Berne

27 mai 2013 16:10; Act: 27.05.2013 16:14 Print

Nouvelles menaces sur la route du col du Grimsel

Le risque de catastrophes naturelles sur la route du col du Grimsel (BE) pourrait augmenter au cours des prochaines décennies en raison du réchauffement climatique.

Sur ce sujet
Une faute?

Une étude sur la route du col du Grimsel, qui relie le canton de Berne à celui du Valais, a permis de recenser six nouvelles zones menacées par des coulées de laves torrentielles. Ce sont de tels phénomènes survenus depuis 2009 dans cette région qui sont à l’origine de cette étude sur les dangers qui pèsent sur la route cantonale entre Innertkirchen (BE) et le col. Deux zones à risques ont déjà été recensées sur ce tronçon.

Le responsable de ces écoulements formés d'eau, de sédiments de rochers n’est autre que le réchauffement climatique, a rappelé le canton de Berne lundi en dévoilant les résultats de l'étude. Avec la hausse des températures moyennes, le pergélisol fond vers 3000 mètres d’altitude. Le manteau rocheux devient instable et laisse se détacher des amas de roches et de matériaux.

Zones dangereuses

Les six nouvelles zones potentiellement dangereuses feront l’objet de contrôles périodiques. Le canton a en effet renoncé à la construction de grandes infrastructures comme des tunnels et des ponts pour faire passer la route cantonale en dehors des zones à risques.

Cette stratégie est jugée trop onéreuse et trop longue à mettre en oeuvre. Berne a donc décidé de se cantonner, pour l’instant, à surveiller les zones à risques et à préparer des mesures d’urgence. Personne n’est en mesure de prédire les phénomènes, ni où, quand et comment ils surviendront, a indiqué la conseillère d'Etat bernoise Barbara Egger-Jenzer.

Zones à bâtir

Face à cette menace latente, le canton et la Confédération vont réaliser d’ici à la fin de l’année prochaine une étude englobant tout l’Oberland bernois pour repérer les autres zones à risques qui pourraient résulter du recul des glaciers. La priorité en matière de prévention des dangers consiste à interdire toute nouvelle construction et zone à bâtir dans les secteurs identifiés comme présentant un danger.

(ats)