Vol MH370

15 mars 2014 08:06; Act: 15.03.2014 11:30 Print

L'avion détourné par un pilote «expérimenté»

L'avion de Malaysia Airlines disparu il y a une semaine semble avoir changé de cap radicalement et continué de voler pendant des heures, en évitant les radars civils.

Voir le diaporama en grand »
14.09 Après les catastrophes des vols MH370, disparu dans l'océan Indien en mars, et MH17, abattu semble-t-il par un missile au-dessus de l'Ukraine, la compagnie Malaysia Airlines a encore eu chaud avec un des ses vols. Le vol MH198 à destination d'Hyderabad, en Inde, a dû faire demi-tour à cause d'un problème de pilote automatique. 08.09 Au cours d'une cérémonie de prière lundi à Pékin, une trentaine de proches endeuillés ont dénoncé ce qu'ils perçoivent comme l'indifférence des autorités chinoises et les mauvais traitements dont quelques uns se sont dit victimes. 20.08 Les recherches reprendront «dans environ un mois» et pourraient prendre un an, a affirmé Tony Abbott, le Premier ministre australien. 06.08 L'Australie a confié à une société dingénierie néerlandaise, Fugro, la tâche de rechercher dans l'océan Indien les débris du vol MH370 et tenter de résoudre l'un des plus grands mystères de l'aviation moderne. 26.06 Le député australien Warren Truss montre la nouvelle zone de recherche, de quelque 60'000 km carrés. 11.06 L'Australie a signé mardi un contrat avec une société privée chargée de cartographier les fonds marins là où les enquêteurs pensent que le Boeing 777 de Malaysia Airlines s'est abîmé le 8 mars avec 239 personnes à son bord. 08.06 Des proches des passagers du vol MH370 souhaitent offrir de l'argent à toute personne détenant des informations sur la disparition du Boeing 777 de Malaysia Airlines il y a exactement trois mois ce dimanche. 29.05 Sérieux revers dans les recherches du vol MH370: les signaux acoustiques détectés n'étaient pas ceux des boîtes noires du Boeing 777 de Malaysia Airlines. 27.05 La Malaisie a publié mardi les données satellitaires utilisées pour déterminer la trajectoire du vol MH370, disparu le 8 mars. 22.05 Les recherches sous-marines ont repris jeudi dans l'océan Indien pour tenter de retrouver le Boeing de Malaysia Airlines. 10.05 Le robot sous-marin américain reprend du service pour retrouver des traces du vol de la Malaysia, disparu avec 239 personnes à son bord, le 8 mars. 01.05 La Malaisie a rendu public jeudi un rapport préliminaire et d'autres informations sur le vol MH370 de Malaysia Airlines, près de deux mois après la disparition mystérieuse de l'appareil avec 239 personnes à bord. Le rapport, un document de cinq pages, qui a été auparavant soumis à l'Organisation internationale de l'aviation civile (OIAC), a été envoyé par email aux organes de presse. Il ne contient apparemment aucune nouvelle révélation essentielle sur ce qui est arrivé le 8 mars dernier à ce Boeing de Malaysia Airlines et ne fait que résumer tout ce qui a été communiqué ces dernières semaines. 30.04 Avec l'arrêt des recherches navales et aériennes, les efforts pour retrouver l'épave du vol MH370 se portent désormais sur l'exploration sous-marine. 24.04 Un haut responsable américain a estimé que les recherches pour retrouver l'épave du Boeing de Malaysia Airlines disparu pourraient prendre des années après l'échec des fouilles sous-marines par les équipes de sauveteurs. La Malaisie pense que les 239 passagers sont morts. 24.04 Des débris qualifiés de «matériel non identifié» ont été découverts et récupérés mercredi soir sur une plage à 10 km à l'est d'Augusta, à plus de 300 km au sud de Perth. Mais ils ne proviennent pas du Boeing 777 de Malaysia Airlines disparu le 8 mars, indiquent jeudi les autorités australiennes. 