Mort de H.R. Giger

13 mai 2014 13:53; Act: 13.05.2014 16:20 Print

«Le film «Alien» a été à l'origine de son déclin»

Les oeuvres de Giger n'ont jamais réellement été reconnues par l'élite suisse alors qu'elles étaient mondialement célèbres. Une situation pénible pour l'artiste, selon son éditeur.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Patrick Frey*, H.R. Giger fait partie des rares Suisses à avoir gagné un Oscar. Malgré cela, il vivait de manière simple et modeste à Zurich-Oerlikon. Pourquoi?

Il se sentait très à l'aise dans sa petite maison, qu'il a achetée dans les années 1970. Lorsqu'il était à Hollywood, il pensait sans cesse à ses deux chats et à son domicile. C'est ce qu'il a écrit à plusieurs reprises dans son journal intime. Sa maison était son cocon. Giger était une personne sensible et timide. Il parvenait à maîtriser ses peurs à travers ses oeuvres.

Il paraît que sa maison est décorée de manière assez particulière...

C'est vrai. Elle est très sombre, c'est fascinant. C'est une des plus belles maisons d'artiste du monde. Il faudrait la protéger et l'inscrire au patrimoine mondial de l'Unesco.

Giger était impliqué dans plusieurs grands films. Malgré cela, il a toujours dit que «Alien» était le seul long-métrage dont il était satisfait à 100%. Pourquoi?

Il avait été impliqué de A à Z dans la conception artistique du film. Il était présent jusqu'à la dernière phase de production. Le réalisateur, Ridley Scott, avait remarqué H.R. Giger grâce à la pochette d'un album d'Emerson, Lake & Palmer qu'il avait réalisée. Ridley Scott s'était même rendu à Zurich afin de le convaincre à travailler pour lui. L'esthétisme du film était entièrement contrôlé par Giger. C'est très rare pour une production hollywoodienne.

Quelle influance Giger a-t-il eue sur la scène culturelle suisse?

Avec «Alien», l'oeuvre de Giger fait partie de la culture populaire. Elle l'a rendu mondialement célèbre. Il existe même des studios de tatouage à New York qui se concentrent essentiellement sur les dessins réalisés par Giger. De nombreux artistes voudraient avoir autant de succès que lui. Malgré cela, il n'a jamais vraiment été reconnu par la scène artistique suisse. Après «Alien», plus personne ne voulait l'exposer dans les musées ou les galeries car, du coup, Giger était considéré comme trop commercial. «Alien» a été à l'origine de son déclin en Suisse.

Giger n'a-t-il pas été assez reconnu de son vivant?

Il a été reconnu dans le monde entier. A Paris, lors du vernissage d'un livre par exemple, il y avait de longues files d'attente. Et lors d'une séance d'autographes au musée d'art de Coire (GR), de jeunes Américaines lui ont présenté leur bras et sont ensuite allées se faire tatouer sa signature. Malgré tout, il aurait bien aimé avoir davantage de reconnaissance en Suisse. Il n'a jamais gagné de grands prix artistiques helvétiques. Ça le faisait souffrir.

*L'éditeur zurichois Patrick Frey publié en 2013 le livre «Alien Diaries». Il résume le journal intime de H.R Giger qu'il écrivait alors qu'il bossait sur Alien.