Diplomatie

05 octobre 2016 11:57; Act: 05.10.2016 13:02 Print

Yves Rossier a-t-il été «parachuté» à Moscou?

Le choix de l'ex-secrétaire d'Etat aux affaires étrangères au poste d'ambassadeur suisse à Moscou est très contesté.

storybild

Le choix d'Yves Rossier pour le poste à Moscou se serait fait au détriment d'une femme, Krystyna Marty Lang, actuelle cheffe de mission au Kosovo. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Le 30 septembre, Berne faisait savoir qu'Yves Rossier, qui avait démissionné un mois plus tôt de son poste de secrétaire d'Etat aux affaires étrangères, avait été nommé ambassadeur de Suisse à Moscou. Un poste que convoitait le Fribourgeois, selon la NZZ. Et la Neue Zuercher Zeitung affirme que pour l'obtenir, il aurait bénéficié d'un parachute diplomatique de la part du chef du DFAE Didier Burkhalter.

Car Yves Rossier, en place depuis 2012, n'a pas quitté son poste de son plein gré. Le haut fonctionnaire ne bénéficiait en effet plus de la confiance du Conseil fédéral dans les négociations avec l'Union européenne. Au point que Berne avait transmis le dossier à Jacques de Watteville il y a un an, en août 2015. Didier Burkhalter aurait donc fait tout son possible pour satisfaire le Fribourgeois dans ses nouvelles ambitions.

Krystyna Marty Lang, une experte

Mais cette nomination fait grincer des dents dans le corps diplomatique. En effet, il y a presque une année, en novembre 2015, le Conseil fédéral avait déjà convaincu quelqu'un d'autre d'occuper le poste à Moscou. En l'occurrence Krystyna Marty Lang, actuelle cheffe de mission à Pristina au Kosovo et considérée comme une experte de la région. Ce qui n'est de loin pas le cas d'Yves Rossier, selon les diplomates.

Selon la NZZ, le DFAE s'était montré si convaincant que Krystyna Marty Lang et sa famille avait déjà terminé les préparatifs pour déménager en Russie. Mais les démarches ont été brutalement interrompues mi-août, dès l'annonce de la démission d'Yves Rossier et de sa demande pour occuper un poste d'ambassadeur. Et Moscou était en tête de ses priorités depuis longtemps, affirme le journal.

Le lot quotidien des diplomates

Berne a relativisé ce changement de dernière minute, affirmant qu'une trentaine de nouvelles nominations se faisaient dans les délais les plus brefs chaque année. Mais le DFAE a esquivé la question de savoir si Yves Rossier était le candidat prédestiné au poste à Moscou.

Quant à la candidate évincée, Krystyna Marty Lang, elle répond très diplomatiquement que les changements à court terme étaient le lot quotidien des diplomates. Et se dit très heureuse du lot de consolation qu'elle a reçu. Elle a en effet été nommée secrétaire d'Etat adjointe, soit le bras droit de la Bâloise Pascale Baeriswyl qui remplacera Yves Rossier dès le 1er décembre.

Pour rappel, Yves Rossier, ancien directeur de l'Office fédéral des assurances sociales, avait été nommé en 2012 à la surprise générale au poste de Secrétaire d'Etat aux affaires étrangères.

(cht/nxp)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Banana Republik le 05.10.2016 14:39 Report dénoncer ce commentaire

    La diplomatie ne fait plus rêver

    Politique de petits copains au grand jour

  • Larmailli le 05.10.2016 14:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le piston qui fait tourner la machine

    Didier Burkhalter, Rossier et Sommaruga bafouent constamment et impunément les volontés de la majorité des citoyens. Compte tenu des abus et des incompétences de certains conseillers fédéraux et chefs de services, (secrétaire d'état etc), il grand temps de faire le ménage avant que la situation devienne irréversible.

  • Etquoiencore le 05.10.2016 13:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Moi aussi....

    Je veux être parachuté à Moscou avec le même salaire et tous ses avantages

Les derniers commentaires

  • janine moille le 05.10.2016 18:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On se fout de nous!

    Non,ce n'est pas possible! Ce monsieur mérite sa place. Pas de magouille chez nous!

  • he le 05.10.2016 17:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    un privilège

    une bonne idée de le caser avant de le payer pour ne rien faire , il fallait juste pas de fuite dans la presse

  • BELLE REUSSITE à GRANDS FRAIS le 05.10.2016 16:57 Report dénoncer ce commentaire

    la politique triste du département AFE

    BURKHALTER un magouillon . NoN nON ...

  • Pierre Deterre le 05.10.2016 16:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pas sûr que ce soit une bonne chose!

    Connaissant des diplomates et agents consulaires qui travaillent à notre Ambassade de Moscou, et entendant leurs feedbacks sur l'ambiance, la météo, la mentalité des employés et des locaux, la toute relative "qualité de vie", etc., je suis plutôt étonné que l'on puissent considérer cette attribution comme un cadeau ou un parachute doré. Cage dorée, oui! Dans le milieu du DFAE, c'est plutôt une punition qu'autre chose!

  • etquoiencore le 05.10.2016 16:18 Report dénoncer ce commentaire

    Parachuté ou pas....

    .... les postes successifs de se monsieur ont déjà coûté des millions aux contribuables! Et pour quels résultats? néant !! Quand une entreprise de construction ne veut plus d'un de ses maçons, elle le licencie sans ménagement et personne ne s'inquiète pour lui. Mais ce dernier peut monter ses résultats: des maisons, des ponts, etc. Dans le cas présent, niet, rien, respectivement oui: un énorme poste de dépenses dans le budget de la confédération!!!!