Chevaux maltraités

03 octobre 2017 21:11; Act: 03.10.2017 21:23 Print

Le vétérinaire cantonal de Thurgovie sous enquête

Deux plaintes visent le vétérinaire cantonal dans l'affaire de maltraitance d'animaux dans un élevage de Hefenhofen (TG).

storybild

L'éleveur de Hefenhofen a montré une lettre du ministère public thurgovien dans l'émission «Schweiz Aktuell», mardi.

Sur ce sujet
Une faute?

Le ministère public thurgovien a ouvert une enquête à l'encontre du vétérinaire cantonal suite au dépôt de deux plaintes. Une perquisition a été menée fin août dans les locaux. Mardi soir, l'éleveur de Hefenhofen (TG) accusé de maltraitance envers les animaux est apparu dans l'émission «Schweiz Aktuell» de la SRF. Il a exhibé une lettre du ministère public thurgovien faisant état d'une perquisition le 25 août dans les bureaux du vétérinaire cantonal. Le document précise que des dossiers ont été saisis. L'éleveur s'est réjoui qu'un organisme neutre veille à ce que les administrations ne puissent plus magouiller.

Plusieurs procédures sont en cours dans le cadre de cette affaire. L'Association contre les fabriques d'animaux et l'association thurgovienne de protection des animaux ont déposé des plaintes contre le vétérinaire cantonal, qui se voit notamment reprocher une complicité de mauvais traitements. Une autre plainte vise l'adjoint du vétérinaire cantonal et le conseiller d'Etat Walter Schönholzer (PLR).

Dans un alpage malgré la neige

L'Association contre les fabriques d'animaux reproche au vétérinaire cantonal thurgovien d'avoir laissé des chevaux sur un alpage près de Davos (GR) malgré l'arrivée de la neige. Ils auraient dû être descendus préventivement en plaine, selon VgT.

A Hefenhofen, plusieurs chevaux sont morts. D'autres, mal nourris, se trouvaient dans un très mauvais état lorsque l'éleveur a été arrêté, au début du mois d'août. Ses 250 animaux ont été saisis et évacués de la ferme. Une commission indépendante a commencé ses travaux le 20 septembre, sous la présidence de l'ancien conseiller d'Etat zougois Hanspeter Uster. Elle examine entre autres le rôle du vétérinaire cantonal. Un rapport intermédiaire est annoncé pour fin décembre.

(nxp/ats)

Les commentaires les plus populaires

  • Monsieur Furet le 03.10.2017 22:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je rêve ?

    Cet immonde individu va encore réussir à se faire passer pour une victime.

  • Geoffrey le 03.10.2017 21:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    margoulin

    Enfin de la justice logique

  • Dann le 03.10.2017 23:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Honteux

    Vous avez vu l'allure du nain de jardin? Et il a l'outrecuidance de se montrer avec ce qu'il a fait? En voyant des individus de ce genre, faut juste avoir honte d'être Suisse. C'est ces gens-là qui font penser que la Suisse est un pays peuplé de rustres Cro-Magnons. Il donne une image mensongère de notre pays. Pour info: en Suisse on a des hautes écoles et nous sommes à la pointe des technologies. Hormis cette catégorie.

Les derniers commentaires

  • Dann le 08.10.2017 09:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Correction

    Qui a dit que l'habit ne faisait pas le moine? Voilà la preuve désolante du contraire.

  • Jean le 04.10.2017 10:21 Report dénoncer ce commentaire

    Réfléchir

    Avant de critiquer et d'écrire des bétises,il faudrait d'abord connaitre les faits, j'habite à Frauenfeld et je connais le vétérinaire qui est une personne qui fait très bien sont travail. A bon entendeur salut!!

    • Nath le 04.10.2017 11:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Jean

      Bein voyons ! Qu'est ce qu'il vous faut encore ?Les faits on en a largement fait le tour !

  • jek hill le 04.10.2017 09:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Raus

    Enfin ça bouge. Ce soi-disant véto doit purement être viré et interdit de pratique. Raus

  • Diogène sanssoleil le 04.10.2017 09:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le cartel de maltraitance des animaux

    Le problème dans ces affaires est la corruption. Combien de vétérinaires cantonaux corrompus avec les agriculteurs ? Une enquête fédérale doit être ordonnée pour tous les cantons producteurs. Il semblerait que la maltraitance soit la norme et la corruption aussi avec la bénédiction du bourgeon. Combien de consommateurs sont -ils prêts à manger de la viande suisse clinique. Pas un morceau qui ne regorge pas d'antibiotiques ! Ça mousse dans les casseroles ! Et on paie bien cher pour cette médication infecte. C'est inacceptable. La polulation n'a plus confiance

    • Jean Luc le 04.10.2017 11:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Diogène sanssoleil

      Ça mousse surtout dans votre tête, ne faite une généralité avec des exceptions.... de plus, il y a aussi des contrôles effectués par les transformateurs, essayez de refiler du lait avec des antibiotiques à une laiterie et vous êtes bon pour rembourser le contenu du réservoir que vous avez contaminé !

  • paysan le 04.10.2017 09:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    justice

    c est très bien si on écoute cet "immonde" personnage. le vétérinaire cantonal fonctionnaire mérite d être inquiété si il a des torts. si c est grave il faut le virer sans indemnités.