Berne

07 décembre 2017 10:48; Act: 07.12.2017 10:48 Print

Vers une cybersécurité pour les offices fédéraux

Le National a transmis jeudi par 177 voix contre 2 une motion du Conseil des Etats qui exige de créer un centre de compétences superdépartemental.

storybild

Raymond Clottu plaide pour un effort unifié. (Photo: Keystone)

Une faute?

Cette nouvelle entité serait destinée à renforcer et coordonner les mesures de cybersécurité. Elle pourra donner des instructions aux différents offices fédéraux et collaborer avec les universités et les grandes entreprises.

Des travaux sont déjà en cours au sein de l'administration fédérale. Mais ces efforts devraient absolument être unifiés, a fait valoir l'indépendant neuchâtelois Raymond Clottu au nom de la commission. Il manque une stratégie globale de protection et de défense du cyberespace civil et militaire. Une approche départementale ne saurait suffire.

La Centrale d'enregistrement et d'analyse pour la sûreté de l'information (MELANI), mise en avant par le Conseil fédéral, fournit certes un excellent travail. Mais ses effectifs sont limités et son mandat limité. Elle n'est habilitée à donner des instructions ni aux autres départements ni à la Chancellerie fédérale, a relevé Balthasar Glättli (Verts/ZH).

Le ministre des finances Ueli Maurer, évoquant tous les travaux déjà en cours, a appelé en vain à rejeter la motion, qu'il ne jugeait pas nécessaire pour appréhender le problème. Il y a certes urgence à agir. Mais, faute de moyens, la Confédération ne va pas pouvoir se doter d'une superstructure géante, a-t-il averti.

(nxp/ats)