Marché de l'emploi

07 juillet 2017 08:08; Act: 07.07.2017 10:17 Print

Le chômage au plus bas depuis deux ans

Le taux de chômage en Suisse a diminué à 3% en juin, en baisse de 0,1 point par rapport à mai.

storybild

(Image d'illustration) (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

La reprise économique rejaillit sur le marché du travail. Le taux de chômage en Suisse a diminué à 3% en juin, en baisse de 0,1 point par rapport à mai, à son plus bas niveau depuis août 2015.

A fin juin, 133'603 personnes étaient inscrites au chômage auprès des offices régionaux de placement (ORP), soit 6175 de moins que le mois précédent. Le chômage a reculé de 5524 personnes par rapport à juin 2016, a indiqué vendredi le Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO). En termes désaisonnalisés, le taux de chômage reste stable à 3,2%. La forte baisse enregistrée en juin est due principalement à des motifs saisonniers, mais également à des raisons conjoncturelles, a expliqué en conférence téléphonique Boris Zürcher, chef de la direction du travail au SECO. Plus de moitié de la baisse du nombre de chômeurs provient des secteurs de la construction ainsi que de l'hôtellerie et de la restauration, qui embauchent davantage durant l'été.

Effet conjoncturel

Selon les estimations du SECO, environ 15% de la baisse mensuelle est due à des motifs conjoncturels. «Le chômage baisse lentement, mais de façon continue», résume Boris Zürcher. Pour mémoire, le taux de chômage s'élevait encore à 3,7% en janvier. L'ensemble des demandeurs d'emploi inscrits se chiffre à 196'896 personnes, soit 5523 de moins qu'en mai. L'effectif apparaît en baisse de 4235 par rapport à juin 2016. Le nombre de places vacantes annoncées aux ORP a pour sa part augmenté de 443 en juin, à 12'420. L'embellie est généralisée. Le taux de chômage des jeunes (15-24 ans) a reculé de 0,1 point à 2,6%. Le nombre de chômeurs dans cette catégorie d'âge a diminué de 848 personnes (-5,7%), passant à 14'108.

Moins de jeunes au chômage

Sur un an, la baisse atteint 10,7%. Le plus bas de l'année pourrait avoir été atteint, selon Boris Zürcher. Chaque année, le chômage des jeunes augmente à nouveau en juillet quand les écoliers ont achevé leur scolarité et que les apprentis ont terminé leur formation. Le nombre de chômeurs de 50 ans et plus a également diminué, de 1450 (-3,8%), à 36'222 personnes. Il a aussi baissé en glissement annuel (-0,7%), pour la première fois depuis longtemps. Bien que modeste, ce recul réjouit le SECO. Le taux de chômage a diminué dans quasiment tous les cantons romands en juin. Seul Fribourg présente une stagnation avec un coefficient de 2,4%.

Amélioration pour Neuchâtel

Neuchâtel affiche toujours le coefficient le plus élevé de Suisse. Le canton, sensible à la conjoncture de par son économie très exportatrice, a toutefois profité d'un recul de 0,4 point, à 5,2% de la population active, selon les chiffres publiés par le SECO. Genève se situe également toujours dans le haut du classement avec un taux de 5,1%, en repli de 0,1 point par rapport au mois de mai. Le Jura vient ensuite avec un taux de 4,3% (-0,1 point). Vaud affiche pour sa part un taux de 4,2%, en baisse de 0,2 point. En Valais, le taux de chômage a diminué de 0,4 point à 2,9%, soit sous la moyenne nationale. A Zurich, le coefficient a fléchi de 0,1 point à 3,4%, tandis qu'il a baissé de 0,2 point dans le canton de Berne, à 2,4%.

