Saint-Moritz

02 novembre 2017 17:25; Act: 02.11.2017 17:30 Print

Le whisky à 10'000 fr. est définitivement un faux

par S. Spaeth/ofu - Le Macallan, pour lequel un touriste a déboursé une grosse somme d'argent en juillet dernier à Saint-Moritz (GR), n'est pas un vrai, révèlent des analyses de laboratoire.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

9999 fr.: c'est la somme qu'un Chinois a dépensé cet été à Saint-Moritz (GR) pour deux centilitres de whisky Macallan de 1878. L'information avait été confirmée à l'époque par l'hôtel Waldhaus. Celui-ci avait notamment indiqué que le touriste était venu au bar de l'établissement, inscrit dans le Guinness Book des records pour sa collection sans équivalent de whiskies. Or, rapidement, des doutes quant à l'authenticité du breuvage avaient commencé à se faire entendre.

Comme le révèlent nos collègues de «20 Minuten», des analyses confirment désormais qu'il s'agit bien d'un faux. Sandro Bernasconi, gérant de l'hôtel Waldhause, s'est récemment rendu en personne à Pékin pour annoncer les résultats à son client Wei Zhang.

«Les Suisses sont des gens honnêtes»

«En Chine, assumer ses erreurs fait partie de la coutume», explique jeudi le gérant à nos confrères alémaniques. Sandro Bernasconi n'a donc pas hésité à entamer ce long voyage pour s'excuser et rembourser le touriste. «Je voulais montrer que les Suisses sont des gens honnêtes et non des arnaqueurs.»

Lors de leur rencontre, Wei Zhang, un auteur online à succès, a assuré qu'il n'était pas fâché et qu'il appréciait l'honnêteté de l'hôtelier. Il a par ailleurs expliqué qu'il avait, malgré tout, apprécié sa dégustation de whisky à Saint-Moritz.

Entre 1970 et 1972

C'est un laboratoire écossais qui s'est chargé d'analyser la bouteille de Macallan. «Il s'agit d'une falsification moderne», écrivent les experts du Rare Whisky 101. Les différents tests réalisés, notamment les datations au carbone 14, montrent que le breuvage date des années 1970 à 1972 et cela à une probabilité de 95%.

La fameuse bouteille de Macallan avait été achetée il y a 25 ans par le père de Sandro Bernasconi et précédent propriétaire de l'hôtel. La somme déboursée à l'époque comptait déjà 5 chiffres. le breuvage avait alors été ajouté à la carte du bar. Personne n'avait émis de soupçon depuis. Sandro Bernasconi a, d'ores et déjà, pris contact avec un avocat afin de se renseigner s'il peut porter plainte contre le vendeur et d'évaluer ses chances de se faire rembourser.

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Guillaume Tell le 02.11.2017 18:15 Report dénoncer ce commentaire

    Honneur

    Cet hôtelier fait honneur aux suisses.

  • a vendre Sinalco du 15ème siécle le 02.11.2017 17:36 Report dénoncer ce commentaire

    tant qu'il y aura des cons

    bon le chinois est surement riche mais franchement 10000 pour une boisson peu importe la quelle c'est de toute façon 9550.- francs de trop.

  • Mac Adam le 02.11.2017 18:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    drôle d'époque

    Â l'heure de l'intelligence artificielle, la connerie naturelle a encore de beaux jours devant elle.

Les derniers commentaires

  • GE le 03.11.2017 10:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    vive les touristes

    J'me marre...ces deux là m'ont fais ma journée Si quelqu'un a une carte gold, je lui fais un prix sur un lot exclusif: Bouteilles d'eau du haut du Jet d'Eau et bonbonnes d'air pur du Cervin...envoi sans frais en Chine...

  • Melany le 03.11.2017 09:43 Report dénoncer ce commentaire

    Mouais, léger tout ça !

    Si certains spécialistes en la matière n'avaient pas décidé de "contrôler" l'authenticité de cette marchandise, ce charmant hôtelier n'aurait rien fait du tout ! Ce qu'il aurait fallu faire de plus, c'est que celui-ci contrôle sa marchandise avant de la vendre à un tel prix ! Je veux bien croire qu'il a été un pigeon en achetant la bouteille... mais bon je pense que si on vend un verre à 10'000 francs, la moindre des choses serait de contrôler son authenticité. Dès lors, je parlerais d'incompétences pour qualifier ce gérant, voir de tentative d'escroquerie ... Il s'est juste bien rattrapé ;)

  • Mc inpaie le 03.11.2017 09:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Roublard

    Offrez lui un poste de ministre à cet hôtelier . Département des affaires étrangères + celui de l' économie+celui du tourisme.Ou alors un kilt pas trop vieux.

  • Tracer le 03.11.2017 08:48 Report dénoncer ce commentaire

    Mais nimp' !!

    Plus c'est cher, mieux sa passe. Le luxe c'est vraiment nimp'

  • Roy Bean le 03.11.2017 00:10 Report dénoncer ce commentaire

    Bienfaisance

    Si il a tant d'argent mettez-le en contact avec la "Belle " Somaruga elle fait la quête pour lAfrique en ce moment .

    • Jules Brodard le 03.11.2017 09:50 Report dénoncer ce commentaire

      Méchant et hors sujet

      Incroyable ! Caser votre haine de Mme Sommaruga sur le whisky ! Vous êtes fortiche quand même ! Mais ce doit être dur de vivre avec autant de bile ... Notez que vous avez oublier de la rendre responsable de l'attaque de New York ... ça peut encore se corriger !