23.04 Le Bluefin-21 accomplit mercredi sa 10e plongée au fond de l'océan. «Rien d'anormal n'a été détecté», a indiqué le centre conjoint de coordination des agences, chargé d'organiser les recherches. 21.04 Le robot sous-marin envoyé par le fond pour sonder le lit de l'océan Indien à la recherche de l'épave du Boeing 777 de Malaysia Airlines, dans une zone circonscrite, a balayé les deux-tiers de la surface, en vain, ont indiqué lundi les autorités australiennes. 15.04 Le robot sous-marin envoyé pour retrouver les boîtes noires du vol MH370 a été confronté à un premier problème: la profondeur de l'océan. 12.04 Navires et avions poursuivaient samedi leurs recherches de l'épave du Boeing de Malaysia Airlines dans l'océan Indien, au lendemain de propos encourageants du Premier ministre australien. 11.04 La Chine a reporté sine die l'envoi en Malaisie d'un couple de pandas, victime des frictions entre les deux pays depuis la disparition du vol MH370, dont une large majorité de passagers étaient chinois. 11.04 Le Premier ministre australien Tony Abbott (à gauche) s'est déclaré vendredi «très confiant» dans le fait que les ultrasons détectés dans le sud de l'océan Indien provenaient des boîtes noires du Boeing disparu le 8 mars. 10.04 Un nouveau signal acoustique pouvant provenir d'une boîte noire a été capté jeudi par les équipes qui tentent de localiser l'épave du Boeing 777. 10.04 Les recherches pour retrouver l'épave du Boeing 777 de Malaysia Airlines qui s'est abîmé dans le sud de l'océan Indien se poursuivaient jeudi dans un périmètre réduit autour d'ultrasons vraisemblablement émis par ses boîtes noires. 09.04 Un navire australien participant aux recherches du Boeing 777 a détecté deux nouveaux signaux. Ils pourraient provenir de boîtes noires, a annoncé mercredi le responsable des opérations. Il a dit espérer trouver l'épave «d'ici quelques jours». 08.04 Plusieurs jours vont peut-être s'écouler avant le déploiement du robot sous-marin Bluefin-21 au fond de l'océan Indien. Les responsables des recherches souhaitent en effet obtenir d'autres signaux acoustiques pour mieux délimiter la zone de recherche du Boeing 777 disparu il y a un mois. 07.04 Un navire de la Marine australienne participant aux recherches du vol MH370 dans l'océan Indien a détecté de nouveaux signaux acoustiques, «compatibles» avec les ultrasons émis par les boîtes noires d'un avion. 06.04 Des avions et des navires convergeaient dimanche vers la zone de l'océan Indien où a été détecté un signal sous-marin. Ils vont vérifier s'il provient ou non des boîtes noires du Boeing 777. 05.04 Un détecteur de boite noire déployé par un patrouilleur chinois qui recherche l'avion de la Malaysia Airlines disparu il y a un mois, a capté un signal dans le sud de l'océan indien. Un mois après la disparition du vol MH370 des Malaysia Airlines, des moyens sans précédent ont été déployés samedi dans l'océan Indien... ... pour localiser l'appareil avant que les boîtes noires ne cessent d'émettre. 04.04 Un navire américain équipé d'un détecteur de boîtes noires, appelé Towed Pinger Locator, est arrivé dans la zone de recherche. 04.04 Anwar Ibrahim, dirigeant charismatique de l'opposition malaisienne, a accusé vendredi Kuala Lumpur de cacher des informations sur le vol disparu MH370, affirmant que le système radar malaisien aurait détecté tout changement de cap. 03.04 Le Premier ministre malaisien Najib Razak a rencontré jeudi son homologue australien, Tony Abott, lors d'une visite au centre de recherches situé à Perth. Un sous-marin britannique, le HMS Tireless, est arrivé dans l'océan Indien pour aider aux recherches du Boeing de Malaysia Airlines, qui n'ont toujours rien donné près de quatre semaines après la disparition de l'appareil. 