Classement

13 septembre 2017 14:03; Act: 13.09.2017 15:55 Print

Berne, 4e ville la moins stressante au monde

par Christine Talos - Une entreprise spécialisée dans le service de pressing a établi le classement des villes les moins stressantes de la planète. Genève et Zurich sont bien placés aussi.

storybild

Berne et son espace vert bien connu du Marzili. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

C'est un classement à ne pas trop prendre au sérieux, mais il donne une idée des villes où il fait bon vivre. En effet, l'entreprise Zipjet, spécialisée dans le service de pressing dans des grandes villes, vient de publier la liste des 150 cités les moins stressantes du monde. Et la Suisse est bien placée puisque Berne arrive à la 4e place, derrière Suttgart (D), Luxembourg et Hanovre (D). Un peu plus loin, on trouve Zurich à la 11e place, tandis que Genève est 38e, soit dans le tiers supérieur de ce «ranking».

Pour établir ce drôle de classement, la société a examiné les principaux facteurs liés au stress, tels que le chômage, la dette par habitant, la circulation, les transports en commun, la sécurité, la pollution et la densité. Elle a également inclus d'autres facteurs, par exemple le manque d'heures d'ensoleillement qui est lié à une mauvaise santé psychologique.

L'étude a ainsi attribué des niveaux de stress de 1 à 10, 10 représentant le stress maximal. Berne se voit donc décerner la note de 1,29, grâce à ses espaces verts, ses transports publics, le pouvoir d'achat des familles ou encore l'égalité des sexes et raciale. Elle est en revanche péjorée par la pollution sonore et lumineuse, ainsi que le manque d'ensoleillement. Zurich souffre des mêmes problèmes.

Bruxelles au 120e rang

Quant à Genève, la ville reçoit surtout des mauvaises notes en matière de densité urbaine, de pollution sonore et lumineuse également, ainsi que pour son chômage. En revanche, ses niveaux de stress sont pondérés par l'égalité raciale, ses espaces verts, son pouvoir d'achat et son niveau de sécurité.

A noter qu'à l'autre bout de l'échelle, dans le top 10 des villes les plus stressantes, la palme revient à Bagdad en Irak, suivi de Kaboul en Afghanistan, et de Lagos au Nigéria. Dans les résultats un peu plus surprenants, on trouve par contre Bruxelles au 120e rang. La capitale belge est mal notée pour sa pollution et son chômage, sa densité, mais aussi par son manque d'ensoleillement et la santé mentale de ses habitants.

(nxp)