Parlement

13 septembre 2017 11:05; Act: 13.09.2017 13:50 Print

On pourra acheter de l'alcool sur l'autoroute

Le Conseil des Etats a accepté une motion du National demandant au Conseil fédéral de présenter un projet pour permettre l'achat d'alcool sur les aires d'autoroutes.

Sur ce sujet
Une faute?

Les automobilistes pourront acheter de l'alcool sur les aires d'autoroute. Le Conseil des Etats a transmis mercredi au Conseil fédéral une motion de la commission des transports du National lui demandant de modifier la loi ou de présenter un projet.

La plupart des accidents dans lesquels l'alcool joue un rôle surviennent dans les localités et non sur les routes nationales, rappelait la commission du Conseil des Etats. La Chambre des cantons a accepté la motion par 26 voix contre 14, estimant qu'il en va de la responsabilité individuelle des conducteurs, et ceci sur tous les réseaux routiers.

Qui veut acheter de l'alcool aujourd'hui y parvient facilement, a relevé Werner Hösli (UDC/GL) au nom de la majorité de la commission. Il n'y a donc pas de raison apparente pour continuer d'en interdire la vente sur les autoroutes. Et de proposer un parallèle avec les voitures, qui selon cette logique d'interdiction, devraient être bridées à 120 km/h.

Libre concurrence

L'argument de la libre concurrence a également pesé dans le débat: la majorité des sénateurs considère que le droit en vigueur (qui remonte aux années 1960) y est contraire. Les restaurants comme les boutiques situés sur les aires d'autoroute s'en trouvent fortement pénalisés, car les stations-services et restaurants que l'on trouve directement après les sorties d'autoroute sont autorisés à vendre et à servir de l'alcool.

La ministre des transports Doris Leuthard a soutenu la motion. Elle a relevé que les comportements vis-à-vis de l'alcool ont évolué, notamment suite à la baisse de la limite légale d'alcoolémie au volant, et indépendamment de la disponibilité du produit qui a peu influé sur les habitudes.

Responsabilité collective

Au nom de la minorité, Claude Hêche (PS/JU) a tenté en vain de combattre le texte, arguant qu'un accident est toujours un accident de trop. A la responsabilité individuelle, il a opposé la responsabilité collective, celle de l'Etat qui est de protéger le citoyen «qui se trouvera peut-être sur la route d'un chauffard».

Par ailleurs, l'argument de la libre concurrence est trompeur selon le Jurassien: les restaurants et boutiques des aires d'autouroute ne se trouvent pas en main familiales, mais appartiennent à de grands groupes qui disposent d'autres avantages ou quasi-monopoles par leur situation.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • John Doe Lard le 13.09.2017 11:29 Report dénoncer ce commentaire

    Super merci

    Mais pour se battre pour un prix plus juste dans le médicament ou le roaming par exemple. Là y'a plus personne !!!

  • Fado le 13.09.2017 11:25 Report dénoncer ce commentaire

    C'est bien...

    Tout le monde pense qu'il y aura des abus, des morts, et j'en passe, mais celui qui veut boire ne va pas se rendre sur l'autoroute pour boire, il le fera avant de la prendre....

  • Fred le 13.09.2017 11:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    non-sens

    Rendez-vous aux prochaines élections fédérales

Les derniers commentaires

  • Phil Barney le 16.09.2017 17:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est la Suisse!

    Il me semble que dans les pays européens,sur les autoroutes on peut boire sa petite topette en mangeant! Donc je ne vois pas pourquoi tout ce tapage chez nous?

  • Un taré le 13.09.2017 18:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pas si mal

    Et pis!!! Sur l'autoroute on est censé être majeur et responsable... Un touriste qui veux acheter une bonne bouteille locale pour l'amener chez lui, sans devoir sortir de l'autoroute c'est pas si mal...

  • rc le 13.09.2017 17:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    pas mal la blague

    donc comme il n y a pas d accident sur autoroute du a l alcool, pourquoi en vendre pour qu il y ai des accidents ou des morts a cause de ca. Je suis content de ne pas avoir le meme niveau d etudes de ces grandes tetes pensantes pour avoir des idees parreilles

  • La bibine, c'est ma vie le 13.09.2017 17:26 Report dénoncer ce commentaire

    Modifiez aussi la LCR svp!!!

    Merci nos élus! Si on peut acheter de l'alcool sur l'autoroute, celà veut aussi dire qu'on pourra le boire tout de suite sur l'autoroute! Il ne vous reste donc plus qu'à modifier le LCR et supprimer les contrôles d'alcoolémies au volant! Il faudra aussi interdire aux abstinents de conduire, ce sera beaucoup plus prident pour nous! En tout cas, moi je vais acheter des tonneaux de bière que je fixerai dans mon véhicule avec la pompe nécessaire pour la tirer; comme ça je pourrai téter tout en conduisant! Tcheu le pied de prendre une caisse à 120 à l'heure!!!!

  • Robert le 13.09.2017 17:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    déçu de nos élus

    superbe sujet a traiter en priorité merci à nos chers politiciens...