01.04 La transcription des dernières communication entre les pilotes du vol MH370 et le contrôle aérien n'a rien révélé d'«anormal», selon le ministre des Transports, Hishammuddin Hussein. 01.04 Un «traqueur» de boîtes noires, emporté par un navire de la Marine australienne, faisait route mardi vers la zone supposée du crash du vol MH370 dans le sud de l'océan Indien, avec un mince espoir de remplir sa mission. 31.03 Le premier ministre australien Tony Abbott a déclaré qu'il ne fixerait aucune limite de temps pour retrouver les débris du Boeing 777 de la Malaysia Airlines qui a disparu le 8 mars avec 239 personnes à bord, alors que vingt avions et navires ont repris les recherches. 29.03 Le ministre malaisien des Transports, Hishammuddin Hussein, a promis samedi de poursuivre les recherches pour retrouver de «possibles survivants» à l'accident du vol MH370. 28.03 Interpol a rejeté vendredi les allégations d'un ministre malaisien selon lesquelles la Malaisie n'utilise pas la base de données des passeports volés d'Interpol parce que cela ralentirait trop les contrôles à l'immigration dans ses aéroports. 28.03 Une «nouvelle piste crédible», selon l'Australie, a relancé vendredi les recherches des débris du vol MH370. Les opérations de recherche ont été déplacées de quelque 1100 kilomètres au nord-est de l'endroit survolé jusqu'ici par les avions. 27.03 Un satellite japonais a détecté environ 10 objets flottants à environ 2.500 km au sud-ouest de la ville australienne de Perth, a annoncé le gouvernement japonais. 26.03 La photo du satellite Thaichote du 24/03 des 300 débris localisés dans la zone de recherche. 27.03 Les opérations de recherche des débris du vol MH370 ont été interrompues pour la deuxième fois de la semaine en raison des mauvaises conditions météorologiques. 26.03 De nouvelles images satellitaires récentes révèlent la présence de 122 débris dans une des zones de recherche du sud de l'océan Indien, où s'est abîmé le vol MH370 avec 239 personnes à bord le 8 mars. 25.03 Les unes des journaux malaisiens au lendemain de l'annonce de la disparition des passagers. 25.03 Des proches des passagers du Boeing disparu ont dénoncé mardi le comportement des autorités malaisiennes et de la compagnie aérienne, qualifiés de «bourreaux». Des incidents ont éclaté devant l'ambassade de Malaisie à Pékin. 25.03 La marine américaine a annoncé avoir dépêché sur place un système de localisation de boîtes noires. 24.03 Le Boeing 777 de Malaysia Airlines est tombé dans l'océan Indien, selon le Premier ministre malaisien Najib Razak. 23.03 Le Premier ministre australien Tony Abbott a exprimé son «espoir croissant» de savoir ce qu'il est advenu du vol MH370 de Malaysia Airlines, après que deux objets ont été repérés dans le sud de l'océan Indien, à 2500 km de Perth. 21.03 Des proches de Chinois disparus à bord du Boeing de Malaysia Airlines ont laissé vendredi s'exprimer leur colère en rencontrant pour la première fois à Pékin des représentants des autorités malaisiennes. Ils leur ont notamment reproché d'avoir perdu du temps. 21.03 Treize jours après la disparition du Boeing 777 de Malaysia Airlines, les recherches se concentrent sur une vaste étendue d'eau glacée de quelque 23 000 km2 en mer australe. 