Sondage

05 janvier 2017 12:05; Act: 05.01.2017 22:59 Print

Un jeune Suisse sur trois a peur d'une relation stable

Une enquête menée auprès des lecteurs de «20 minutes» âgés de 14 à 24 ans montre qu'ils sont nombreux à redouter de se caser. Analyse.

storybild

Plus de 70% des jeunes sont satisfaits en couple. Mais le reste a peur de s'engager. (Photo: Keystone/Patrick B. Kraemer)

Sur ce sujet
Une faute?

De manière générale, les ados et jeunes adultes en Suisse sont satisfaits de leur vie amoureuse. Ils sont 71% à l'avoir bien notée quand ils ont répondu à l'enquête en ligne menée sur le site internet de «20 minutes» (lire encadré). Une majorité des participants est célibataire (54%), suivent les jeunes dans une relation stable (35%). Une petite minorité se dit «en union libre» (4%) et le reste (5%) a plusieurs partenaires réguliers.

La peur de la relation stable

Bien que la majorité des jeunes se déclare satisfait de leur vie sentimentale, certains problèmes émergent. Ainsi, 39% des participants ont avoué avoir du mal à s'imaginer dans une relation à long terme. Les filles tant que les garçons. Cette peur touche davantage les apprentis (41%) que les gymnasiens (34%). Les étudiants (39%) et les jeunes ayant suivi une formation professionnelle supérieure (40%) sont aussi assez frileux.

La fin de la culture du compromis

La sexologue et thérapeute de couple zurichoise Angela della Torre analyse ces résultats comme la preuve que «les gens sont de moins en moins enclins à faire de compromis». Surtout, elle relève que beaucoup préfèrent mettre fin à une relation plutôt qu'affronter les problèmes de couple. Une attitude qui peut avoir des répercussions négatives dans tous les aspects de la vie: «Celui qui grandit en fuyant toujours le combat ne saura pas comment se battre pour s'en sortir et encaisser les coups.»

«Une relation amoureuse, c'est un travail gigantesque», souligne pour sa part Philipp Ramming, psychologue spécialiste de la jeunesse. Il ne se formalise pas que les ados et jeunes adultes veuillent «expérimenter» avant de se fixer. Selon lui, les possibilités de faire des rencontres sont bien plus grandes qu'avant, grâce à internet et aux réseaux sociaux: «Ainsi, quelqu'un qui vit dans un petit village peut rencontrer des gens de partout.»

Il s'inquiète tout de même du manque de compromis causé par une course à la perfection. «Cela peut conduire à des comportements problématiques», conclut le psychologue. Car au final, la pression de l'environnement social reste grande. Ainsi, 60% des répondants estiment que les gens dans une relation stable et durable sont plus respectés que les célibataires.


(pam/dmz)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Jeune le 05.01.2017 12:25 Report dénoncer ce commentaire

    Normal

    Quand on voit que plus de la moitié des mariages se terminent en divorce et qu'en cas de divorce, le père devient 9 fois sur 10 un vulgaire géniteur bon à payer une pension monstrueuse lui laissant à peine de quoi subsister avec un droit de visite pathétique, ça n'a absolument rien d'étonnant. Il faut vraiment être à la fois complètement cinglé et masochiste pour vouloir se marier et/ou faire des enfants à notre époque en étant un homme.

  • Mily le 05.01.2017 12:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Sondage pas réaliste

    C'est vrai qu'à 14 ans on est apte à dire si on veut s'engager ou non... j'aurai pris des adultes pour un tel sondage... oui les amours de jeunesse existent et c'est beau que cela dure jusqu'à la mort (très vieux donc) mais de nos jours le manque de communication entre humains est peut-être la raison de cette peur de l'engagement... personnellement je suis en relation stable et j'espère sincèrement épouser cette personne après les études mais j'ai 26 ans ... quand j'avais 14 ans je pensais plus à narguer mes parents pour aller au lit tard qu'à me mettre en couple...

  • Alfredo Bruti le 05.01.2017 12:42 Report dénoncer ce commentaire

    Yé souis A.Bruti

    Quel crédit accorder à une étude dont le rédacteur commet un si grand nombre de fautes (graves!) de grammaire dans un si petit espace ?? (...et ne les comprend pas quand on les lui signale, par ailleurs...).

Les derniers commentaires

  • Jean le 06.01.2017 12:08 Report dénoncer ce commentaire

    Le vrai problème

    Il faudrait surtout arrêter avec cette notion sacro-sainte du couple ! A croire que tous ceux qui n'en veulent pas sont des arriérés, égoïstes et asociaux ! Que chacun vive sa vie comme il l'entend, sans jugement ! La notion de "couple" ne convient pas à tout le monde, point final !

  • Rols le 05.01.2017 22:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    pauvre monde, le C.F. emmerde tout le monde

    avec toutes ses lois sur le divorce , le coût de ses pensions , l homme s etrangle en se mariant , alors mes dames , si vous voulez un enfant , il vous faudra aller à la banque du sperme , l homme a assez donne. et là on verra si la population augmente ou s éteint.

  • Ramstein le 05.01.2017 19:17 Report dénoncer ce commentaire

    Génération 2.0

    L'amour c'est comme les jeux vidéos, comme le sexe sur internet, comme le cinoche, faut que se soient rapide et sans prise de tête.

  • citoyen le 05.01.2017 19:07 Report dénoncer ce commentaire

    pauvres gamins

    a 14 ans ils ne savent meme pas ce qu'ils vont faire comme carriere professionnelle comment voulez vous qu'ils s'engagent dans la vie en couple?puis quand ils voient les enormes primes d'assurance maladie,loyer,taxes,etc auxquelles ils vont devoir faire face ben ils se disent qu'ils sont mieux chez papa et maman.d'abord faut penser a avoir une stabilité financiere,faut pas oublier que c'est la suisse

  • laurent le 05.01.2017 18:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    couple

    Je suis avec ma femme depuis 13 ans, ont c'est rencontrer à l'âge de 14 ans, depuis c'est l'amour le grand amour. Pour que le couple fonctionne déjà il ne faut pas faire de compromis, accepter les défauts de l'autre et le dialogue voilà les clés, car les jeunes aujourd'hui consomme la personne comme un produit!!!