Suisse

18 septembre 2017 18:28; Act: 18.09.2017 18:42 Print

Polices tenues à distance des infos sur les jihadistes

L’accès au répertoire d’Europol sur les suspects de terrorisme marche à sens unique pour les enquêteurs suisses.

storybild

Les assaillants de Barcelone étaient passés par Bâle et Zurich. (Photo: Keystone/AP/Manu Fernandez)

Sur ce sujet
Une faute?

Les réseaux jihadistes ne connaissent pas de frontières. Selon le «Tages-Anzeiger», plusieurs auteurs des attentats de Barcelone et Cambrils (Esp) sont par exemple passés par la Suisse. D’autres terroristes auraient aussi eu des contacts dans le pays. Or, l’échange de renseignements entre la Suisse et l’Europe coince toujours. L’accès au système d’information d’Europol est à sens unique. Si les enquêteurs suisses sont encouragés à fournir leurs résultats à la base de données, ils ne peuvent pas eux-mêmes y faire des recherches.

Les demandes helvétiques doivent en effet faire un détour bureaucratique par la représentation diplomatique aux Pays-Bas, plus précisément par l’attaché de police, qui doit lui-même transmettre la requête à des fonctionnaires européens. Ceux-ci récoltent alors les renseignements nécessaires pour le compte de la Suisse, avant de les transmettre à l’attaché de police qui les enverra à son tour aux enquêteurs.

Cette procédure retarde le travail des polices, explique le journal. «Un accès direct nous permettrait de mieux connaître les réseaux jihadistes», plaide la porte-parole de la Fedpol, Cathy Maret. La ministre Simonetta Sommaruga a déjà signalé à plusieurs reprises cette «lacune de sécurité» à l’Union européenne, mais le problème persiste, pour des questions de protection des données. La Suisse a pourtant un accès illimité à la base de données Schengen.

(rmf)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • R.D le 18.09.2017 18:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vive nous

    Comme toujours avec cette Europe là tout est à sens unique. Plus ça avance plus je suis content d être en dehors de UE.

  • DATA le 18.09.2017 19:02 Report dénoncer ce commentaire

    On nous avait vendu...

    On nous avait vendu la sécurité de l'espace Shengen. Quelle sécurité y a t il si nos frontières ne sont plus surveillée, que n'importe quel terroriste entre comme dans un moulin et que les informations n'arrivent pas à notre police ? Sortons de cette foutaise au plus vite !

  • Albert Golmon le 18.09.2017 18:46 Report dénoncer ce commentaire

    Sur nos monts quand le soleil...

    Quelle belle magouille bureaucratico-européenne. Continuez à fournir vos informations, celles-ci peuvent sauver des vies à défaut de sauver celles de nos concitoyens suisses. Honte à la bureaucratie européenne. Tout ça est une mascarade. Je ne crois pas qu'on sollicite l'avis de la Suisse de manière fréquente dans cette union de baltringues. L'union européenne est une grosse blague vouée à mourir. Nous, les Suisses, nous sommes patients. Vous mourrez bien un jour.

Les derniers commentaires

  • Paul Sec le 19.09.2017 08:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Schengen: 100% ou pas du tout

    Si les accords de Schengen ne sont pas appliqués de manière symétrique il faut en sortir rapidement et rétablir nos contrôles aux frontières !

  • kalach447 le 19.09.2017 08:40 Report dénoncer ce commentaire

    foutaise

    quand je pense que l'accès à ces données était un des merveilleux avantages que l'on nous a fait miroiter pour nous vendre Schengen. Et maintenant on voudrait nous forcer à ingurgiter la nouvelle Réglementation sur les Armes européenne, qui détruira totalement la tradition de tir suisse, sous le vain prétexte que dire non ferait sauter Schengen. Pas question. Ou plutôt, bye bye Schengen.

  • Jean Luc le 19.09.2017 06:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    pas si grave

    Pas grave, puisque finalement, c'est en UE que çà pète, à eu de savoir ce qu'ils veulent.....

  • Marre le 19.09.2017 02:35 Report dénoncer ce commentaire

    Sortons de Schengen

    La libre circulation ne nous apporte que de l'insécurité et des problèmes mais pas la moindre chose utile.

  • citoyen le 19.09.2017 00:50 Report dénoncer ce commentaire

    Jusqu'à quand

    A sens unique pour l'Europe seulement quand ça leur convient