Berne

04 novembre 2010 07:39; Act: 04.11.2010 10:29 Print

Bûcher de livres saints sur la place Fédérale

par Deborah Sutter/jbm - Trois fondamentalistes hindous ont annoncé leur intention de brûler en public des bibles et des corans.

storybild

Tetus Leo Panakal, 42 ans, lors d'une manifestation au Vatican en 2007. (Photo: V. Sokolowicz)

Une faute?

«Je ne veux pas que même un enfant puisse entrer en contact avec une bible ou un coran, explique Tetus Leo Panakal, qui habite depuis huit ans en Suisse. Ce qui est écrit dans ces livres est mauvais, faux et provoque des cauchemars chez les petits.» C’est pour cela que lui et deux autres personnes veulent brûler, vendredi à 17 h 30, les livres saints devant le Palais fédéral, à Berne. Pourtant, «l’hindouisme est synonyme de non-violence, de tolérance et de respect des autres religions», s’étonne Vijay

Kumar Singh, qui anime le site hinduismus.ch. Ce geste rappelle celui annoncé du pasteur Terry Jones, qui avait appelé ses concitoyens américains à brûler des corans. Une menace qui avait fait réagir jusqu’à la Maison-Blanche.

Selon Erich Gysling, expert sur les questions de l’islam, il faut à tout prix éviter que ces ouvrages soient brûlés. Sinon, la Suisse court de grands dangers.