Au Tessin, il atteint 3%, en baisse de 0,1 point. La baisse la plus sensible revient au canton des Grisons, où le taux a chuté de 0,6 point à 1,2% grâce à l'activité dans la construction et l'hôtellerie/restauration. Au final, le taux de chômage en Suisse romande et au Tessin s'élève à 3,9% (-0,2 point), alors qu'il se monte à 2,6% en Suisse alémanique (-0,1 point).

Indicateurs au vert

Le SECO se montre optimiste pour la suite de l'année. «Tous les indicateurs avancés sont au vert», souligne Boris Zürcher. Les experts de la Confédération tablent sur un taux de chômage de 3,2% en 2017 et de 3,1% en 2018. Le Secrétariat d'Etat à l'économie précise dans son relevé mensuel que le chômage partiel a touché 4020 personnes en avril, dernier mois pour lequel la statistique est disponible, soit 931 de moins (-18,8%) que le mois précédent. Selon les données provisoires fournies par les caisses de chômage, 3249 personnes ont épuisé leurs droits aux prestations de l'assurance-chômage en avril. Elles n'apparaîtront ainsi plus dans la statistique.

(nxp/ats)

Les commentaires les plus populaires

  • Bdtdcsc le 07.07.2017 08:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mauvais calculs

    Vous parlerez de baisse du chômage quand vous tiendrez compte dans vos statistiques de tous les chômeurs en fin de droit et qui ne finissent pas non plus aux services sociaux car leur conjoint gagne "trop"

  • Marina le 07.07.2017 08:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Menteur

    Vous n'imaginez pas la colère quand je vois ces chiffres falsifiés ! Arrêtez de vouloir faire croire au peuple Suisse que nous n'avons pas de problème et dites leur la vérité que je connais moi.. jamais le taux de chômage n'a été aussi elevé c'est la pire crise de l'emploi !

  • Dann le 07.07.2017 08:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bizarre

    Faut m'expliquer. Le chômage recule et les faillites augmentent. C'est où le bug?

Les derniers commentaires

  • Toto le héros le 17.07.2017 15:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Petite correction...

    Alors si le Chomage est en baisse? Pourquoi il y a toujours autant de chômeurs? Ce que la SECO ne dit pas, c'est que leur chiffre n'est pas juste... en effet, entre ceux-là mêmes qui ont retrouvé un job, une autre partie est sortie du Chomage pour se retrouve à l'aide sociale... et la SECO ne le dit pas... d'ailleurs comme par hasard à chaque résultat de leur part, le nombre de personnes qui entre dans l'aide sociale est en augmentation... et ceci tout âges confondu...

  • Jean-Marc le 09.07.2017 20:03 Report dénoncer ce commentaire

    @Amis de l'Office fédéral de la stat

    Il faut vous réveiller un peu les gars!! Vous êtes certainement très forts en maths, mais alors question communication, il y a du progrès à faire! Cela fait 30 ans que les gens savent très bien que cette statistique est partielle et trompeuse et vous persistez dans votre idée de la publier au monde entier. Arrêtez de prendre toute la planète pour des simplets, svp!

  • Citoyen le 09.07.2017 11:32 Report dénoncer ce commentaire

    Question

    Comment est il possible qu'un gouvernement ce maintienne au pouvoir avec un tel mécontentement de ça population?

  • Marie-Jo le 09.07.2017 10:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ?????

    Sans mettre en doute nullement vos multiples commentaires, je connais personnellement un ouvrier partiellement handicapé,de 60 ans,qui a retrouvé un travail dans une commune,en tant que balayeur,terme qui m'horripile par ailleurs,sans difficulté aucune.C'est un homme remarquable et très apprécié,par ses supérieurs. Comme quoi ?

  • @Aude le 09.07.2017 10:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Peuple ignoré. ....... Comme toujours

    Place au pouvoir et à l'argent. ...... Le Peuple en souffrance qui subit les retombées d'une économie très mal gérer passe en dernier. On écrase pour mieux s'enrichir. ... Alors chuttt.... ça sert a rien nos états d'âmes et notre rancoeur face à ces injustices...