Environnement

24 novembre 2017 13:14; Act: 24.11.2017 13:19 Print

Nos lacs manquent toujours d'oxygène

L'EPFL a présenté vendredi les travaux de l'un de ses chercheurs qui a dressé l'état de santé des eaux profondes du Léman.

storybild

Les échantillons dans l'eau et les sédiments ont été pris à sept endroits différents du Léman. (Photo: chTalos)

Sur ce sujet
Une faute?

Malgré les progrès de la lutte contre la pollution, les lacs suisses souffrent toujours d'un manque d'oxygène. Un chercheur de l'EPFL a sondé les profondeurs du Léman pour mieux comprendre son écosystème.

Depuis des années, l'activité humaine a entraîné une eutrophisation des eaux. Les algues ont proliféré et les températures ont grimpé déséquilibrant l'écosystème. Depuis les années 60, des progrès ont néanmoins été réalisés.

Profondeurs du lac En dépit de ces efforts, les lacs suisses manquent d'oxygène, affirme l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) en présentant vendredi les recherches de Robert Schwefel. Collaborateur du Laboratoire de physique des systèmes aquatiques, il a dressé le bilan de la consommation d'oxygène jusqu'au fond du Léman.

Le scientifique a prélevé des échantillons à différentes strates avec un robot qui peut descendre à des centaines de mètres. Les échantillons dans l'eau et les sédiments ont été pris à sept endroits différents du lac.

Masses de sédiments

Dans les eaux profondes, les algues ont produit une quantité considérable de matières organiques qui constituent les sédiments. Les bactéries qui dégradent cette matière consomment beaucoup d'oxygène, souligne le communiqué.

«Ce n'est pas parce qu'on a diminué les phosphates issus de l'agriculture ou de l'industrie que tout est rentré dans l'ordre. Il faudra encore du temps avant que les lacs ne retrouvent leur respiration optimale», affirme Damien Bouffard, chef de projet au Laboratoire de physique des systèmes aquatiques.

Modélisation

Si les recherches doivent être poursuivies, les travaux menés sur le Léman ont permis de modéliser à grande échelle la dynamique de l'oxygène dans le lac. Un outil de prédiction a ainsi pu être développé.

(nxp/ats)

Les commentaires les plus populaires

  • Cetpalui cetlotre le 24.11.2017 14:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mais c'est tout à fait normal...

    Rien de trés étonnant avec tout ceux qui l'entourent et qui nous pompent l'air !

  • Océane le 24.11.2017 18:35 Report dénoncer ce commentaire

    Anoxie fatale

    Un manque d'oxygène n'est pas favorable à la survie des poissons! Que les pêcheurs ne rejettent pas la faute sur les grands cormorans, les grèbes huppées, les martins-pêcheurs, les loutres d'Europe (bienvenue à elles) .... enfin sur toutes les espèces animales piscivores.... si leurs prises sont infructueuses .... l'être humain est à 99.9% responsable de la disparition de la faune aquatique.

  • Nico le 24.11.2017 16:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le froid va arriver

    Faites vos mesures après les 2 semaines en dessous de zéro, provoquant une inversion de la masse d'eau...

Les derniers commentaires

  • Titane62 le 25.11.2017 01:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Devinez

    Y'a trop de suisses allemands autour...

  • Océane le 24.11.2017 18:35 Report dénoncer ce commentaire

    Anoxie fatale

    Un manque d'oxygène n'est pas favorable à la survie des poissons! Que les pêcheurs ne rejettent pas la faute sur les grands cormorans, les grèbes huppées, les martins-pêcheurs, les loutres d'Europe (bienvenue à elles) .... enfin sur toutes les espèces animales piscivores.... si leurs prises sont infructueuses .... l'être humain est à 99.9% responsable de la disparition de la faune aquatique.

  • Mon Ami le 24.11.2017 18:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Macron est déjà dessus

    la taxe oxygène en vue . on va suivre.

  • Nico le 24.11.2017 16:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le froid va arriver

    Faites vos mesures après les 2 semaines en dessous de zéro, provoquant une inversion de la masse d'eau...

    • Lucas le 25.11.2017 01:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Nico

      Pour un bon brassage de leau il faut que toute la colonne deau arrive à la même température, ce qui narrive pas avant février, ensuite une bonne bise froide qui agite et refroidit plus les eaux de surface et fait pénétrer de loxygène dans la couche superficielle qui plonge ensuite, devenue plus dense par refroidissement et là on espère quelle ira jusquau fond. La plaine centrale du Léman est à 310m, ça fait du chemin. Il y a une autre façon, ce sont les crues des affluents qui permettent à des eaux oxygénées de descendre parce quelles sont plus denses grâce aux sédiments contenus.

    • Vert de rage le 28.11.2017 03:20 Report dénoncer ce commentaire

      Oxygénation

      Effectivement, pour un bon brassage, il faut beaucoup de bateaux moteurs et hop!

  • Cetpalui cetlotre le 24.11.2017 14:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mais c'est tout à fait normal...

    Rien de trés étonnant avec tout ceux qui l'entourent et qui nous pompent l'air !

    • Diego le 24.11.2017 16:46 Report dénoncer ce commentaire

      @Cetpaslui

      Pas que l'air, l'oseille aussi!! Faut bien qu'on rentre finir notre maison au Portugal avec..