Allemagne

03 novembre 2017 09:50; Act: 03.11.2017 10:05 Print

Leuthard à la conférence sur le climat à Bonn

La présidente de la Confédération prendra part pour la huitième fois à la conférence sur le climat, qui se déroulera en Allemagne.

storybild

De Cancun à Marrakech, en passant par Durban, Doha, Varsovie, Lima et Paris, Doris Leuthard a été présente à chacune des conférences annuelles consacrées au climat. (Photo: Keystone/archive/photo d'illustration)

Une faute?

Doris Leuthard n'a manqué aucune de ces réunions annuelles depuis qu'elle a repris le Département fédéral de l'environnement (DETEC) il y a sept ans.

La ministre de l'environnement se rendra à Bonn pour la deuxième semaine de la conférence, a indiqué à l'ats l'Office fédéral de l'environnement (OFEV). De Cancun à Marrakech, en passant par Durban, Doha, Varsovie, Lima et Paris, Doris Leuthard était présente à chacune des conférences annuelles consacrées au climat.

Il est toujours important, que les pays soient représentés au niveau ministériel, affirme Patrick Hofstetter du WWF Suisse. Il a lui-même déjà participé à de nombreuses conférences sur le climat en tant que membre de la délégation suisse.

Psychologiquement important

La présence de membres du gouvernement aide dans les négociations et dans l'établissement d'une position politique cohérente, a récemment expliqué Patrick Hofstetter devant les médias suisses. Il est aussi psychologiquement important que les ministres soient présents, ajoute Jürg Staudenmann d'Alliance Sud.

La délégation helvétique sera conduite par l'ambassadeur Franz Perrez de l'OFEV. Elle sera composée d'une quinzaine de personnes, dont trois représentants de la société civile, deux de l'économie et un des organisations environnementales.

Outre Doris Leuthard, le directeur de l'OFEV Marc Chardonnens participera aux deux journées réservées aux ministres en tant que secrétaire d'Etat, a précisé le DETEC.

Sans la DDC

En revanche, la direction pour le développement et la coopération (DDC) ne sera cette fois-ci pas présente. Alliance Sud, la communauté de travail des oeuvres d'entraide, regrette un «manque sensible de compétence». La DDC est particulièrement importante dans les questions de financement et d'ajustement au changement climatique.

Le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) justifie l'absence de la DDC par «un manque de ressources et un changement de personnel».

Deux personnes d'autres directions du DFAE se rendent à Bonn et l'expérience en matière de politique de développement de la DDC a été prise en compte lors des préparations, précisent les services d'Ignazio Cassis. Et d'ajouter qu'un échange régulier aura également lieu pendant la conférence.

(nxp/ats)