Rupperswil (AG)

18 février 2016 15:56; Act: 19.02.2016 10:38 Print

La police offre 100'000 francs pour des indices

L'enquête sur le quadruple meurtre de Rupperswil (AG) piétine toujours. A l'heure actuelle, les forces de l'ordre n'ont aucune piste sérieuse.

Voir le diaporama en grand »
Selon un expert, l'auteur du quadruple meurtre de Rupperswil (photo) avait tout planifié dans les moindres détails. Il était donc très difficile pour ses proches de sapercevoir que quelque chose n'allait pas. 13.05.2016 La police et le Ministère public ont annoncé avoir arrêté l'auteur du quadruple meurtre. Il s'agit d'un Suisse de 33 ans, habitant le village. Dans un sac à dos appartenant au meurtrier présumé, de la corde, des liens, du ruban adhésif et un pistolet ont été retrouvés. 18.02.2016 Barbara Loppacher, procureure, entourée de Philipp Umbricht, procureur général du canton d'Argovie, et du chef de la police criminelle, Markus Gisin. Les autorités ont annoncé qu'elles n'avaient encore aucune piste sérieuse. 08.01 Le directeur de la justice, Urs Hofmann, promet dans une interview à «Blick» que le ou les meurtriers seront arrêtés. 28.12 Philipp Umbricht: «Nous ne pouvons pas dire ce que nous savons. Le grand public ne doit pas en être informé.» 28.12. Dans une interview sur une chaîne locale, le psychiatre Frank Urbaniok déclare qu'il penche pour deux auteurs, qui pourraient être récidivistes. 25.12 Après le quadruple homicide déguisé en incendie, découvert lundi 21 décembre à Rupperswil (AG), la police a lancé un appel à la population. Elle a distribué des tracts invitant d'éventuels témoins à se manifester. L'opération de distribution d'affichettes à Rupperswil et dans les communes environnantes a mobilisé «énormément de personnel» en cette veille de Noël, a indiqué le porte-parole de la police argovienne, Bernhard Graser. Sur l'affiche figure notamment une photo prise par une caméra de surveillance où l'on voit la mère de famille retirant de l'argent à un bancomat, le lundi matin. Les quatre victimes sont cette femme, âgée de 48 ans, ses fils de 13 et 19 ans, ainsi que l'amie de l'aîné, âgée, elle, de 21 ans. Tous quatre ont été découverts sans vie lundi dans l'habitation en flammes. Les corps présentaient des blessures à l'arme blanche. Les quatre victimes de l'homicide de Rupperswil (AG) sont identifiées, a annoncé mercredi soir le Ministère public argovien. Il s'agit d'une femme âgée de 48 ans... ... de ses fils de 19 ans et... ... 13 ans et... ... de l'amie de l'aîné, âgée, elle, de 21 ans. 23.12 Selon des informations de «Blick», les quatre victimes, retrouvées mortes dans une maison de Rupperswil, seraient Carla, une mère célibataire de 48 ans, ses deux fils Davin (13 ans) et Dion (19 ans) ainsi qu'une amie de Dion, Simona (21 ans). 22.12 Les quatre corps découverts ont été victimes d'homicides, selon le Ministère public de Lenzbourg-Aarau. 21.12 Quatre personnes sont décédées lundi à Rupperswil (AG) après un incendie qui s'est déclaré dans une maison. Une enquête a été ouverte. La police n'exclut pas un acte criminel. Des recherches de nos collègues ont permis de révéler que la maison était habitée par une femme et ses deux enfants adolescents. Selon Tele M1, les parents étaient séparés. Pour le moment, la police n'a pas voulu donner de précisions quant à l'identité des victimes. Plusieurs jeunes, des camarades de classe des deux ados, se sont rassemblés lundi devant leur maison. «Le plus jeune des deux est un très bon ami à nous. On n'arrive pas à le joindre», s'inquiètent deux filles.

Sur ce sujet
Une faute?

