Berne

17 avril 2013 22:34; Act: 17.04.2013 22:35 Print

Se lever plus tard afin de soulager les trains bondés

Face à des transports publics tout près de saturer, une idée est lancée: inciter à l’étalement des départs.

storybild

L’étude propose une solution radicale: des étudiants et employés devraient dormir 2 à 3 heures de plus et prendre les transports plus tard dans la journée. (Photo: Keystone)

Une faute?

A l’horizon 2024, le trafic pendulaire dans le canton de Berne risque d’être complètement asphyxié. Rien que sur les lignes Bienne-Berne ou encore Berne-Jegenstorf, le nombre de voyageurs devrait doubler. Il pourrait augmenter de 75% entre la capitale et Berthoud. Ce constat ressort d’une enquête de l’Entente bernoise, une association économique.

L’étude propose une solution radicale: les étudiants, les élèves dès la septième année ainsi qu’une partie des employés des administrations devraient dormir deux à trois heures plus longtemps et prendre ainsi un train ou des trams plus tard dans la journée. Ils éviteraient ainsi les heures de pointe. Par exemple, rien que si le personnel de l’administration communale, cantonale ou de la Confédération adhérait au projet, 24'000 personnes sur les 90'000 pendulaires quotidiens seraient concernées et il y aurait assez de places pour tout le monde, confie à «Blick am Abend» Gérard Wettstein, qui a collaboré à l’étude. Cette proposition est bien accueillie à la Ville de Berne, qui voit cette étude d’un bon œil.

Pour mémoire, l’EPFL et l’UNIL, à Dorigny, ont décalé des horaires de cours en 2006 afin de désengorger le trafic des étudiants empruntant le TSOL (aujourd’hui M1).

(jbm)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Martina Marietta le 18.04.2013 09:03 Report dénoncer ce commentaire

    Qui va s'adapter en premier ?

    Bien sûr, les écoles vont fermer à 19 heures aussi. Confier ma fille à d'autres que nous ses parents : exclu. Mon employeur (pourtant cool) ne sera pas vraiment d'accord non plus, et à sa place je réagirai de même. Autrefois, les entreprises s'installaient proche des habitants et il existait des voies CFF à proximité pour ce qui est de la Suisse. Dans d'autres pays, pareil, les petits villages voyaient des usines se construire. A présent, les entreprises s'installent vers de noeuds de communication et charge aux travailleurs de se déplacer, tout en encombrant les voies de communication.

  • péquin le 18.04.2013 06:50 Report dénoncer ce commentaire

    Bonne idée

    Les patrons et les cadres au boulot tôt le matin et les employés arrivent dans la matinée. Le même principe pour la fin de la journée et comme ça les employés n'auront pus leurs dirigeants sur le dos que deux ou trois heures par jour! Et pourquoi pas la semaine de 30 heures, là ils ne se verraient plus du tout en s'organisant un peu......

  • Faggi le 18.04.2013 06:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Fausse solution

    C'est bien de chercher des solutions! Reste à adapter les mentalités et pour celle de l'administration, on est pas sorti de l'auberge! De plus, la solution proposée conviendra peut-être à une personne célibataire mais un père de famille préféra allé travailler plus tôt pour rentrer plus tôt afin de s'occuper de ces enfants... Il faut aussi fixer les priorités!!!

Les derniers commentaires

  • Bassey le 19.04.2013 00:26 Report dénoncer ce commentaire

    C'est ki le débile ki a eu cette idée?

    À quand une vignette pour les vaches qui en pétant trouent la couche d'ozone...

  • Sam Sufipas le 18.04.2013 22:01 Report dénoncer ce commentaire

    ho mais...

    c'est au CFF de se plier à la société, et pas à la société de se plié au CFF... ils me font rire surtout en disant qu'ils ont besoin de plus de finances pour améliorer leurs services, que le tarif des billets ont augmenter mais qu'ils ne peuvent rien faire quand les train sont bonder ???... putain, mais si les patrons et les cadres des CFF en mettaient moins dans leurs poches, peut-être qu'on aurait un service publique qui serait réellement à la hauteur du prix au kilomètre parcouru sur ces putains de rails...

    • Viva lavie le 19.04.2013 00:30 Report dénoncer ce commentaire

      Juste

      Tellement vrais... Bien dit..

  • Bonjours.L le 18.04.2013 16:23 Report dénoncer ce commentaire

    Meilleures idees

    Et pourquoi pas commencer plus tôt? Quand je prends le bus a 5h00 il y a pratiquement personnes.

  • Nathan le 18.04.2013 15:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    N'importe quoi

    C'est pas notre problème, ils y a des gens payé pour régler les problème, comme au CFF

  • Albert le 18.04.2013 13:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Agaçant...

    Jamais on ne pense à combattre la source des problèmes. Baissez la population légèrement à long terme et la Suisse deviendrait un paradis. Mais aucun politicien ne s'y risque, il faudra probablement attendre 20 ou 30 ans.

    • M. Kuhn le 18.04.2013 14:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      un endroit sous peuplé

      si ça vous dérange de vivre en Suisse, vous pouvez vous exiler en sibérie... Chaque pays à un nombre différent d'habitants et on ne peut pas empêcher les gens d'avoir des enfants comme en chine. Ce serait une atteinte à la liberté individuel.