Exposition

09 août 2017 15:40; Act: 09.08.2017 17:52 Print

Van Gogh, Cézanne, Hodler ou Matisse à Berne

Une centaine de toiles réunies sous le thème «Le désir fleurit toutes choses» constitueront le rendez-vous majeur de la programmation 2017 du Musée des Beaux-Arts de la capitale.

Une faute?

Le Musée des Beaux-Arts de Berne présente dès vendredi des oeuvres de Van Gogh, Cézanne, Bonnard ou encore Matisse réunies sous le thème «Le désir fleurit toutes choses». Les toiles sont issues de la Fondation Hahnloser-Jaeggi, institution formée par les héritiers du couple de collectionneurs Arthur et Hedy Hahnloser à Winterthour.

Cette exposition sera un événement majeur de la programmation 2017, a souligné mercredi le Musée des Beaux-Arts. La plupart des oeuvres exposées jusqu'au 11 mars 2018 sont issues de l'art moderne français et de l'avant-garde suisse.

L'expo dressera le panorama le plus complet à ce jour de l'ancienne collection d'Arthur et Hedy Hahnloser-Bühler, relève l'institution culturelle bernoise. Entre 1906 et 1936, ce couple a réuni une collection unique en son genre. Elle compte des oeuvres de post-impressionnistes et de contemporains suisses tels que Ferdinand Hodler ou Giovanni Giacometti.

Grâce à ses contacts avec des artistes comme Félix Vallotton, Pierre Bonnard et Henri Matisse, le couple Hahnloser a acquis nombre de leurs oeuvres. Il a pu compléter sa collection avec des toiles de leurs précurseurs parmi lesquels Paul Cézanne, Edouard Manet, Vincent Van Gogh ou Renoir.

Tournée européenne

Entre 1995 et 2014, quelque 300 oeuvres étaient exposées dans la Villa Flora à Winterthour (ZH), l'ancienne demeure du couple de collectionneurs. Mais elle a dû fermer ses portes après que la ville a refusé d'octroyer les subventions nécessaires. Les tableaux ont ensuite été présentés dans plusieurs villes européennes.

A Berne, le public pourra admirer une centaine d'oeuvres issues de l'ensemble de la collection déposée au musée pour quelques années. Ces oeuvres retourneront ensuite à la Villa Flora, les autorités de la Ville de Winterthour et du canton de Zurich étant désormais disposées à s'engager financièrement en faveur de cette collection.

(nxp/ats)