Berne

16 septembre 2016 14:49; Act: 16.09.2016 16:53 Print

L'«aventure» de Darbellay avait un blog de grossesse

Dimanche dernier, l'ex-président du PDC annonçait avoir un fils illégitime. La mère tenait un journal en ligne où on pouvait suivre les neuf mois de grossesse.

storybild

Le politicien a annoncé qu'il allait s'occuper de cet enfant. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

L'annonce a créé l'émoi, dimanche passé. Dans le «SonntagsBlick», l'ancien président du PDC et candidat au Conseil d'Etat valaisan Christophe Darbellay admettait avoir eu une aventure. Un fils est né de cette histoire, que le politicien a reconnu.

Jusqu'ici, la mère est restée discrète. La «Schweizer Illustrierte» est parvenue à la retrouver. Elle ne s'exprime pas dans les colonnes du magazine alémanique, mais ce dernier a publié vendredi des extraits du blog qu'elle a tenu durant sa grossesse.

«Un enfant de Dieu»

Visiblement, elle a accueilli cet enfant avec un immense bonheur: «C'est un enfant de Dieu. Je suis heureuse d'être sa mère sur terre.» Elle ajoute que de lui donner la Foi est la plus belle chose qu'elle puisse lui apporter.

Et la mère a déjà prévu bien des choses: son fils devra apprendre des langues, savoir jouer d'un instrument, faire du sport et voyager avec elle. Il aura même le droit, au moins une fois par mois, de manger avec les mains.

Néanmoins, il ne doit jamais se sentir sous pression: «La vie est plus facile quand on n'a pas à être parfait. Et tu ne seras jamais parfait, petit ours.» Et son ourson ne manquera jamais de tendresse: «Nous nous ferons souvent des câlins, même si tu es méchant avec moi. Maman t'aime», a-t-elle écrit peu avant la naissance.

«Une rose» pour la femme de Darbellay

Dans une newsletter publiée vendredi, l'Eglise catholique du canton de Zurich est revenue sur cette annonce. On peut y lire que «l'enfant illégitime de Christophe Darbellay est une affaire privée. Mais nous aimerions adresser la rose de la semaine à sa femme, Florence Carron Darbellay, qui a décidé de remédier à cette situation difficile en restant aux côtés se son mari.» Le voeu de mariage de rester soudés dans les bons et les mauvais jours prend dans ce cas tout son sens, dit la lettre électronique.

(lz/dmz)