21.03 Les conditions météorologiques en voie d'amélioration devraient faciliter vendredi les recherches de l'avion disparu de Malaysia Airlines. Le Saint-Petersburg, un navire norvégien, est arrivé jeudi dans la zone de l'océan Indien où des débris, considérés comme provenant peut-être de l'avion disparu, ont été détectés. 20.03 Quatre avions et deux bateaux se sont mis en route jeudi vers l'endroit qui pourrait être celui du crash de l'avion de Malaysia Airlines, dans le sud de l'océan Indien. Les opérations de recherche sont coordonnées par les autorités australiennes. 20.03 Le Premier ministre australien, Tony Abbott, a annoncé jeudi que deux objets «éventuellement liés» au vol MH370, disparu depuis douze jours, avaient été aperçus par des satellites. L'enquête sur les 239 passagers et membres d'équipage du vol MH370 n'a rien révélé de suspect tandis que «des données» ont été effacées du simulateur de vol saisi au domicile du pilote, ont annoncé mercredi les autorités malaisiennes. 19.03 Plusieurs habitants des Maldives ont affirmé avoir vu «un avion gros porteur volant à basse altitude» le jour de la disparition mystérieuse du vol MH370. Mais cet archipel se situe loin des zones de recherche. 18.03 Des proches des passagers chinois portés disparus depuis dix jours à bord du vol MH370 de la Malaysia Airlines ont menacé mardi d'entamer une grève de la faim pour protester contre la gestion de cette crise par la Malaisie. 18.03 Depuis la disparition du vol MH370, des millions d'yeux traquent sur internet des débris du Boeing de Malaysia Airlines, dans un vaste projet participatif dont l'utilité est toutefois difficile à mesurer. 17.03 Un ingénieur en aéronautique (en photo), qui travaille pour une entreprise suisse, est sur la liste des passagers. Les autorités malaisiennes s'intéressent à son profil. Il serait le seul, avec le pilote et le copilote du Boeing, à avoir les connaissances techniques nécessaires pour dérouter l'avion de sa trajectoire. Son père, qui montre son portrait, le croit incapable d'avoir fait ça. 17.03 Le père de l'ingénieur en aéronautique montre le portrait de son fils, lequel figure parmi les 239 personnes portées disparues à la suite de la mystérieuse évaporation du Boeing de Malaysia Airlines. 17.03 Le copilote Fariq Abdul Hamid, 27 ans (à gauche), et le commandant de bord Zaharie Ahmad Shah, 53 ans, sont au coeur de l'enquête. 16.03 Le ministre malaisien des transports a tenu une conférence de presse. 16.03 La Malaisie a annoncé dimanche que 25 pays étaient désormais impliqués dans les recherches pour retrouver le Boeing 777 de Malaysia Airlines, disparu il y a huit jours, dans une vaste zone élargie, à terre et en mer. 16.03 La police et l'armée malaisiennes sont en faction à l'aéroport de Kuala Lumpur. 16.03 «Priez pour le MH370» peut-on lire sur ce panneau, officiellement réservé aux informations routières, dans la banlieue de Kuala Lumpur. 16.03 De nombreux messages de soutien et d'espoir, adressés aux familles des proches des passagers disparus, sont déposés dans le centre de Kuala Lumpur. 16.03 D'autres messages de solidarité avec les proches des disparus. 16.03 Un peu partout à Kuala Lumpur, les gens manifestent leur soutien aux familles des passagers du vol MH 370, disparu le 8 mars. 16.03 La résidence où vit le pilote du vol est placée sous la surveillance de gardes de sécurité privés. 16.03 La maison du pilote du vol MH 370. 16.03 16.03 16.03 16.03 15.03 Le Premier ministre malaisien, Najib Razak, a annoncé que les mouvements du vol MH370 ont été provoqués par «une action délibérée». L'homme n'a cependant pas confirmé un détournement. 