Politique énergétique

13 février 2012 09:00; Act: 13.02.2012 14:35 Print

69% des Suisses pour l'abandon du nucléaire

par Marc Strüby - Près d'une année après les événements qui se sont déroulés à Fukushima, au Japon, l'opinion publique sur la politique énergétique en Suisse a passablement changé, révèle un sondage de Vimentis publié lundi.

Sur ce sujet
Une faute?
Signalez-la nous!
Envoyer

La crainte de vivre une catastrophe nucléaire dans notre pays a fait chuter le nombre des partisans de l'atome. En effet, 69% de la population est favorable à un arrêt de la production d'énergie atomique, dont 17% qui exigent un abandon immédiat. En 2008, ils n'étaient que 43%.

Plus d'un sondé sur deux estiment que le plus important dans l'énergie est son impact sur l'environnement. Quelque 36% des Suisses placent en priorité la sécurité d'approvisionnement, alors que seulement un Helvète sur dix considère le prix comme un facteur décisif.

Près de 40% de la population est prête à payer une taxe de 20% du prix initial de l'électricité afin d'encourager des économies d'énergie. Ce chiffre a plus que doublé depuis 2008.

Fragen und Antworten rund um die Kommentar-Funktion
«Warum dauert es manchmal so lange, bis mein Kommentar sichtbar wird?»

Unsere Leser kommentieren fleissig - durchschnittlich gehen Tag für Tag 4000 Meinungen zu allen möglichen Themen ein. Da die Verantwortung für alle Inhalte auf der Website bei der Redaktion liegt, werden die Beiträge vorab gesichtet. Das dauert manchmal eben einige Zeit.

«Gibt es eine Möglichkeit, dass mein Beitrag schneller veröffentlicht wird?»

Wer sich auf 20 Minuten Online einen Account zulegt und als eingeloggter User einen Beitrag schreibt oder auf einen Kommentar antwortet, der wird vorrangig behandelt. Hat ein eingeloggter User bereits viele Kommentare verfasst, die freigegeben wurden, so werden seine neuen Beiträge mit oberster Priorität behandelt.

«Warum wurde mein Kommentar gelöscht?»

Womöglich wurde der Beitrag in Dialekt verfasst. Damit alle deutschsprachigen Leser den Kommentar verstehen, ist Hochdeutsch bei uns Pflicht. Sofort gelöscht werden Beiträge, die Beleidigungen, Verleumdungen oder Diffamierungen enthalten. Auch Kommentare, die aufgrund mangelnder Orthografie quasi unlesbar sind, werden das Licht der Öffentlichkeit nie erblicken. (oku)

«Habe ich ein Recht darauf, dass meine Kommentare freigeschaltet werden?»

20 Minuten ist nicht dazu verpflichtet, eingehende Kommentare zu veröffentlichen. Ebenso haben die kommentierenden Leser keinen Anspruch darauf, dass ihre verfassten Beiträge auf der Seite erscheinen.

Haben Sie allgemeine Fragen zur Kommentarfunktion?

Schreiben Sie an feedback@20minuten.ch
Hinweis: Wir beantworten keine Fragen, die sich auf einzelne Kommentare beziehen.

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les derniers commentaires

  • Jean Kupferschmidt le 15.02.2012 10:20 Report dénoncer ce commentaire

    Oui mais

    Avant d'abandonner les Centrales nucléaires, il faudrait avoir une vision d'avenir sur les énergies permettant de remplacer le nucléaire. Ce n'est pas avec les quelques éoliennes qui sont mises en route, pour autant que les écolos ne s'y opposent pas, que ça va aller. regardez les allemands. Ils ont du remettre en route celles qu'ils avaient arrêtés.

  • suisstell le 15.02.2012 09:51 Report dénoncer ce commentaire

    Rétro d'abord

    Vive les éoliennes, les panneaux solaires, les bougies, les lampes à huile! Je vois assez bien les employés des grandes entreprises en train de pédaler pour faire marcher leur PC et leurs machines, sans oublier les natels. Est-ce que nous retrouverons aussi ce bon chauffage au bois ? Quelle belle vision du futur!

    • Emilio le 15.02.2012 18:27 Report dénoncer ce commentaire

      Retour aux origines

      Au moins quelqu'un qui dit la vérité! Bravo!! Mais c'est peut etre ca le grand changement de 21-12-2012 qu'ont annoncé les mayas....le retour aux origines.....on va retourner dans les cavernes!!

  • Eolos le 13.02.2012 23:20 Report dénoncer ce commentaire

    Le soleil c'est plus sûr

    Mieux vaut exploiter des énergies gratuites comme le soleil et le vent, plutôt que d'acheter à l'étranger du pétrole, de l'uranium, du gaz, etc... et d'être dépendants des importations.

