Shopping

10 avril 2017 07:06; Act: 10.04.2017 07:06 Print

Le shopping en ligne creuse les dettes des ados

De plus en plus de jeunes commandent sur des sites en lignes, sans forcément gérer leurs finances. Ils se retrouvent alors rapidement aux poursuites.

storybild

Il est extrêmement facile de contourner un compte bloqué en se créant un nouveau profil. Les dettes s'entassent alors rapidement chez les jeunes. (Photo: Keystone/Christian Beutler)

Sur ce sujet
Une faute?

Difficile de se retenir, quand un site comme Zalando propose plus de 10'000 articles en vente, disponibles immédiatement et payables par facture ou carte de crédit. Ainsi, selon une enquête menée par «NZZ am Sonntag», les jeunes achètent de plus en plus facilement, sans forcément se rendre compte qu'ils n'ont pas les moyens de leurs envies. Jusqu'à s'endetter dangereusement.

Il est aujourd'hui très facile de remplir son panier virtuel sans passer à la caisse. «La dette des jeunes en ligne sont un problème croissant». «Aujourd'hui, les dettes pour achats en ligne ont dépassé les dettes pour facture de téléphone», explique Agnes Würsch, de Plus Minus, bureau de conseil budgétaire.

Créativité pour contourner les factures

Les problèmes commencent généralement par un premier compte en ligne, dont les factures s'empilent rapidement sans que ni le jeune ni ses parents ne passent à la caisse. Une fois le problème découvert, certains interviennent pour faire bloquer le compte de leur enfant et payer les premiers rappels, explique Lilian Geiger, du Secrétariat à la jeunesse de Saint-Gall. Mais il est très facile d'ouvrir un nouveau compte pour continuer ses achats.

Plus étonnant, les ados ne sont pas les seuls à faire preuve d'une grande créativité pour contourner les payements. Le journal dominical raconte par exemple le cas de parents établissant un compte au nom de leur bébé. Le nouveau-né se retrouve donc avec des poursuites, raconte Gregory Mängerle, agent de prévention de la dette à Zürich.

Frais de rappel illicites

Cette évolution est due au fait que de nombreux shops en ligne livrent désormais leur marchandise non seulement aux adultes mais aussi aux jeunes. De plus, ces entreprises emploient des agences spécialisées dans le recouvrement de dettes, qui ajoutent souvent des frais de rappels considérables à la somme réellement due.

Ces frais s'élèvent généralement entre 10% et 50% du montant, mais atteignent parfois les 250%, écrit la «NZZ am Sonntag». Ils ont pourtant déjà été considérés comme illicites par différents tribunaux.

(rmf)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Karl. le 10.04.2017 07:31 Report dénoncer ce commentaire

    Erratum

    Le titre de l'article devrait plutôt être : "Le marketing hyper-agressif et l'accès facilité aux crédits (ainsi que l'absence totale du législatif face à ça) creusent les dettes des ados"

  • Didou le 10.04.2017 07:33 Report dénoncer ce commentaire

    Réapprendre la valeur de l'argent

    On ne pourrait pas apprendre la tenue d'un budget dans les cours de maths. J'ai été frappée par l'ignorance des enfants quant à la valeur de l'argent, à 8 ans ne pas faire la différence entre 10 centimes et 10 francs c'est tout de même grave.

  • Docteur Mops le 10.04.2017 07:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Éducation !

    Un problème qui passe normalement par l'éducation. Mais l'éducation est une chose qui devient assez rare de nos jours chez la jeune génération...

Les derniers commentaires

  • lulu le 11.04.2017 11:39 Report dénoncer ce commentaire

    c'est pas simple

    L'argent virtuel pour les jeunes est devenu compliqué. Ils n'ont pas la valeur de l'argent et ne voient pas l'argent fondre comme neige au soleil lorsque qu'il est sur un compte bancaire. Peut être que les bonnes vieilles méthode (argent non virtuel)pour commencer a faire un budget serait utile et un bon apprentissage pour commencer leur vie sans dettes.

