Vacances ratées

24 avril 2013 13:33; Act: 24.04.2013 14:51 Print

Enseignant bernois retenu en Egypte

par Samuel Hufschmid/Olivia Fuchs - Les vacances de Rolf Künti, un enseignant bernois, devaient se terminer il y a une semaine. Mais les autorités égyptiennes ne le laissent pas quitter le pays, car son nom ressemble à celui d'un terroriste recherché.

Voir le diaporama en grand »

Une faute?

Après avoir passé quelques jours sous le soleil de Charm el-Cheikh, en Egypte, Rolf Künti désirait rentrer à la maison. Mais son retour prévu lundi 15 avril dernier s'est transformé en cauchemar. Arrivé à l'aéroport de la localité balnéaire, les douaniers lui ont annoncé qu'il lui était interdit de quitter le pays. «Ils m'ont dit que mon nom ressemblait à celui d'un terroriste si on le traduisait en arabe», raconte le Bernois, enseignant dans une école primaire. Depuis, le jeune homme de 29 ans est coincé dans le pays. Il vit dans un hôtel. Son amie est rentrée en Suisse sans lui.

Le Département fédéral des affaires étrangères s'est désormais chargé du dossier: «Notre ambassade au Caire est en contact régulier avec les autorités locales et le ressortissant suisse», a confirmé à TeleBärn le porte-parole Georg Farago.

Malgré les efforts menés par la Suisse, le Bernois doute qu'il puisse bientôt rentrer: «J'ai perdu tout espoir que les choses bougent rapidement.» Pour son employeur, Daniel Weibel, cette affaire est complètement absurde: «Rolf Künti est un enseignant sérieux et très correct. Ses élèves s'inquiètent pour lui.»

Contactée, l'ambassade égyptienne à Berne a affirmé ne pas avoir connaissance de cette affaire.

Immobiliers

powered by

Trouvez des immobiliers

NPA
Loyer à
Pièces à

Trouver des locataires? Passer une annonce maintenant sur homegate.ch