Météo

15 septembre 2017 09:49; Act: 15.09.2017 16:24 Print

La Suisse a perdu près de 20 degrés en 24 heures

Dans certaines vallées alpines d'altitude, on a même constaté du gel à deux mètres au-dessus du sol.

storybild

Photo d'illustration. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Le gel au sol a fait vendredi à l'aube sa première irruption depuis le début de l'automne météorologique. La chute de 20 degrés est spectaculaire.

Du gel au sol vers la mi-septembre n'est certes pas extraordinaire. Mais «c'est très tôt et plutôt rare», a commenté un spécialiste de meteonews interrogé par l'ats.

Jusqu'à -1,5 degré en plaine

En plaine, la température la plus basse a été enregistrée à Berne avec -1,5 degré. A Meiringen (BE), Sion, Koppigen (BE) et Altdorf, le mercure est descendu entre 0,9 et 0,5 degré, a indiqué le service météorologique meteonews. Le thermomètre s'est arrêté à exactement 0 degré à Mühleberg (BE) et Tänikon (TG).

Dans les vallées alpines, le record négatif a été mesuré à Buffalora, au col de l'Ofen (GR), à 1970 mètres d'altitude, avec -5,9 degrés. A Andermatt (UR), il a fait -3,5 degrés. Dans la «Sibérie de la Suisse», à La Brévine (NE), à 1050 mètres d'altitude, le mercure n'est descendu «qu'à» -1,2 degré.

Un fait marquant, souligne meteonews, est la différence de température survenue en 24 heures. Ainsi par exemple à Thierachern, près de Thoune (BE), la température était encore de 22,9 degrés jeudi matin à 07h00. Vendredi matin, elle affichait 1,7 degrés, soit 21,2 degrés plus froid.

A Berne, il faisait 20 degrés jeudi matin et seulement 3 degrés à la même heure et au même endroit vendredi matin. Soit une chute de 17 degrés.

Première quinzaine décevante

D'un point de vue météorologique, la première quinzaine du mois de septembre est une déception, selon SRF Meteo: pas de prolongement de l'été, pas de journées chaudes et ensoleillées et déjà du gel.

Il y a un an, de même qu'en 2006, la Suisse a connu un mois de septembre parmi les plus chauds. Le mois d'août s'est également terminé par des températures très élevées. Pas étonnant dès lors que septembre 2017 soit décevant, note SRF Meteo. Reste qu'en 2007, 2008, 2010 et 2015, il a été encore plus frisquet.

Selon les météorologues, pas de retour de l'été en vue: aucun changement n'est prévu jusqu'à mardi. Par la suite, le mercure devrait tout de même atteindre les 20 degrés l'après-midi.

(nxp/ats)