Aide au suicide

14 juin 2018 11:22; Act: 14.06.2018 11:37 Print

Le Parlement ne veut pas légiférer

Les sénateurs n'ont pas donné suite à une initiative du canton de Neuchâtel qui demandait de se pencher sur les bases légales de l'assistance au suicide

storybild

Le Conseil national doit encore se prononcer pour l'aide au suicide. (Photo: Keystone/archive/photo d'illustration)

Sur ce sujet
Une faute?

Il n'est pas nécessaire de légiférer sur l'assistance organisée au suicide, a estimé jeudi le Conseil des Etats. Par 32 voix contre 6, les sénateurs n'ont pas donné suite à une initiative du canton de Neuchâtel demandant à l'Assemblée fédérale de se pencher sur les bases légales actuelles.

Le National doit encore se prononcer.

L'initiative cantonale visait notamment à préciser le cadre dans lequel travaillent les organisations actives dans ce domaine, comme Exit ou Dignitas. Le Grand Conseil neuchâtelois craint que la voie ne soit ouverte au suicide assisté à des personnes qui ne sont pas en fin de vie.

L'aide au suicide est un sujet sensible. Il a suscité de nombreux débats politiques. Les sénateurs sont d'avis que l'application cohérente des dispositions légales en vigueur suffit à réprimer et à éviter d'éventuels abus dans ce domaine.

Accepter l'initiative donnerait un statut légal aux organisations d'aide au suicide. Cela aurait un effet incitatif et revient à relativiser la vie humaine, a souligné Robert Cramer (Verts/GE) pour la commission.

Chacun doit pouvoir choisir librement le moment de sa mort. C'est une question de morale individuelle qui ne doit pas céder le pas à une morale collective, a contré en vain Raphaël Comte (PLR/NE).

(nxp/ats)

Les commentaires les plus populaires

  • Lehcim Trebor le 14.06.2018 11:51 Report dénoncer ce commentaire

    Ni Dieux ni Maîtres!

    Cool Exit et Dignitas mais un rasoir ou un sac en plastique cela suffit amplement. Je ne vois pas pourquoi ma propre existence devrait être soumise à une autorité quelconque. Cela n'a d'ailleurs aucune base légale et n'en aura jamais car on ne peut m'enlever mon libre arbitre quant au fait de vivre ou mourir comme je l'entends.

  • Shayane le 14.06.2018 13:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Dignité

    Je suis pour. Mais il y a une lacune car on paie pendant des années en se disant quau moment voulu on échappera au pire mais en fait si tas plus ta conscience tu peux mourir a petit feu à lhôpital Il y a quand même des lois quil faudrait changer et si lhôpital pouvait agir on aurait pas besoin des services daide aux suicides !

  • Lola le 14.06.2018 14:49 Report dénoncer ce commentaire

    Sûr qu'avec ses impôts matraquant

    les autorités du canton de Neuchâtel peuvent craindre que la population finisse par avoir des envies de recours au suicide... :)

Les derniers commentaires

  • Le respect le 14.06.2018 14:52 Report dénoncer ce commentaire

    Ces limites

    L'aide au suicide ne pas être ouverte aux non résidants en suisse. Je suis absolument contre un commerce de la mort. Il ne doit pas être un commerce lucratif.

  • Lola le 14.06.2018 14:49 Report dénoncer ce commentaire

    Sûr qu'avec ses impôts matraquant

    les autorités du canton de Neuchâtel peuvent craindre que la population finisse par avoir des envies de recours au suicide... :)

  • Shayane le 14.06.2018 13:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Dignité

    Je suis pour. Mais il y a une lacune car on paie pendant des années en se disant quau moment voulu on échappera au pire mais en fait si tas plus ta conscience tu peux mourir a petit feu à lhôpital Il y a quand même des lois quil faudrait changer et si lhôpital pouvait agir on aurait pas besoin des services daide aux suicides !

  • Griotte le 14.06.2018 12:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Portes ouvertes à toutes dérives...

    ((Chacun doit pouvoir choisir librement le moment de sa mort)) voilà voilà... ok alors cest libre à vous de vous tirer une balle de vous pendre de vous jeter en bas une falaise, de vous entailler les veines, etc... etc... Non mais avec des commentaires pareilles ont và où là???!!!

    • Misstik le 14.06.2018 15:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Griotte

      Hé bien... oui ! Chacun est totalement libre de mettre fin à ses jours, si c est son choix. Que ça plaise ou non à l entourage, d ailleurs la plus part du temps, l entourage ferait mieux de réagir avant l annonce, comme s occuper de leurs malades, après il est trop tard. Et très mal venu de vouloir donner des leçons quand on a rien fait pour la personne en question. La douleur n est pas un choix, et libre à celui qui souffre de mettre fin à son calvaire dans la dignité et non pas en obligeant dautres ramasser des petits bouts dans une gare.

  • Lucy in the Sky with Diamonds le 14.06.2018 12:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Au secours

    On interdit la drogue, car on dit, entre autre qu'elle peut tuer (alors que c'est finalement très très rare). Par contre on l'assistance au suicide, qui ne manque jamais son coup, c'est légal... J'crois que vais prendre un peu d'acide pour tenter de comprendre ce monde...

    • G. le 14.06.2018 13:34 Report dénoncer ce commentaire

      Euh

      Tu confonds une personne qui souhaite quitter ce monde avec une personne qui consomme un produit potentiellement toxique. Rien à voir, les consommateurs de drogue nont pas envie de mourir en général. Et même si le cannabis ne tue pas, les drogues dures ont un bien meilleur taux de réussite.