13.03.2014 Une opération massive de recherche sur une zone aussi large que le Portugal, auquel participent plusieurs nations, n'a pas permis de à trouver le moindre indice probant. Le shaman Ibrahim Mat Zin s'est rendu lundi à l'aéroport de Kuala Lumpur pour y réciter des prières et autres incantations dans l'espoir de retrouver l'avion disparu. Le shaman Ibrahim Mat Zin s'est rendu lundi à l'aéroport de Kuala Lumpur pour y réciter des prières et autres incantations dans l'espoir de retrouver l'avion disparu. 12.03 «Eh bien, bonne nuit!»: le dernier message en provenance du vol MH370 était loin de faire penser au pire, a révélé un ambassadeur malaisien aux familles des passagers chinois. 11.03 Une jeune femme a raconté à une télévision australienne son voyage dans le cockpit d'un avion en 2011, avec l'un des copilotes du Boeing 777 de Malaysia Airlines, toujours disparu: «Ils prenaient également des photos, posant avec nous dans le cockpit, alors que l'avion volait.» 11.03 Voici une infographie montrant les différents lieux dans lesquels se déroulent les opérations de recherche du Boeing disparu. Un radar aurait repéré le Boeing 777 de Malaysia Airlines, disparu depuis plus de trois jours. Il se trouverait dans le détroit de Malacca. 11.03 La police a publié les photos des deux voleurs présumés de passeport. 10.03 La disparition brutale de l'avion de Malaysia Airlines est un «mystère aéronautique sans précédent», selon un responsable de l'enquête. L'hypothèse d'un détournement du Boeing qui transportait 239 personnes n'est pas exclue. 10.03 En juin 2009, un appareil d'Air France avait disparu au-dessus de l'Atlantique. 10.03.14 L'objet flottant repéré au large du Vietnam après la disparition du Boeing 777 de Malaysia Airlines n'est pas un canot de sauvetage embarqué à bord d'avions de ligne, ont annoncé lundi les autorités vietnamiennes. Les équipes héliportées sur la zone ont permis d'écarter cette hypothèse. 09.03 D'après CNN, qui publie ce document, les deux passagers circulant avec de faux passeports européens ont acheté leur billet ensemble, en Thaïlande. Des traces d'huile ou de carburant ont été repérées dimanche en mer de Chine, un espoir de retrouver la carcasse de l'avion disparu samedi. 09.03 Luigi Maraldi, l'Italien dont le passeport volé a été utilisé par un passager, s'est entretenu avec la police thaïlandaise. «Deux de nos avions ont détecté deux traînées de carburant d'une longueur d'environ 15 à 20 km, en parallèle et à environ 500 m l'une de l'autre», a déclaré en direct à la télévision publique le général Vo Van Tuan, adjoint au chef d'état-major de l'armée vietnamienne. «Nous ne sommes pas sûrs de l'origine de ces traînées de carburant, nous avons envoyé des navires vietnamiens» vers cette zone, a-t-il ajouté. Sur place, certains passagers, confrontés à des dizaines de caméras et micros de médias chinois et étrangers, exprimaient leur exaspération contre les informations très lacunaires que leur transmettait Malaysia Airlines. «Ils auraient dû nous parler beaucoup plus tôt», soupire un Chinois trentenaire, originaire de Tianjin (nord), affichant sa vive détresse. Le Premier ministre chinois Wang Yi exprime sa tristesse. Dans un hôtel pékinois assiégé par les médias, des amis et parents des passagers du Boeing 777 porté disparu samedi étaient partagés entre les larmes et la colère, déplorant le manque d'informations fournies par Malaysia Airlines. La compagnie Malaysia Airlines a avisé les proches des 239 passagers de l'avion avec lequel elle a perdu le contact samedi à 2h40 locales (19h40, heure suisse vendredi), ce qui montre qu'elle s'attend au pire.

