Canton de Fribourg

10 novembre 2017 09:08; Act: 10.11.2017 10:13 Print

Christian Levrat va-t-il quitter Berne?

Le sénateur et président du PS pourrait briguer la succession de Marie Garnier au Conseil d'Etat fribourgeois.

storybild

Christian Levrat va--t-il être candidat au gouvernement fribourgois?

Sur ce sujet
Une faute?

Ira ou ira pas? Telle est la question que le Tages-Anzeiger se pose vendredi au sujet du sénateur et président du parti socialiste Christian Levrat qui pourrait se porter candidat au Conseil d'Etat fribourgeois. En effet, la démission de la ministre verte Marie Garnier cette semaine, aiguise les appétits de la droite. Raison pour laquelle la gauche pourrait avoir besoin d'une personnalité forte et populaire pour conserver le siège de l'écologiste sortante afin de maintenir une majorité au gouvernement.

Pour rappel, le gouvernement est actuellement composé de trois PDC (Georges Godel, Jean-Pierre Siggen, Olivier Curty), deux PS (Anne-Claude Demierre, Jean-François Steiert), un PLR (Maurice Ropraz) et une Verte (Marie Garnier). L'élection ayant lieu dans quatre mois seulement, soit le 4 mars 2018, les partis politiques doivent rapidement déterminer s'ils entrent en lice, et avec quels candidats.

Pour le Tagi, Christian Levrat, 47 ans, ferait clairement partie des candidats les plus sérieux s'il se présente. Hic: il n'est pas une femme et il ne vient pas du nord du canton, selon le journal qui reprend lui-même le quotidien fribourgeois La Liberté. La Liberté qui imaginait mal, de son côté jeudi, «le président du PS qui a toujours dit qu'il n'aspirait pas à l'exécutif cantonal – abandonner son siège de conseiller aux Etats. Ou alors peut-être au deuxième tour, pour sauver une situation ­désespérée.»

Au mauvais moment

Le Tages-Anzeiger doute aussi que Christian Levrat abandonne son poste de président du PS qu'il occupe depuis bientôt 10 ans. «Son parti peut-il supporter un si important changement 18 mois avant les élections fédérales», se demande le quotidien alémanique. Car s'il rejoint le gouvernement fribourgeois, ce départ interviendrait à un moment très défavorable, estime-t-il. Les préparatifs en vue des élections ont en effet déjà commencé au sein du parti. Et pas sûr qu'un futur nouveau président arrive à prendre ses marques d'ici à la phase la plus importante de la campagne.

Interrogé sur ses ambitions, le Fribourgois n'était pas disponible jeudi, selon le Tagi, en raison de plusieurs séances. Quant aux poids lourds du PS, comme le conseiller national Roger Nordmann ou le conseiller d'Etat fribourgeois Jean-François Steiert, ils n'ont pas voulu commenter cette éventuelle candidature. Mais selon d'autres socialistes interrogés, Christian Levrat n'aurait pas encore exclu une candidature.

Du côté de Fribourg, il est clair que le PS lui déroulerait le tapis rouge s'il se décidait. Le président de la section cantonale, Benoît Piller, souligne que Christian Levrat fait à Berne «un excellent travail» et qu'il est «le politicien le plus influent de Suisse». Mais il rappelle que la course à la succession de Marie Garnier ne fait que débuter et qu'il faut désormais faire face à toutes les éventualités. En outre, il n'y a eu encore aucune discussion officielle sur une candidature du sénateur fribourgeois. Mais il reconnaît que Levrat entre dans sa stratégie pour obtenir le fauteuil de la Verte au gouvernement.

D'autres papables

Les Verts fribourgeois, chez qui deux candidats ont déjà manifesté leur intérêt, rencontreront en début de semaine prochaine le PS et le Centre Gauche-PCS pour évoquer la stratégie de la gauche, selon le président des Verts fribourgeois Bruno Marmier jeudi. Mercredi devant la presse, il se voulait confiant quant à l'appui du PS: selon lui, ce parti ne revendiquera pas un troisième siège, sinon la gauche ne serait représentée au gouvernement que par un seul parti.

Quant aux autres candidats éventuels du PS, La Liberté rappelait jeudi qu'il n'y pas que Christian Levrat qui fait figure de papable. En effet, le parti compte 28 députés et 3 parlementaires fédéraux dont la vice-présidente du PS fribourgeois et conseillère nationale Ursula Schneider Schüttel qui a fait part de son intérêt. Sans oublier sa collègue Valérie Piller Carrard, qui a terminé en tête de sa liste lors des dernières élections fédérales.

