Projet pilote

10 mai 2017 12:05; Act: 11.05.2017 06:37 Print

Berne va étudier l'impact des produits chimiques

Un projet pilote de biosurveillance va mesurer les traces de polluants, de perturbateurs endocriniens ou de micronutriments dans des échantillons biologiques.

storybild

Certains produits, comme les pesticides, seront mesurés. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

L'impact de certains produits chimiques sur la santé inquiète les autorités. Le Conseil fédéral a pris acte mercredi du lancement d'un projet pilote de biosurveillance. Selon ses résultats, un programme national pourrait être envisagé.

Il reviendra à l'Office fédéral de la santé publique de mesurer certaines substances spécifiques comme les traces de polluants, de perturbateurs endocriniens ou de micronutriments dans des échantillons biologiques. Couplée à des données sur la santé, la biosurveillance peut amener à comprendre les facteurs favorisant certaines pathologies et à orienter les décisions politiques.

La phase pilote permettra de valider les infrastructures et les procédures nécessaires. La participation de volontaires en vue d'un programme national sera également évaluée. Un éventuel programme national consistera en la mise en place d'une étude longitudinale interdisciplinaire représentative de la population générale adulte.

Retard helvétique

La Suisse doit combler son retard par rapport à d'autres pays européens. Plusieurs d'entre eux ont des programmes donnant un aperçu des substances auxquelles la population est exposée.

Baptisée Democophes, une première étude de biosurveillance coordonnée à l'échelle européenne s'est déroulée dans 17 pays dont la Suisse. Elle a permis de démontrer la possibilité d'harmonisation entre les pays participants, mais n'a livré aucun résultat alarmant pour les 120 cas examinés en Suisse, a conclu Berne en 2012. Il s'agissait de 120 mères et de leurs enfants domiciliés en ville de Berne et à la campagne (en Haute-Argovie).

(nxp/ats)