1er août

31 juillet 2017 20:19; Act: 01.08.2017 20:58 Print

Sommaruga voudrait aider les migrants sur place

Au Val-de-Travers pour la fête nationale, la conseillère fédérale a évoqué l'asile et la crise migratoire dans son discours.

Voir le diaporama en grand »
Les Suisses ont façonné le pays «le plus attractif du monde», a déclaré Guy Parmelin lors de son discours à Wimmis (BE). (Mardi 1 août 2017) Au Val-de-Travers, Simonetta Sommaruga a rappelé la devise de Guillaume Henri Dufour: «donner l'asile à des réfugiés est un devoir vis-à-vis du malheur». (Mardi 1 août 2017) Didier Burkhalter: «La Suisse, qui n'aime pas les conflits, est une force de paix pour l'humanité.» (1er août 2017) La journée nationale sera une des plus chaudes de l'histoire grâce au foehn. (1er août 2017) Les conseillers fédéraux effectuent un véritable marathon des discours pour la Fête nationale. Avec six déplacements prévus outre-Sarine, Ueli Maurer est le plus actif des conseillers fédéraux cette année. (Mardi 1er août 2017) Plus de 350 fermes proposent cette année un brunch à l'occasion du 1er août, une jeune tradition remontant à un quart de siècle. Depuis trois ans, entre 120'000 et 140'000 personnes se laissent séduire. (Mardi 1er août 2017) La présidente de la Confédération Doris Leuthard a appelé lundi soir à discuter de la question européenne avec objectivité et lucidité, lors de son discours du 1er août à Lucerne. (Image - lundi 31 juillet 2017) Lorsque la conseillère fédérale PDC est sortie du bateau à Lucerne, une odeur festive de saucisses grillées et de fromage fondu régnait dans l'air. «Vous êtes la Suisse. Vous avez transformé, vous et de nombreuses générations précédentes, ce bout de pays situé sur une grande planète en un petit paradis», a-t-elle déclaré. (Image - lundi 31 juillet 2017) «Personne ne veut brader la Suisse à l'Europe, comme certains le prétendent encore et toujours. Le Conseil fédéral encore moins», a souligné Doris Leuthard à Lucerne. Voilà pourquoi une réflexion objective et lucide sur la question européenne doit, selon elle, avoir lieu. (Image - lundi 31 juillet 2017) Le conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann a donné son premier discours du 1er août à Eschenz (TG), où il a fait l'éloge de la prospérité «exceptionnelle» du pays. (Lundi 31 juillet 2017) À la veille du 1er août, Alain Berset a prononcé un discours lors de l'inauguration de la Tour d'Origen dans les Grisons. (Lundi 31 juillet 2017) Dans son discours, le conseiller fédéral a notamment rappelé la faculté de réforme et de mouvement de la Suisse. (Lundi 31 juillet 2017)

Une faute?

Immigration, asile et solidarité étaient au coeur du discours du 1er août de la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga lundi soir à Môtiers (NE). Elle a loué le Val-de-Travers, «un très long val qui mousse de boissons», mais surtout une terre d'accueil.

Il faut améliorer les conditions de vie des migrants dans leur pays d'origine et éviter qu'ils ne se mettent en danger et finissent entre les mains des passeurs, a souligné la ministre de justice et police dans la version écrite de son allocution.

Des scènes dramatiques se jouent au Moyen-Orient et au sud du continent, a-t-elle poursuivi. «Quelles réponses justes, humaines, pour diminuer le nombre effarant de personnes qui trouvent la mort en mer?».

Il faut agir sur place, mais rester solidaire, a-t-elle répondu en substance. «Pour les personnes qui fuient la guerre et la persécution, notre pays doit garder ses portes ouvertes, aujourd'hui comme hier».

«Val ouvert»

«A l'image de votre région et votre canton», a-t-elle relevé, louant le Val-de-Travers, «qui pourrait d'ailleurs s'appeler Val ouvert». Le conseiller d'Etat neuchâtelois Laurent Favre l'a lui-même observé: «l'accueil, dans votre vallée, a une longue tradition».

La ministre bernoise a d'ailleurs passé son après-midi au centre d'hébergement de Couvet. Il accueille des réfugiés depuis plus de vingt ans.

Et Simonetta Sommaruga de rappeler la devise de Guillaume Henri Dufour, le «général humaniste»: «donner l'asile à des réfugiés est un devoir vis-à-vis du malheur».

(nxp/ats)