(cht/nxp)

Les commentaires les plus populaires

  • Ouiii le 10.11.2017 09:51 Report dénoncer ce commentaire

    Au revoir C.

    Moins on le voit, mieux on se porte !

  • Minette le 10.11.2017 09:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Quelle horreur!!!

    ah non pas lui...qu'il reste à Berne ou alors...encore mieux qu'il arrête la politique...cela nous fera des vacances

  • François le 10.11.2017 10:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    NON PAS LUI

    Au secours..!! Quil arrête la politique... tout simplement. Fribourg na vraiment pas besoin dune catastrophe de plus... on est déjà bien gâté en politiciens incompétents....

Les derniers commentaires

  • Dann le 12.11.2017 00:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bosser.. C'est quoi...

    Si Levrat savait quoi faire de ses 10 doigts, il y a longtemps qu'il ne serait plus s'cialisss.

  • pierre- henri le 11.11.2017 09:19 Report dénoncer ce commentaire

    oulàlà oui..au nom de la paix sur terre

    oh que oui....qu'il va quitter Berne...oh que oui....!la Sommaruga aussi devrait faire de même. c'est notre opinion....

    • Dann le 11.11.2017 10:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @pierre- henri

      Sommaruga arrive en bout de mandat. Laissons-la faire ses virées en paix si on veut qu'elle nous la foute.

  • Marie-Jo le 10.11.2017 15:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Quelle horreur.

    Déjà que Fribourg est dans une mélasse pas possible avec leur préfet plus rouge que blanc et avec cette dame Garnier, bien verte ils veulent encore en remettre une couche avec Levrat . Allez bon voyage chers amis Fribourgeois.

    • Richard Engel le 10.11.2017 22:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Marie-Jo

      Tu sais ce qu'on te dit les Fribourgeois, occupe toi de ton canton d'assistés et laisse nous décider de qui on veut au conseil d'état, si on avait besoin de conseil ce n'est en tout cas pas chez toi qu'on viendrait.

    • Marie-Jo le 10.11.2017 23:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Richard Engel

      Je nen doute pas une seconde ,mais jai énormément damis dans ce canton et pas nimporte qui, qui ne veulent pas de Levrat, et ni de socialistes.

    • Dann le 11.11.2017 10:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Richard Engel

      C'est pour ça que vous faites des conneries, de vouloir faire seuls. Demandez-nous, on vous aidera.

    • Richard Engel le 11.11.2017 23:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Dann

      Pour nous aider il faudrait avoir quelques compétences Dann.

    • Dann le 12.11.2017 08:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Richard Engel

      Les seules et judicieuses compétences c'est d'être capable de reconnaître le naufrage du socialisme. C'est pas plus dur que ça. Les échecs à répétition et les luttes intestines notoires auront définitivement raison de ce parti d'un autre âge. Voilà cher Richard. Je vous sais très calé pour reconnaître ce naufrage annoncé. Faut-il encore l'accepter. Bon dimanche à vous, à tous les lecteurs et journalistes.

    • Marie-Jo le 12.11.2017 11:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Richard Engel

      C'est sur que pour vos âneries vous êtes bien là C'est bien pour cela que vous êtes en baisse dans les pronostiques officiels et je ne l'invente pas ,cela a passé à la TV ,il y a une semaine,. Le PLR est en augmentation.Dans moins de deux ans nous sommes devant les socialistes,et nous serons deuxième après les UDC.Bien le bonjour Richard.

    • Marie-Jo le 12.11.2017 12:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Dann

      Avez-vous vu les statistiques officielles de placement de notre parti, nous sommes quasi pareils aux socialistes, ils perdent des voix chaque année et nous sommes en augmentation, Premier parti cest les UDC Le deuxième à très peu de distance de nous les socialistes Le troisième les PLR, quatrième les PDC en fortes chutes et en fin de lhistoire les verts Maximum 2 ans Dann et nous sommes devant les socialistes..Commentaire officiel

    • Dann le 12.11.2017 23:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Marie-Jo

      Oui oui je suis totalement au courant de cette situation du grand chambardement au sein de la gauche, quelle qu'elle soit. Leurs luttes intestines, leurs dirigeants quémendant l'aumône au PLR et à l'UDC, leurs magouilles (syndicats) ainsi que leurs gouailles (Verts) viennent à bout de leurs règnes respectifs. Inespéré il y a deux ans encore.

  • Sniffff le 10.11.2017 14:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    non

    Ha non pas cela qu'il est déjà inutile à Berne alors a Fribourg remplacer unebprgne par un aveugle alors non et non

  • Guillaume Tell le 10.11.2017 14:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    xxc

    Enfin il était temps !!!