Succession Burkhalter

12 août 2017 07:15; Act: 12.08.2017 12:24 Print

Il n'y a pas de candidature surprise au PLR

Seuls Isabelle Moret, Pierre Maudet et Ignazio Cassis se lancent dans la course au Conseil fédéral.

Voir le diaporama en grand »
Le débat se focalise désormais sur la seule candidature PLR pour succéder au conseiller fédéral Didier Burkhalter, celle d'Isabelle Moret. (Dimanche 13 août 2017) Il n'y aura pas de candidature surprise au PLR: Seuls Isabelle Moret, Pierre Maudet et Ignazio Cassis se lancent dans la course au Conseil fédéral. (Samedi 12 août 2017) Isabelle Moret est la candidate du PLR Vaud dans la course à la succession de Didier Burkhalter. Le comité directeur du parti cantonal l'a annoncé ce jeudi 10 août à Lausanne. Plusieurs fois pressenti, le conseiller national fribourgeois Jacques Bourgeois renonce. Le président de l'Union suisse des paysans préfère s'engager dans la campagne pour la votation du 24 septembre sur la sécurité alimentaire. (9 août 2017) Pierre Maudet peut commencer sa campagne. Le conseiller d'Etat genevois, qui a annoncé sa candidature le 4 août, reçoit le plein soutien du PLR genevois, lors d'une assemblée des délégués gonflée à bloc derrière son candidat. (8 août 2017). La conseillère nationale vaudoise Isabelle Moret est désormais candidate à la candidature pour la succession de Didier Burkhalter au Conseil fédéral. (Samedi 5 août 2017) Pour l'instant, seul le conseiller national tessinois Ignazio Cassis a été officiellement désigné par sa section cantonale. Il est l'unique candidat de son parti. Il est l'ultra-favori mais n'est pas apprécié par la gauche du Parlement. En Suisse romande, la première à s'être déclarée candidate est la conseillère nationale vaudoise Jacqueline de Quattro. Le sénateur vaudois Olivier Français a lui déclaré qu'il serait très honoré si on «le sollicitait pour être candidat au Conseil fédéral». Sans préciser ouvertement ses intentions. Le conseiller d'Etat tessinois Christian Vitta avait lui aussi annoncé son intérêt pour le poste si le PLR tessinois présentait deux candidats. Il a donc été évincé. L'ancienne conseillère nationale et conseillère d'Etat Laura Sadis n'excluait pas non plus de se proposer. Elle a également été écartée par son parti. La présidente du PLR, Petra Gössi, a les faveurs de certains élus de droite, notamment de l'UDC, sous le Coupole. Elle a l'avantage d'être une femme de poigne et de représenter la Suisse centrale. Mais elle est alémanique et le PLR veut un(e) Latin(e).

Une faute?

Il n'y a pas de candidature PLR surprise à la succession de Didier Burkhalter au Conseil fédéral. Seuls Isabelle Moret, Pierre Maudet et Ignazio Cassis se lancent. Les sections cantonales avaient jusqu'à vendredi minuit pour proposer des candidats au parti suisse.

Il n'est pas dit pour autant que le conseiller d'Etat genevois Pierre Maudet, la conseillère nationale vaudoise Isabelle Moret et son homologue tessinois Ignazio Cassis se trouveront sur le ticket officiel du groupe parlementaire. Ce dernier tranchera le 1er septembre lors de sa réunion prévue à Neuchâtel.

Les candidats seront auditionnés à tour de rôle, a indiqué à l'ats le porte-parole du parti Georg Därendinger. Le groupe parlementaire décidera ensuite s'il présente un ticket à deux ou à trois et quels noms y figureront. Le PLR a publié un tweet dans la nuit de vendredi à samedi confirmant qu'il n'avait reçu que ces trois candidatures.

Le parti «se réjouit que trois personnalités particulièrement compétentes, qui jouissent d'une expérience de longue durée au sein de hauts postes politiques, se mettent à disposition», a ajouté le PLR samedi matin dans un communiqué.

Rendez-vous les 1 et 20 septembre

Isabelle Moret pourra compter sur l'appui des Femmes PLR. Il est important qu'elles la soutiennent «fermement», a déclaré leur présidente Doris Fiala sur les ondes de la radio SRF.

La conseillère nationale zurichoise était pourtant favorable à une candidature tessinoise au début, jugeant que la représentation régionale primait sur celle des femmes. L'annonce du départ de Doris Leuthard à la fin de la législature a changé la donne. Cette démission a relancé la question des femmes, a-t-elle expliqué.

Lors de la réunion de pré-session du groupe parlementaire le 1er septembre à Neuchâtel, le groupe parlementaire libéral-radical se prononcera d'une part sur le nombre de candidats (taille du ticket) et sur les candidats qu'il proposera à l'Assemblée fédérale pour l'élection au Conseil fédéral.

Le ministre des Affaires étrangères Didier Burkhalter quitte le gouvernement fin octobre après huit ans passés au collège. Son successeur sera désigné le 20 septembre.

(nxp/ats)

Les commentaires les plus populaires

  • Le Grisonnais le 12.08.2017 12:10 Report dénoncer ce commentaire

    CATA !

    Aucun candidat valable pour cette élection. À part leurs intérêts personnels, rien de bon pour le peuple. C'est la CATA !

  • Yann schmid le 12.08.2017 10:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    intrépide

    les seuls qui sont sûr de gagner sont les lobbys de la santé. Bravo ils savent placer leurs pions

  • otis le 12.08.2017 08:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    flex

    La Formule de respecter les Région est bien,également l' équilibre Femmes/Hommes est important mais a priori la qualité du candidat est plus important. Quelque qui sait travailler dans l'intérêt pour notre pays et qui sait faire des compromis si besoin pour le bien-être de notre Pays ou le Monde.

Les derniers commentaires

  • jeff le 13.08.2017 17:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ce serait un bon choix

    Madame Del Pontefract oui et ça reveillerait un peu ce CF .

  • Daniel le 13.08.2017 09:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Dick Marty

    Je verrais bien aussi Dick Marty et il est PLR

  • Daniel le 13.08.2017 09:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Perlez vous suisse allemand

    Je serai curieux d'entendre MM Maudet et Moret en suisse allemand ça doit être comique. Restons sérieux, une personne du Tessin doit être élue, l'idée de Carla Del Ponte est excellente, dommage qu'elle ne soit pas dans la politique.

  • muli-mtx le 13.08.2017 00:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    comment laissé un talent pareil

    carla del ponte... femme, italienne. .... le top. .. et elle aurait fait un malheur.... les lobbys serais mis dehors direct !!!

    • Luc le 13.08.2017 09:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @muli-mtx

      Oui, mais à 178 ans il est bon de ne plus s'engager vers de telles responsabilités.

    • muli-mtx le 13.08.2017 21:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Luc

      Elle meme a 500ans .. elle sera tj au dessus du lot désolé. une suissese oublié.

  • OK le 12.08.2017 22:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Erreur

    Cassis vient du Tessin ? Je pensais qu'il est de Dijon...