Winterthour (ZH)

09 septembre 2016 13:53; Act: 10.09.2016 14:16 Print

Une bonne marche et des bières pour la bonne cause

Huit amis marchent de Winterthour (ZH) à Munich (All) pour participer à l'Oktoberfest. Ils profiteront du chemin pour réunir des fonds pour aider les personnes handicapées.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Remo, Simon et six autres potes ont une habitude. Depuis plusieurs années, ils se rendent à la Fête de la bière (Oktoberfest) à Munich au début de l'automne. En 2016, ils ne dérogeront pas à la règle. Mais ils fêteront le houblon un peu différemment...

Le huit compagnons partiront vendredi soir pour un périple à pied de plus de 200 kilomètres, entre Winterthour (ZH) et la capitale bavaroise. Il comptent faire le chemin en 10 jours et 10 étapes, lors desquelles ils ne s'échaufferont pas au lever de coude. Ils profiteront de leur «balade» pour lever des fonds en faveur de la Fondation Steinegg, foyer qui vient en aide aux handicapés. «On en fait une affaire personnelle, raconte Simon, car le cousin de Remo vit là-bas.»

Ils sont aussi épaulés par quelques entreprises du coin, qui leur ont fourni vestes, lunettes de soleil ou t-shirts. Une d'entre elles a même pensé au ravitaillement. «Elle nous a offert 100 biberlis», sourit Simon. Le top départ sera donné à 21h09 précises devant le foyer.

Logistique assurée

En réalité, les marcheurs ne seront que sept. Le plus âgé du groupe précédera les courageux dans un minibus. Il sera responsable des check-in et des check-out dans les hôtels. Mais pas seulement: «Il transportera aussi les bagages, la trousse de secours, l'eau et la nourriture. Mais pas de bière...», jure Simon.

Une fois arrivés à destination, les pèlerins de la bière ne passeront toutefois qu'une seule soirée dans le saint des saints. «Nous avons réservé une table et nous mangerons tous ensemble. Et le lendemain, nous rentrerons en bus», poursuit-il. Les obligations des uns et des autres empêchent de passer plus de temps sous les tentes de l'Oktoberfest.

Un des participants manquera par ailleurs son 30e anniversaire de mariage. «Nos femmes passeront la soirée entre elles ce jour-là. Elles seront sans doute heureuses que nous les laissions un peu tranquilles», conclut Simon.

(jen/dmz)