Thurgovie

26 septembre 2017 20:27; Act: 26.09.2017 20:27 Print

Ado poursuivie par un inconnu avec des gants

Un homme a attaqué une mineure de 16 ans qui rentrait chez elle, récemment à Tägerwilen (TG). La mère de la fille a posté une mise en garde sur Facebook et a porté plainte auprès de la police.

Voir le diaporama en grand »

Une faute?

Une mère thurgovienne mise sur Facebook pour retrouver l'homme ayant agressé sa fille de 16 ans, dans la nuit de samedi à dimanche à Tägerwilen. La quinquagénaire a lancé un appel à témoins sur le réseau social dans l'espoir de récolter un maximum d'indices sur l'inconnu. Contactée par «20 Minuten», elle explique: «Ma fille est arrivée en car postal à Tägerwilen, dimanche à 1h41 du matin. Elle est descendue du car avec une amie. Un autre pote est resté à bord du bus parce qu'il habite un peu plus loin. Après avoir échangé deux mots, ma fille et son amie se sont séparées.»

Selon la mère, l'adolescente s'est alors mise à marcher en direction de sa maison lorsqu'elle a reçu un message de son ami resté dans le car. «Il lui a demandé si elle avait vu l'homme derrière elle. C'est n'est qu'à ce moment-là qu'elle s'est rendue compte que quelqu'un la suivait. Elle a commencé à marcher plus vite, mais l'individu a fini par la rattraper.»

«Si c'est comme ça, je viens chez toi»

L'adolescente aurait alors été soulagée de voir l'homme devant elle. Mais soudainement, il se serait retourné, l'aurait agrippée par les bras et lui aurait dit: «Tu viens avec moi maintenant.» La mineure lui aurait dit de la lâcher avant de parvenir à se défaire de lui. Mais l'inconnu l'aurait poursuivie tout en criant: «Si c'est comme ça, je viens chez toi.»

Le tout s'est passé à environ 300 mètres du domicile de la jeune fille, au beau milieu d'un quartier résidentiel. L'ado est tombée par terre lors de sa fuite. Mais par chance, elle est parvenue à rejoindre son domicile.

«Une enquête est en cours»

«Ma fille m'a immédiatement réveillée, mais quand j'ai été regarder l'individu avait déjà disparu», raconte la quinquagénaire à «20 Minuten». Deux jours après les faits, l'adolescente est encore totalement bouleversée: «C'est le cauchemar de toutes les femmes qui rentrent seules chez elles le soir.»

Après avoir lancé son appel à témoins sur Facebook, la mère est allée voir la police pour porter plainte. Contactées, les forces de l'ordre cantonales confirment l'information. «Une enquête est en cours», précise le porte-parole Matthias Graf.

La mère est persuadée que l'individu a agi avec préméditation: «Il portait des gants alors qu'il ne faisait pas froid du tout. Il ne voulait pas laisser d'empreintes digitales. Je n'ose même pas imaginer ce qui se serait passé si ma fille n'avait pas pu s'enfuir.»

(taw/ofu)