Sri Lanka

13 septembre 2011 14:20; Act: 13.09.2011 14:27 Print

Colombo rappelle un diplomate en poste en Suisse

Le Sri Lanka a rappelé son numéro 2 de l'ambassade en Allemagne et en Suisse. Différentes ONG accusent Jaghat Dias d'importants crimes de guerre.

Une faute?

Des sites internet tamouls avaient annoncé le retour du diplomate au Sri Lanka dans le courant de septembre. Le quotidien «St. Galler Tagblatt» a indiqué mardi, citant «des sources diplomatiques», que Dias n'était plus en fonction.

Des sources dignes de foi ont confirmé à l'intention de l'ats que l'ancien militaire était rentré à Colombo. L'ambassade du Sri Lanka à Berlin et le consulat général du même pays à Genève n'ont pas voulu s'exprimer sur le sujet.

La Société pour les peuples menacés (SPM) et l'association suisse contre l'impunité TRIAL avaient déposé début août auprès du Ministère public de la Confédération une «dénonciation pénale pour crimes de guerre» contre Jaghat Dias.

Les troupes de l'ex-général, qui commandait la 57e division de l'armée srilankaise, auraient notamment bombardé massivement des civils et des hôpitaux lors de l'offensive finale contre le groupe rebelle des Tigres Tamouls (LTTE).

La 57e division, selon les ONG, a fait feu contre des employés de l'ONU et sur des bâtiments religieux. De plus, un rapport du Centre européen pour les droits humains et constitutionnels (ECCHR) a établi que Dias était impliqué dans des actes de torture et dans des exécutions de rebelles.

Un cas de «grande importance»

Les organisations des droits de l'homme ont demandé que l'ancien général soit déclaré «persona non grata» et déchu de son immunité diplomatique. Il y a plus d'un mois, le DFAE, avait affirmé accorder «une grande importance» à ce cas et indiqué avoir entrepris «différents contacts avec les autorités srilankaises».

L'ambassadeur du Sri Lanka à Berlin Tikiri Bandara, supérieur direct de Jagath Dias, avait déclaré dans le cadre de l'émission «Rundschau» de la télévision publique alémanique, que ni le gouvernement suisse ni le gouvernement allemand n'avaient émis de requête exigeant que l'ex-général soit révoqué de son poste.

Jaghat Dias n'a été accrédité en Suisse que le 28 janvier 2010, mais avait été accrédité en Allemagne en septembre 2009 déjà. L'ambassade srilankaise à Berlin est également compétente pour la Suisse et le Vatican.

Au vu des reproches à l'adresse de son diplomate, on s'attendait généralement que Colombo ne prolonge pas la durée du mandat ce dernier, et attende septembre 2011 pour le rapatrier, à l'issue naturelle de sa mission.

(ats)