Initiative «Monnaie pleine»

31 octobre 2015 11:26; Act: 31.10.2015 11:35 Print

Le peuple votera sur le monopole de la BNS

La BNS doit-elle disposer ou non du monopole de la création d'argent? Les Suisses devront se prononcer sur une initiative qui a abouti.

storybild

Le texte réclame qu'à l'avenir, seule la Confédération ait le droit de produire de la monnaie et des billets de banque. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Les Suisses décideront si la Banque nationale (BNS) doit disposer ou non du monopole de la création d'argent. L'initiative «Monnaie pleine» a franchi le cap des 100'000 signatures, selon l'association Modernisation Monétaire (MoMo) à son origine.

Celle-ci devrait déposer son texte le 1er décembre, soit deux jours avant le délai, ont indiqué samedi les initiants. Elle réclame qu'à l'avenir, seule la Confédération ait le droit de produire de la monnaie, des billets de banque, ainsi que de la monnaie scripturale, ou électronique. Ce dernier point serait une innovation financière.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Simple Citoyen le 31.10.2015 11:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Avis du peuple?

    Franchement, en quoi le peuple est-il compétent pour déterminer des questions aussi difficiles que le fonctionnement d'une banque centrale?

  • michel le 31.10.2015 12:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    non

    Encore une votation inutile et qui coûte au contribuable, laissez la BNS faire son job, c'est de sa compétence

  • valais le 31.10.2015 11:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    stop

    Il serait préférable de laisser faire les professionnels leur travail plutôt que de vouloir tout contrôler sans grande connaissance

Les derniers commentaires

  • Peter Bishop le 02.11.2015 14:15 Report dénoncer ce commentaire

    Mon Dieu...

    OUa, les commentaires les plus prisés sont ceux qui affirment que le peuple est trop stupide pour décider Y a t-il un démocrate dans la salle ? C'est effrayant à quel point aucun d'entre vous n'est autonome/libre...

  • pierrem le 02.11.2015 13:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    la racine de la peur est l'ignorance

    1) argent-dette recyclable ou monnaie indestructible sans dette ? 2) esclavage financier ou souveraineté monétaire ? 3) garantie d'état dont les comptes sont vides ou avoirs insaisissables par nature ? 4) politique monétaire dépendante des marchés ou en faveur de l'économie suisse ? 5) monnaie privée de substitution ou monnaie publique légale ? Tels sont en 5 questions essentielles les enjeux de cette initiative populaire, apolitique, inspirée par les économistes les plus doués de notre génération, dont on peut traduire pragmatiquement les conclusions. Ce n'est pas vraiment compliqué, et on serait tous bien avisés de s'en informer. Les plus grandes arnaques sont protégées par une ignorance coupable et finalement complice.

  • Gaston le 02.11.2015 12:13 Report dénoncer ce commentaire

    La BNS doit être un établissement

    indépendant, au-dessus des lobbies, manipulations et orientations politiques. C'est la situation économique nationale et mondiale qui dicte ses décisions. Contrôle du taux de change pour équlibrer les imports et exports, création ou retrait de monnaie si et quand nécessaire, etc. Ses dirigeants sont nommés et contrôlés par le CF qui ne doit PAS intervenir dans sa gestion. Imaginez quand la gauche est au pouvoir la BNS distribue et quand les caisses sont vides la droite doit les remplir!Les banques privées ne songent qu'à se faire encore plus de fric et se foutent totalement du pays et de nous!

  • Piero Canova le 01.11.2015 13:37 Report dénoncer ce commentaire

    Choix régalien

    Plus les échanges économiques d'un pays sont cohérents, c'est à dire représentent l' économie réelle (cf Maurice Allais 1989) , plus la monnaie de ce pays est stable , plus la prospérité de ce pays est grande. Si donc la République est le bien commun de tous par l'oeuvre conjuguée de chacun, ce qu'elle peut-être en Suisse, malheureusement pas en France, alors la sagesse veut que son choix soit celui d'empêcher d'autres puissances financières de s'accapparer ce pouvoir régalien qu"est celui du droit de battre monnaie.

  • Pierre Chatagny le 01.11.2015 11:08 Report dénoncer ce commentaire

    Pourquoi cet article n'explique t il pas

    Pourquoi cet article n'explique t il pas l'initiative??

    • pierrem le 02.11.2015 12:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Pierre Chatagny