et BigPharma perdent de l'argent, moins de clopes, moins de malades... Et à terme, du coup des retraites à payer plus longtemps...

  • jdj le 22.12.2016 14:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et que pensent les assurances maladie ?

    Ancien fumeur, je me suis fais hospitalisé deux fois pour déboucher mes artères et j'allais chez mon toubib tous les deux mois pour soigner mes poumons. Il y a deux ans, je me suis mis à l'E-cigarette. Je n'ai plus jamais revue mon toubib !

  • Didier Gusmano le 22.12.2016 09:17 Report dénoncer ce commentaire

    NE DITES PLUS E-CIGARETTE

    Le vaporisateur personnel n'evapore aucun tabac, donc ... pourquoi le faire rentrer dans une loi anti-tabac ? Si on le TAXE alors taxons les PATCHS et les GOMMES NICOTINES.

  • Cricri07 le 22.12.2016 08:19 Report dénoncer ce commentaire

    Normal

    Alcool : règlementation stricte exigée, voila le titre que j'aimerais lire dans la presse...