    • Erica Musacchio le 15.02.2012 08:49 Report dénoncer ce commentaire

      Vive le soleil !

      Très juste ! Et obliger l'industrie à s'y mettre !

  • Chines esyndrom le 13.02.2012 22:00 Report dénoncer ce commentaire

    David et Goliath

    69% contre = trop peu par rapport au puissant lobby qui est pour !

  • logique le 13.02.2012 19:20 Report dénoncer ce commentaire

    Faut réfléchir avant de parler

    En plus à quoi bon que quelques pays en Europe quitte le nucléaire si des pays comme la Turquie ou la Russie ont annoncé récemment qu'ils vont construire des dizaines de nouveaux centrales nucléaires d'ici quelques années...En cas d'accident qu'on soit dans le nucléaire ou en dehors ne servirait à rien..on sera tous contaminés..Ou toute la planète quitte le nucléaire ou le résultat est 0+0=0!! Je ne pense pas que les USA, la Russie, la Turquie ou la Chine vont quitter le nucléaire..déjà que quelque de ces pays ne veulent meme pas signer Kyoto..

    • Marlyse le 13.02.2012 23:16 Report dénoncer ce commentaire

      Non au nucléaire. Vive le renouvelable.

      L'Allemagne qui est l'un des pays européens les plus prospère, a décidé d'abandonner le nucléaire. Mieux vaut imiter les pays qui se portent bien, plutôt que la Turquie.

    • pourlenucléaire le 14.02.2012 12:45 Report dénoncer ce commentaire

      Rêveurs

      Je suis d'accord avec logique c'est pas que la Turquie. Faut pas oublier la Russie, la Chine, les USA etc. Vous pensez qu'eux imiteront l'Allemagne? Faut pas rêver! En Europe on est vraiment des rêveurs tandis que ces pays là sont des grandes puissances, ont besoin énormément d'énergie et n'écouteront l'avis de personne. En tout cas une chose est sûre, eux n'imiteront pas l'Allemagne! et comme dit en haut en cas d'accident on sera touché qu'on est dans le nucléaire ou pas. Nous, nous quitteront le nucléaire et le jour qu'on aura besoin d'énergie, on sera complétement dépendants d'eux

    • logique le 14.02.2012 12:57 Report dénoncer ce commentaire

      Bien lire avant de répondre à côté

      Il faudra bien lire ce que les gens écrivent. Je n'ai jamais dit d'imiter la Turquie et j'ai donné d'autres exemples de pays aussi. Je suis fier d'être Suisse et Zürichois et je n'imite personne. J'ai juste voulu dire qu'on ne changera rien en quittant le nucléaire s'il y a d'autres pays qui continuent à construire des centrales. On aura le même risque de danger et on va juste tomber dans le besoin d'énergie un jour, c'est tout.

    • E=MC2 le 14.02.2012 15:06 Report dénoncer ce commentaire

      Les dangers ne sont pas les mêmes

      Je ne suis pas d'accord quand logique dit que cela ne changerait rien, si une centrale nucléaire à un problème elle irradie le sol autour dans un périmètre de 30 km cela veut dire que l'on ne pourrai plus vivre dans ces endroits. Si une centrale à un problème en Russie, on sera toucher la même chose que pour Tchernobyl, c'est à dire peu, si Muhlenberg à un problème, la ville de Berne n'existera plus! Donc oui cela change!!!

    • Marlyse le 14.02.2012 15:42 Report dénoncer ce commentaire

      Le nucléaire n'est pas indispensable

      Pourquoi devrait-on tomber dans le besoin d'énergie si on renonce au nucléaire ? Le canton de Vaud ne dépend du nucléaire que pour 20% de son électricité et s'active pour diminuer encore cette dépendance. Genève se passe entièrement du nucléaire. Il suffit d'une décision politique et d'une mise en place d'autres moyens de production d'électricité pour satisfaire les besoins.

    • Logique le 15.02.2012 10:56 Report dénoncer ce commentaire

      Vous avez raison mais?

      Vous avez tout a fait raison Marlyse mais comme vous dites il faut d'abord faire un programme qui tient debout avant d'abandonner le nucleaire. C'est pas que j'adore le nucleaire mais comme j'ai deja dit, je ne veux pas voir mon pays en l'occurence la Suisse perdre son independance energetique. En plus il n y pas que le canton de Vaud ou geneve, il y a encore 24 autres cantons dont des grandes villes comme zurich ou Basel qui consomment aussi pas mal. Et les couts? Travaillant dans le milieu bancaire, je dirai qu'il faut aussi calculer les couts et leur amortissement. Combien devra-t-on payer

Immobiliers

powered by

Trouvez des immobiliers

NPA
Loyer à
Pièces à

Trouver des locataires? Passer une annonce maintenant sur homegate.ch