Suisse

23 juillet 2013 13:41; Act: 23.07.2013 19:05 Print

Le patron de Swisscom se serait suicidé

Swisscom porte le deuil de son CEO, Carsten Schloter. Il a été retrouvé mort mardi matin à son domicile, dans la région de Fribourg. La police penche pour un suicide.

storybild

Carsten Schloter avait rejoint Swisscom en 2000.

Sur ce sujet
Une faute?

Décédé mardi à l'âge de 49 ans, Carsten Schloter avait pris les rênes de Swisscom en janvier 2006. Homme dynamique et excellent communicateur, cet Allemand parlait parfaitement le français, ayant vécu plusieurs années en France.

Carsten Schloter succède début 2006 à Jens Alder, parti de son plein gré après le désaveu du Conseil fédéral pour sa politique d'expansion internationale, à la tête du plus grand opérateur de Suisse. Sous sa direction, Swisscom rachète en 2007 l'entreprise italienne Fastweb pour pas moins de 4,6 milliards d'euros, soit 7,6 milliards de francs à l'époque.

L'opérateur avait déjà tenté à plusieurs reprises de prendre pied à l'étranger, échouant souvent. Le géant bleu est contraint de procéder fin 2011 à d'importantes corrections de valeurs sur sa filiale italienne. Le patron de Swisscom reconnaît avoir payé trop cher pour s'emparer de Fastweb.

«Sincères condoléances»

«Le Conseil d’administration, la Direction et les employés du groupe sont profondément affligés. Nous présentons à la famille et aux proches nos plus sincères condoléances», a déclaré Hansueli Loosli, Président du Conseil d’administration de Swisscom.

La direction de l’entreprise est assurée par intérim par son suppléant, Urs Schaeppi, responsable de Swisscom Suisse. Carsten Schloter avait rejoint l’entreprise en 2000 et pris dans un premier temps la direction de Swisscom Mobile. Il avait ensuite été nommé CEO de Swisscom en 2006.

Position de leader

Ces mésaventures transalpines n'affaiblissent toutefois pas trop l'opérateur en Suisse. Swisscom assoit en effet sa position de numéro un du secteur, en investissant massivement dans la fibre optique et en modernisant son réseau de téléphonie mobile alors que le secteur des télécommunications connaît de profonds bouleversements.

Suite à l'interdiction par la Commission de la concurrence (COMCO) de la fusion entre Orange et Sunrise en 2010, le groupe contrôlé majoritairement par la Confédération se retrouve sans concurrent à sa taille.

Carsten Schloter peut également se targuer du succès massif de Swisscom TV dans le domaine de la télévision numérique, damant le pion aux câblo-opérateurs qui partaient pourtant avec une longueur d'avance.

Une jeunesse française

Carsten Schloter est né le 7 décembre 1963 à Erlenbach, non loin de Francfort-sur-le-Main. Il a étudié à Paris, où il a passé une grande partie de sa jeunesse.

Il entame sa carrière professionnelle chez le constructeur automobile Mercedes-Benz en 1992. Il se tourne ensuite vers le secteur des télécommunications en rejoignant l'opérateur allemand Debitel, une ex-filiale de Swisscom. Il y remplit diverses fonctions dirigeantes en Allemagne et en France avant de rejoindre Swisscom en 2000.

Cet économiste d'entreprise et informaticien de formation a dirigé durant près de six ans la division des télécommunications mobiles du géant bleu avant d'en prendre la tête. Grand sportif, amateur de randonnées en montagne et de vélo, Carsten Schloter a participé plusieurs fois à la patrouille des glaciers. Séparé, il était le père de trois enfants.

(comm/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • J-D Christen le 23.07.2013 14:56 Report dénoncer ce commentaire

    Merci

    Cher Carsten, un merci posthume pour ton humanisme est ta sensibilité. Un grand chef ! Pas un loup ! Adieu mon Ami. Sincères condoléances à ta famille.

  • Véronique G. le 24.07.2013 13:22 Report dénoncer ce commentaire

    RIP et condoléances à la famille

    RIP - Parlons de l'homme pas de l'entreprise. Moi je suis surtout choquée par la violence de l'acte et je me demande pourquoi il était dans un tel désarroi. Cela m'a beaucoup touché personnellement. Respect à sa famille, à ses enfants, à ceux dont il était proche.

  • gigi le 23.07.2013 23:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    il s'est quand même suicidé

    pourquoi autant de commentaires sur ce " si grand homme".... il a quand meme mis fin a ses jours et ca je n arriverai jamais a comprendre pourquoi les gens dans leurs situation en arrive a un tel geste il devait vraiment avoir des casseroles dans le placard alors avoir autant de réussite pour en arriver là a quoi bon..... vaut mieux vivre en bon prolétaires mais vivre longtemps. ....

Les derniers commentaires

  • Véronique G. le 24.07.2013 13:22 Report dénoncer ce commentaire

    RIP et condoléances à la famille

    RIP - Parlons de l'homme pas de l'entreprise. Moi je suis surtout choquée par la violence de l'acte et je me demande pourquoi il était dans un tel désarroi. Cela m'a beaucoup touché personnellement. Respect à sa famille, à ses enfants, à ceux dont il était proche.

  • Coco Chanel le 24.07.2013 10:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bon repos

    Décider c'est choisir, il a choisi de ne plus décider. ....RiP

  • lulu le 24.07.2013 10:24 Report dénoncer ce commentaire

    triste gauche

    c'est vraiment triste tous ces commentaires de ces petits gauchistes, ni mature, ni intelligents - sans commentaire, toujours les mêmes !

  • Jessica le 24.07.2013 10:19 Report dénoncer ce commentaire

    Un petit plus pour réussir...

    Il y a 15 jours, il était à la TSR avec Darius et en pleine forme. Je ne veux pas croire qu'il était dépressif, mais peut être un abus de substance que tout le monde connait surtout chez les "cols blancs" pour pêter le feu ! Sa femme l'avait quitté, elle avait ses raisons.

  • Alain Plasson le 24.07.2013 09:59 Report dénoncer ce commentaire

    Monopole Swiss

    Très triste pour la famille de ce monsieur... Mais stop au monopole Swisscom et à ces prix démesurés par rapport à l'Europe.