Le 21 décembre 2015 vers midi, une mère de famille de 48 ans, ses deux fils (13 et 19 ans) et l'amie de l'un d'eux (21 ans) étaient retrouvés mort dans une maison en feu, à Rupperswil (AG). L'enquête a révélé que les victimes sont mortes poignardées, avant que l'incendie ne soit déclenché. Les enquêteurs ont pu reconstituer les dernières heures de la quadragénaire. On sait notamment qu'elle a effectué deux retraits d'argent. Mais depuis, ils piétinent.

Jeudi, le ministère public et la police argovienne ont fait le point. Sans ambages, ils ont présenté l'amère vérité: à ce jour, ils n'ont aucune pistes sérieuse. Afin de pouvoir avancer, ne serait-ce qu'un peu, les autorités ont décidé d'offrir jusqu'à 100'000 francs à celui ou celle qui lui livrera des indices permettant de boucler l'affaire.

«Il s'agit d'un des montants de récompense les plus élevés jamais établis en Suisse», a souligné le procureur général argovien Philipp Umbricht face aux médias réunis à Schafisheim (AG), précisant qu'il s'agissait de l'un des drames les plus lourds que le canton n'ait jamais connu. «A ce stade, chaque détail peut s'avérer être une pièce du puzzle.»

Nombreux signalements

Jusqu'ici, la police a reçu pas moins de 250 signalements. Elle a interrogé 110 personnes, sans succès. Six citoyens ont par ailleurs mis à disposition les images de leurs dash-cams, mini-caméras installées sur leurs voitures. Pour le moment, elles sont toujours en cours d'analyse. Les données électroniques des quatre victimes sont aussi étudiées. Quelque 40 policiers travaillent 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 sur cette enquête. Des experts profileurs suisses et allemands les secondent.

Les forces de l'ordre ont tout de même pu avancer sur un point: on sait que la mère de famille a retiré 9850 francs au guichet de sa banque et 1000 euros à un distributeur. Pourquoi ces sommes? Les a-t-elle remises à son ou ses meurtriers? Mystère.

Mercredi, «Blick» révélait que la police scientifique était présente mardi encore sur les lieux du meurtre. Markus Gisin, chef de la police judiciaire, a confié que les empreintes digitales et les traces ADN retrouvées n'avaient rien donné. La procureure chargée du dossier, Barbara Loppacher, a par ailleurs démenti une information du même quotidien, prétendant que des tests ADN à grande échelle avaient été ordonnés.

(dmz/ats)

Les commentaires les plus populaires

  • Les le 18.02.2016 16:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Intriguant

    Mafia ou service secret? Ils ont certainement du s'attarder sur le profil des victimes mais en général quand la police est vraiment sans indice c'est que le niveau de sophistication est pas digne d'un vieux crime crapuleux. Cela me fait penser aux meutres de la Chevaline en France voisine...on a jamais vraiment su les-dessous de l'affaire.

  • Humoriste du futur le 18.02.2016 16:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Paix

    En investissant 20 billets de 5'000 CHF, j'espère que les reponsables vont être retrouvés. Que les 4 victimes reposent en paix.

  • richard le 18.02.2016 16:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    bon

    dommage je sais rien...

Les derniers commentaires

  • Dolfi le 19.02.2016 11:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Imposable ?

    Net d'impôts ?

  • Robert le 19.02.2016 10:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Très loin

    Ils doivent chercher loin, très très loin. ..

  • frost222 le 19.02.2016 09:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Un peux de respect

    Ça m'allucine ces commentaires tout le monde trouve ça drôle juste pour rappel y a eu 4 victimes. pour la récompense peut être que certain on peur de parler à la police et que cette somme peut les inciters à parler ou simplement tout le monde va se mettre à réfléchir et ce dire que ce qu ils ont vu n'est peut être pas si anodin que ce qu'ils pensent.

  • JeanValJean le 19.02.2016 08:33 Report dénoncer ce commentaire

    La question est :

    la police est-elle en mesure parfois de trouver les coupables ?

  • Jean-Yve le 19.02.2016 08:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Argent

    C'est juste triste d'offrir 100'000.- pour avoir une réponse, je suis pas contre l'idée! Mais dorénavant si les gens savent qqchose concernant un crime ils ne diront rien jusqu'à qu'il y'ait une prime......