  • Fred le 10.04.2017 17:05 Report dénoncer ce commentaire

    Débiteurs protégés

    En Suisse il y a deux catégories de gens qui sont très bien protégés! Ce sont les locataires et les débiteurs. Un commandement de payer ne fait plus peur a personne et ce lui qui accumule plusieurs milliers de francs de dettes il adapte ça vie en conséquence. Il n'aura jamais une saisie de salaire car il va négocier avec son employeur et travailler a 70%! une fois un acte de défauts de biens il sera tranquille. Il faudrait que qui accumule des dettes passe devant un juge de paix pour se faire remettre a l'ordre et suivre des cours de gestion au CSP

    • Bernard le 10.04.2017 17:30 Report dénoncer ce commentaire

      @Fred

      D'accord avec toi! ce n'est pas normal qu'une personnes puisse faire des centaines de milliers de francs de dettes sans qu'une autorité intervienne. J'ai mis en poursuites il y a 4 ans un jeune de 26 ans pour une facture de réparations automobile. Depuis que des actes de défauts de biens et daprès l'OP une ardoise de 140'000.- Je fait que d'avancer les frais pour le relancer mais même les poursuites m'ont dit de renoncer car avant moi il y a 30'000.- de créances qui ont la priorité! et qu'il a une saisie de 250.- par mois mais il ne paye pas son assurances qui est de 320.- par mois. Aberrant!

    • Vincent le 10.04.2017 18:04 Report dénoncer ce commentaire

      @Bernard

      La loi trop permissive avec ces types. J'ai un débiteur qui me doit un peu moins de 10 milles depuis 16 ans!!! chaque deux ans un acte adb. Ce qui ménerve est le voir rouler en 4x4 allemand, aller au restaurants chic, voyages, concerts, événements, etc, sur son FB. La dernière fois j'ai été aux poursuites et montré qu'il avait un train de vie de 7 milles francs par mois minimum. Ils n'ont rien voulu savoir car il avait un salaire de 2700 fr par mois et insaisissable. Bien sûr son employeurs c'est son frère.

    • Jean le 10.04.2017 18:47 Report dénoncer ce commentaire

      @Vincent

      tu es trop gentil car moi c'est direct chez lui que je vais. Tu as des dettes et tu fait la belle vie? ça ne marche pas avec moi..

    • Sonia le 10.04.2017 19:21 Report dénoncer ce commentaire

      @Jean

      Je te déconseille car tu peux tout perdre. Une fois mis en poursuites tu ne dois plus importuner ton débiteur et si tu reçoit un actes de défauts de bien tu ne relancera plus rien pendant 1 année. Mon frère as reçu 150 d'amende pour avoir appeler 2 ou 3 fois son débiteurs. C'est comme dit Fred au tout début! que la loi les protègent super bien.

  • Shhheggguey le 10.04.2017 15:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Merci l'idée

    Et c'est donc une bonne idée de le partager sur un site ridicule d'information dont les lecteurs principaux sont ceux même concernées ?? Je vais créer un compte Zalando a facturé de suite et je pense pas être le seul debile a le faire de suite...

  • Bartock le 10.04.2017 14:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pour s'en sortir

    Pour les personnes dans l'impasse, qui cherchent désespérément le desendettement, sachez que les associations comme Caritas et autres peuvent vous aider à gérer un budget, à contacter les créanciers afin de négocier un remboursement en fonction de vos revenus. Des solutions existent, prenez soin de vous.

  • Info le 10.04.2017 13:54 Report dénoncer ce commentaire

    Va falloir remplir le frigo

    Faut pas demander aux jeunes de gerer leurs comptes , ils sont dans le rouge de mois en mois . Avec la carte de crédit c'est tellement facile , a la fin du mois maman je mange chez toi cette semaine.