Schaffhouse

14 juin 2017 08:18; Act: 14.06.2017 12:24 Print

Une parricide présumée devant ses juges

Le procès d'une femme de 27 ans accusée d'avoir tué son père en décembre 2015, à Hemmental (SH), s'est ouvert mercredi. La prévenue est revenue sur ses aveux.

storybild

La victime de la jeune femme était âgée de 56 ans. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Les faits remontent au 13 décembre 2015. La jeune femme aurait tué son père de 56 ans à coups de couteau dans l'appartement de ses parents à Hemmental (SH), car il s'en prenait à son mari. Le Ministère public demande une condamnation pour assassinat.

L'affaire a en effet fait une deuxième victime: l'époux de la prévenue, âgé de 26 ans, a aussi été retrouvé mort dans l'appartement. Selon l'enquête, il a très probablement été tué à coups de couteau par le père.

Elle revient sur ses aveux

Le Tribunal cantonal juge l'affaire à Schaffhouse. La durée du procès n'est pas connue. Aucune date n'a été fixée pour le jugement. Au premier jour des audiences, la prévenue est revenue sur les aveux faits à la police. Elle a soutenu devant la Cour que les deux hommes, qui auraient eu une relation tumultueuse, se sont entre-tués. «Je suis l'idiote de service dans cette histoire», a-t-elle soutenu devant les juges.

Elle a expliqué aussi que ce sont les enquêteurs qui l'ont mise sous pression afin qu'elle avoue. «Je n'aurais jamais touché à un de ces cheveux. C'était un gentil nounours», a assuré la prévenue. La victime a été frappée à 55 reprises, dont 49 au cou. Au début de l'enquête, la mère de l'accusée avait aussi été arrêtée. Elle a été lavée de tous soupçons par la police.

(nxp/dmz/ats)