Sur ce sujet
Une faute?

Les mouvements du vol MH370, disparu il y a une semaine après avoir quitté la route qu'il aurait dû suivre, ont été provoqués par «une action délibérée», a annoncé samedi le Premier ministre malaisien Najib Razak, qui n'a cependant pas confirmé un détournement.

Les systèmes de transmission de données du Boeing 777 «ont été désactivés», a-t-il ajouté lors d'une conférence de presse, mais des contacts satellites ont été relevés pendant quelque six heures après la disparition de l'avion des écrans radars civils.

L'appareil était alors à mi-chemin entre les côtes de Malaisie et du Vietnam, une heure après son décollage de Kuala Lumpur, à destination de Pékin, avec 239 personnes à bord.

Un pilote expérimenté

L'auteur de cet acte «serait forcément un pilote expérimenté, compétent et en activité», a déclaré samedi à l'AFP le responsable, qui prend part aux opérations de recherches sur une zone immense allant de la mer de Chine méridionale à l'Océan indien.

Cette théorie se base sur des données relevées par un radar militaire, non publiées, a ajouté le militaire sous couvert de l'anonymat.

Le radar a continué de détecter un appareil pendant plusieurs heures, après que le vol MH370, avec 239 personnes à bord, a disparu des écrans des radars civils, a-t-il dit.

Radars civils évités

L'avion s'est dirigé vers l'Océan indien, très à l'ouest de la route qu'il aurait dû suivre au sud du golfe de Thaïlande pour rejoindre, depuis Kuala Lumpur, sa destination Pékin.

«Il (la personne en question) semblait très bien savoir comment éviter les radars civils. Il semble avoir appris comment les éviter», a ajouté le responsable militaire.

Le vol MH370 a disparu des écrans radars civils une heure après avoir décollé à minuit 40. Sa dernière position connue était à mi-chemin entre les côtes de Malaisie et du Vietnam.

Situation anormale dans le cockpit

Ces déclarations, ajoutées à plusieurs informations de presse, non confirmées par les autorités mais allant toutes dans le même sens, pointent de plus en plus vers une situation anormale dans le cockpit.

Une perte soudaine de pression dans la cabine ou d'autres ennuis mécaniques graves peuvent avoir mis les pilotes hors d'état d'agir ou conduit à des décisions désastreuses.

Autres hypothèses: prise des manettes par un pirate sachant piloter, par un membre de l'équipage, ou suicide du pilote ou du copilote.

Acte réfléchi

Tous les signes pointent pour le moment vers «un acte réfléchi et délibéré, pas un accident technique», estime Scott Hamilton, directeur du cabinet de consultants Leeham Co.

Les autorités malaisiennes avaient très vite évoqué un possible virement de bord de l'appareil, vers l'ouest. Ces deux derniers jours, plusieurs médias affirment que l'avion a continué de voler entre quatre et cinq heures après avoir perdu le contact avec le contrôle aérien.

Changements d'altitude

Le «New York Times» avançait vendredi que le Boeing 777 aurait changé plusieurs fois de direction et d'altitude, après la perte de contact.

L'avion serait monté jusqu'à 45'000 pieds (13'700 mètres d'altitude), bien au-dessus de la limite autorisée pour un Boeing 777, avant de descendre de manière irrégulière jusqu'à 23.000 pieds, soit en-dessous de la hauteur de croisière, à l'approche de Penang, une île malaisienne très peuplée.

L'appareil qui se dirigeait alors vers le sud-ouest aurait repris de l'altitude et changé sa course vers le nord-ouest en direction de l'Océan indien, ajoute le quotidien, qui cite des sources proches de l'enquête.

Recherches

Ces informations et l'absence du moindre débris le long de la route qu'était censé emprunter l'appareil, en mer de Chine méridionale, ont conduit vendredi la Malaisie à élargir vers l'ouest la zone de recherche.

Les opérations de recherches impliquent 57 navires et 48 avions de 13 pays, dont les Etats-Unis, la Chine et l'Inde.

Le Pentagone a confirmé que le navire USS Kidd et l'avion de surveillance, un P-8 Poseidon, étaient en route pour prêter main forte aux recherches dans la mer d'Andaman, au nord-ouest de la péninsule malaisienne.

La Marine indienne cherche désormais en direction du golfe du Bengale (également à l'ouest), déployant ses six navires et cinq avions plus à l'ouest que jusqu'à présent.

Contradictions

Depuis une semaine, fausses pistes, informations contradictoires et rumeurs les plus folles ont émaillé les recherches du Boeing 777, dont la disparition mystérieuse déroute experts et autorités.

Les tentatives d'explication vont de l'explosion à bord au détournement, en passant par de graves problèmes techniques, la frappe d'un missile, le suicide du pilote.

Le Boeing 777, un des appareils les plus sûrs au monde, s'est volatilisé par une nuit claire, sans perturbations météorologiques. Il n'a émis aucun signal de détresse.

(afp)

Immobiliers

powered by

Trouvez des immobiliers

NPA
Loyer à
Pièces à

Trouver des locataires? Passer une annonce maintenant sur homegate.ch