Valais

13 septembre 2017 14:06; Act: 13.09.2017 15:52 Print

La ligne Chamoson-Chippis reçoit le feu vert du TF

Après 15 ans de planification et un recours rejeté, la ligne de 28 kilomètres de très haute tension pourra être construite.

storybild

Le TF a levé les derniers obstacles pour la ligne à très haute tension entre Chamoson et Chippis. (Photo: Keystone/archive/photo d'illustration)

Sur ce sujet
Une faute?

Le Tribunal fédéral a rejeté un recours d'une fondation et de quinze particuliers contre la ligne à très haute tension (THT) entre Chamoson et Chippis (VS). Après quinze ans de planification, cette ligne de 28 kilomètres pourra être construite.

La ligne remplace une série de lignes à haute tension existantes. Les opposants à cette réalisation demandaient son enfouissement. La Haute Cour a estimé qu'une ligne aérienne était acceptable. Avec son jugement du 1er septembre, le TF a levé les derniers obstacles.

Les opposants demandaient une reprise de la procédure d'approbation. Le projet a été initié en 1986, et les études et la planification ne seraient plus d'actualité. Le TF estime le grief mal fondé. Aucune disposition du droit fédéral ne prévoit de péremption de la procédure d'approbation.

Liaison vers l'est

Le TF ne voit également plus d'obstacles en matière de bruit et de rayonnement. Le maître d'oeuvre Swissgrid installera trois câbles. Visuellement l'impact sur le paysage sera moindre qu'avec les quatre câbles également envisagés. De surcroît, la pose de trois câbles réduira la perte d'énergie.

La ligne THT entre Chamoson et Chippis est un élément important du réseau électrique suisse. Elle doit permettre la liaison vers l'est et une connexion au réseau international. Un projet de ligne THT est également en cours d'étude entre Ulrichen et Mörel (VS), qui devra rejoindre le tronçon Chamoson - Chippis. Actuellement, le Valais est connecté au réseau THT international par la ligne entre Chamoson et Genève.

Travaux en 2018

L'arrêt du tribunal fédéral «met officiellement un terme à la procédure d'approbation des plans», a réagi Swissgrid dans un communiqué. Le chantier va donc débuter avec «les études géotechniques, le piquetage et les travaux forestiers sur les sites prévus des pylônes».

Les travaux de construction proprement dits débuteront en 2018, indique encore Swissgrid. Le maître d'oeuvre précise que la population et les personnes directement concernées seront «régulièrement informées».

Nombreux opposants

La ligne THT aérienne entre Chamoson et Chippis suscite la controverse depuis de nombreuses années. En juin dernier, plusieurs centaines de partisans de l'enfouissement de la ligne avaient défilé à Chippis pour maintenir la pression contre le projet prévu.

Parmi les opposants de la première heure à la ligne aérienne figure l'Association sauvegardons le coteau valaisan (ASCV). La commune de Grône s'est également opposée à la ligne qui devrait passer au-dessus d'une école. La municipalité et des mamans du village s'inquiètent pour la santé des enfants. (Arrêts 1C_41/2017 et 1C_42/2017 du 01.09.2017)

(nxp/ats)