Bâle

12 décembre 2013 18:28; Act: 12.12.2013 18:35 Print

Directeur licencié pour harcèlement par SMS

La crise au sein des transports publics bâlois (BVB) s'intensifie. Le Conseil d'administration a licencié jeudi le directeur Jürg Baumgartner avec effet immédiat. Il aurait envoyé des SMS et des MMS obscènes à plusieurs collaboratrices.

Une faute?

Les MMS incriminées montrent le directeur des BVB dénudé, vautré dans un fauteuil, en pause macho, a décrit le président désigné du Conseil d'administration Paul Blumenthal aux médias. «Il ne s'agit certes pas de pornographie, mais ces images sont clairement inacceptables», selon lui.

Lui-même n'a appris l'existence de ces messages que mercredi par un journaliste de la «Basler Zeitung». Il s'est dit effaré et consterné. Pour les femmes concernées, c'est une situation difficile.


Irrégularités dans la gestion

Mercredi, M. Baumgartner avait annoncé sa démission à fin janvier. Il expliquait qu'il partait à la suite des reproches émis par le contrôle cantonal des finances envers les responsables de la BVB. Cet organe avait pointé du doigt des violations du droit cantonal ainsi qu'un manque de sensibilité.

Des reproches qui ont également poussé le président du Conseil d'administration des BVB Martin Gudenrath vers la porte de sortie lundi.

M. Blumenthal, membre du Conseil d'administration depuis quatre ans, ne voit pour sa part pas de raison de renoncer à la présidence. Il a toutefois admis avoir signé un accord sur un véhicule et un appartement de fonction lors de l'engagement du directeur Baumgartner. Un accord considéré comme irrecevable par le contrôle des finances.

La commission de gestion du Grand Conseil bâlois va étudier le rapport du contrôle des finances, qui n'a pour l'heure pas été publié, indique-t-elle jeudi.

(ats)